Livi-logo
Livi-logo

SANTÉ SEXUELLE

Perte de libido : 8 facteurs qui peuvent l’expliquer

Dernière mise à jour le:
Conseil médical validé par :
Direction médicale de Livi France
Perte de libido
Il peut vous arriver de connaître une baisse de libido à certains moments de votre vie, notamment en période de stress ou en cas de choc émotionnel, comme un décès, la perte de votre emploi, ou une rupture amoureuse.

Besoin d'un avis médical ?

Consulter un médecin

Il peut vous arriver de connaître une baisse de libido à certains moments de votre vie, notamment en période de stress ou en cas de choc émotionnel, comme un décès, la perte de votre emploi, ou une rupture amoureuse.Les médecins sur Livi font le point sur ce qui peut causer une baisse du désir sexuel, et vous proposent des solutions pour y remédier.

Bon à savoir :

  • il n'existe pas réellement de critère pour évaluer la libido : chaque personne est différente à cet égard, le mieux reste donc de ne pas trop stresser à ce sujet ;
  • certains médicaments, tels que les antidépresseurs, peuvent réduire la libido.

Qu'est-ce qu'une baisse de libido ?

Une baisse de libido est une diminution du désir sexuel. Penser moins au sexe et avoir moins envie de faire l’amour peut être source d’anxiété, mais rassurez-vous : il s’agit d’un problème assez courant qui touche de nombreux hommes et femmes à un moment donné de leur vie. Dans la plupart des cas, vous n'avez pas à vous en soucier.

Quelles sont les causes d'une perte de libido ?

La perte d'intérêt pour le sexe est souvent liée au stress, à la fatigue ou à un souci dans la relation. Mais parfois, cela peut être le signe d'un problème médical sous-jacent, comme un problème de thyroïde ou un dérèglement hormonal.

Voici quelques-unes des causes courantes d'un manque de libido et ce que vous pouvez faire pour y remédier.

1. Y a-t-il des problèmes dans votre relation ?

Les problèmes relationnels sont l'une des causes les plus fréquentes de la perte de libido. Manque de communication ou routine : si vous êtes avec votre partenaire depuis longtemps, il est possible que la passion des premiers temps se soit estompée, ce qui peut parfois avoir des répercussions négatives sur votre désir sexuel.

La santé mentale tient elle aussi un rôle prépondérant dans le maintien du désir : en cas de doute ou de déprime, votre libido peut donc s’affaiblir. Une relation problématique peut donc avoir des répercussions sur la libido, à cause de l’inquiétude que cela engendre.

Quelles solutions ? Une thérapie peut s'avérer particulièrement utile et salvatrice. Un professionnel de la santé mentale peut non seulement vous aider à gérer vos sentiments à l'égard de la relation, mais aussi vous conseiller pour résoudre les problèmes et rétablir la communication. Un médecin généraliste peut vous orienter vers une consultation psychosexuelle ou une thérapie relationnelle afin que votre partenaire et vous puissiez discuter des problèmes sexuels et/ou émotionnels qui peuvent contribuer à votre manque de libido.

Vous pouvez également donner un coup de fouet à votre libido en pratiquant des activités qui vous font penser au sexe. Plus vous pensez au sexe, plus votre libido augmente, et plus vous aurez envie de vous livrer à des activités sexuelles.

2. Avez-vous des problèmes de santé mentale ?

Si c’est votre cas, sachez que vous n’êtes pas seul : chaque année, 25 % de la population européenne souffre de dépression ou d'anxiété, ce qui peut avoir des répercussions sur la libido. Une étude a révélé que plus de 33 % des hommes et près de 42 % des femmes souffrant de dépression ont signalé un manque de désir, même lorsqu'ils ne prenaient pas d'antidépresseurs.

Quelles solutions ? Essayez avant tout de ne pas être trop dur avec vous-même. Votre état de santé mentale peut influencer tous les aspects de la vie et une pression supplémentaire pour être performant sexuellement ne vous aidera pas à aller mieux. Donnez la priorité à votre bien-être psychologique et n’hésitez pas à consulter un psychiatre ou un psychologue : ils sont là pour vous aider et vous écouter.

En attendant que votre désir sexuel se reconstruise, vous pouvez maintenir d'autres formes d'intimité avec votre partenaire, comme le serrer dans vos bras ou simplement s'allonger nu ensemble dans votre lit : cela peut suffire à maintenir une proximité physique et émotionnelle jusqu'à ce que votre libido revienne.

Vous pouvez également réduire votre anxiété en faisant régulièrement de l'exercice, en adoptant un régime alimentaire sain, ainsi qu'en pratiquant certains exercices de respiration. Enfin, la masturbation peut également vous aider à augmenter votre libido. Outre le fait qu’elle fait naturellement penser au sexe, des études ont montré qu'elle permet de réduire le temps d'endormissement et améliore la qualité du sommeil.

3. Votre pilule contraceptive affecte-t-elle votre libido ?

La contraception hormonale peut augmenter la libido chez certaines femmes et la diminuer chez d'autres, du fait de sa répercussion sur l'équilibre des hormones naturelles. Les contraceptifs hormonaux comprennent la pilule contraceptive oestroprogestative ou progestative (également appelée pilule mini-dosée), le patch, l'anneau vaginal, l'implant contraceptif, l'injection de progestatif et le stérilet hormonal.

Quelles solutions ? De nombreuses femmes ne ressentent aucun effet de la contraception hormonale sur leur libido. Pour celles qui constatent une différence, la baisse de désir peut disparaître en quelques mois sans action particulière. Si vous remarquez que des changements dans votre libido persistent après cette période d’ajustement, il est préférable d'en parler à un médecin généraliste ou à un gynécologue.

4. Est-ce un symptôme de la ménopause ?

Pendant et après la ménopause, des changements hormonaux affectant les niveaux des hormones œstrogènes et testostérone peuvent affecter votre libido.

Les niveaux de testostérone diminuent naturellement tout au long de la vie d'une femme, et ceux d'œstrogènes ont tendance à chuter brusquement au moment de la ménopause. Cette chute des œstrogènes n'affecte pas seulement votre libido, elle réduit également les sécrétions vaginales naturelles, ce qui entraîne une sécheresse du tissu vaginal qui peut être inconfortable, voire douloureuse, pendant les rapports sexuels.

Mais si les femmes ménopausées ressentent souvent une baisse d’intérêt pour le sexe, ce n'est pas toujours dû à leur santé physique. Avec l’âge, d'autres sources de stress peuvent apparaître, comme la mauvaise santé du partenaire, ou sa propre baisse de condition physique.

Quelles solutions ? Si les symptômes de la ménopause ont un lourd impact sur votre vie, il peut être utile d’en faire part à un médecin généraliste ou à un gynécologue. Ce dernier pourra recommander si besoin un traitement hormonal substitutif (THS), dont des études démontrent l'efficacité pour pallier la baisse de libido. Il est cependant indispensable de consulter un médecin avant toute prise de médicament, car le THS ne s’adresse pas à toutes les femmes, notamment celles qui présentent un risque accru de cancer du sein.

D’autre part, la baisse de libido avec l’âge n’est pas un problème exclusivement féminin : des études ont démontré que le désir sexuel diminue également avec l'augmentation de l'âge chez l’homme. Des traitements existent, à base d’apport en testostérone. N’hésitez pas à consulter un médecin pour connaître les différentes options qui s'offrent à vous.

5. Vous venez d’avoir un enfant ?

Bien que des études montrent que la plupart des femmes sont susceptibles de reprendre une activité sexuelle régulière dans les six mois suivant l'accouchement, beaucoup d'entre elles constatent des niveaux de plaisir sexuel et de satisfaction émotionnelle plus faibles jusqu'à 18 mois après avoir eu leur enfant.

En effet, iI est naturel que la libido diminue après l’accouchement en raison de la baisse du taux d'œstrogènes. La libido peut être particulièrement faible chez les femmes qui ont eu un accouchement difficile, comme par exemple un traumatisme ou des déchirures au niveau du vagin, car les rapports sexuels, même désirés, peuvent être douloureux.

Donner naissance et accueillir un enfant au sein du couple est un changement majeur dans votre vie, redistribuant parfois les priorités : il est tout à fait naturel que votre libido passe en second durant cette période charnière.

Quelles solutions ? La naissance d’un enfant peut avoir un fort impact sur votre santé mentale et votre état de fatigue. Afin de retrouver une intimité physique avec votre partenaire, vous pouvez essayer de vous consacrer des moments de sensualité sans forcément impliquer la pénétration sexuelle. Le plus important est de ne pas stresser et de continuer à montrer à votre partenaire que vous l'aimez et que vous voulez être proches.

Il n'y a pas de règles lorsqu'il s'agit d'avoir à nouveau des rapports sexuels après un accouchement, mais si cela vous inquiète, n’hésitez pas à en parler à votre médecin traitant, ou à un professionnel de santé sur Livi.

6. Votre traitement affecte-t-il votre libido ?

Certains médicaments, notamment des antidépresseurs couramment prescrits, peuvent avoir une influence sur votre libido.

Les ISRS (Inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine), utilisés pour traiter la dépression, ont souvent pour effet secondaire de diminuer la libido. Les corticostéroïdes, les médicaments pour la pression artérielle, en particulier les diurétiques, et les antipsychotiques peuvent également avoir un impact sur votre désir sexuel.

Quelles solutions ? Si vous vous inquiétez des effets secondaires de votre traitement, il est préférable d'en parler à votre médecin traitant : celui-ci pourra vous proposer une alternative le cas échéant.

7. Souffrez-vous de dépendance à la drogue ou à l’alcool ?

Une consommation excessive d'alcool ou de drogues récréatives sur une longue période peut entraîner une réduction du taux de testostérone dans l’organisme, et donc une baisse de la libido. Les hommes consommant trop d'alcool peuvent également avoir du mal à avoir ou à maintenir une érection.

Quelles solutions ? Si vous pensez souffrir d’une dépendance, n’hésitez pas à en parler à vos proches et à un médecin.

8. Souffrez-vous d’un problème médical ?

Environ 40 % des femmes et 10 % des hommes connaîtront un ou plusieurs problèmes sexuels au cours de leur vie, dont certains dus à un problème médical. Parmi les maladies les plus courantes qui affectent la libido figurent la dépression, les problèmes de thyroïde, le cancer et les défaillances cardiaques, rénales ou hépatiques.

Quelles solutions ? Si vous pensez qu'un problème physique ou sexuel affecte votre libido, parlez-en à votre médecin traitant, ou à un médecin généraliste sur Livi.

Vous souffrez d'une perte de libido ?

Sur Livi, consultez un médecin généraliste ou un psychiatre capable de diagnostiquer la cause de cette baisse de désir sexuel et bénéficiez d'une prise en charge adaptée.
Prendre rendez-vous

Autres articles

arrêt de la pilule

Besoin de conseils et d'astuces santé ?

Une fois par semaine, recevez des informations de qualité pour prendre soin de votre santé.