Livi-logo
Livi-logo

Pilule contraceptive : comment ça fonctionne ?

La pilule contraceptive est une méthode hormonale de contraception féminine permettant d’éviter les grossesses non désirées. La pilule peut également vous aider en cas de symptômes prémenstruels, de douleurs menstruelles ou de saignements menstruels importants. Les pilules contraceptives ne sont pas sans effets secondaires et il est nécessaire de faire le point avec un médecin afin de trouver la contraception la plus adaptée pour vous.

Qu’est-ce que la pilule contraceptive ?

Il existe deux types de pilules contraceptives : les pilules combinées (ou oestroprogestatives) avec deux hormones, et les pilules ne contenant qu’une seule hormone (progestatives).
Les pilules contiennent une version synthétique des hormones sexuelles féminines : l’œstrogène et la progestérone. Les hormones modifient votre ovulation et votre cycle menstruel, mais aussi le corps en général. Il est possible de noter certains changements physiques et psychologiques si vous prenez la pilule.

Voici comment la pilule contraceptive empêche les grossesses :

  • La glaire cervicale (naturellement sécrétée au niveau du col de l’utérus) devient plus épaisse et plus résistante, ce qui rend plus difficile aux spermatozoïdes de pénétrer dans l’utérus.

  • L’ovulation s’arrête, ce qui empêche la libération d’un ovule et sa fécondation par les spermatozoïdes.

  • La paroi de l’utérus s’amincit, ce qui l’empêche de recevoir un ovule fécondé.

La pilule doit être prescrite par un médecin ou une sage-femme. En France les jeunes femmes de moins de 26 ans peuvent accéder gratuitement à certaines pilules contraceptives (ainsi qu’à l’implant, au stérilet et à la contraception d’urgence), aux consultation médicales, examens et actes médicaux en lien avec la contraception.

Comment prendre la pilule contraceptive ?

Les pilules sont présentées dans des petites plaquettes contenant 21 ou 28 comprimés.
Si vous commencez à prendre votre pilule le premier jour de vos règles, vous êtes immédiatement protégée contre une grossesse non désirée en cas de rapport non protégé. Si vous prenez votre premier comprimé n’importe quel autre jour de votre cycle menstruel, vous devez aussi utiliser des préservatifs pendant une semaine le temps que la pilule assure une protection complète.

La pilule ne protège d’une grossesse que si vous prenez les comprimés à peu près à la même heure chaque jour,Pour ne pas oublier, vous pouvez prendre le comprimé lors de votre routine quotidienne, par exemple lorsque vous vous brossez les dents.

  • Plaquette de 21 comprimés : si vous avez une plaquette de 21 comprimés, prenez un comprimé par jour, puis faites une pause de 7 jours durant laquelle des saignements semblables à ceux des règles (appelés hémorragie de privation) surviennent mais la protection persiste. Le 8ème jour, vous commencez impérativement la plaquette suivante même si les saignements ne sont pas terminés.

  • Plaquette de 28 comprimés : les plaquettes de 28 comprimés contiennent 21 comprimés avec hormones et 7 comprimés placebo sans hormones. Vous prenez alors 1 comprimé tous les jours sans interruption entre chaque plaquette. Les saignements apparaissent habituellement durant la période de prise des comprimés sans hormones.

Il est possible si vous le souhaitez, de temps en temps ou pour raison médicale en accord avec votre médecin, de prendre la pilule en continu pour éviter l’apparition des saignements. Pour cela il faudra après les 21 premiers comprimés, enchaîner immédiatement avec une nouvelle plaquette sans interruption, Il est possible de voir apparaître quelques saignements spontanés sans gravité même si vous n’avez pas arrêté de prendre la pilule.

Que faire en cas d’oubli de pilule contraceptive ?

La pilule est une protection sûre lorsque vous ne voulez pas être enceinte, uniquement si vous prenez toujours vos comprimés régulièrement, tous les jours à peu près à la même heure.

En cas d’oubli de votre pilule de moins de 12h par rapport à l’heure de prise habituelle :

  • il n’existe pas de risque de grossesse.

  • il faut prendre immédiatement le comprimé oublié même si cela fait prendre 2 comprimés le même jour, puis continuer la plaquette les jours suivant de façon habituelle.

En cas d’oubli de pilule de plus de 12h ou lorsque son efficacité est altérée (en cas de vomissements ou de diarrhées moins de 4h après la prise de pilule ou si vous avez pris d’autres médicaments, tels que certains antibiotiques ou les médicaments antispasmodiques :

  • vous n’êtes plus protégée et pouvez tomber enceinte.

  • il faut prendre immédiatement le comprimé oublié même si cela fait prendre 2 comprimés le même jour. Si l’oubli concerne un des 7 derniers comprimés actifs (contenant des hormones) de la plaquette vous devez enchainer directement avec la plaquette suivante sans jours d’interruption ou de prise decomprimés inactifs (placebo).

  • il faut également utiliser des préservatifs lors des rapports sexuels pendant 1 semaine après l’oubli.

  • En cas de rapport sexuel non protégé les 5 jours avant l’oubli, il faut également prendre une contraception d’urgence et utiliser des préservatifs lors des rapports jusqu’au début des règles suivantes (dans la limite de 14 jours).

  • En cas d’inquiétude il faut faire un test de grossesse 3 semaines après la date de l’oubli.

Que faire si vous souhaitez arrêter la pilule contraceptive ?

L’arrêt de la pilule se fait idéalement après avoir terminé une plaquette. Si vous vous arrêtez au milieu d’une plaquette, vous risquez d’avoir des règles irrégulières au début. Attention : vous pouvez tomber enceinte si vous avez eu des rapports sexuels dans les jours qui précèdent l’arrêt de la pilule : les spermatozoïdes peuvent survivre dans votre corps et féconder un ovule plusieurs jours plus tard. Il faut donc utiliser un autre moyen de contraception si vous voulez être sûre de ne pas tomber enceinte.

Les menstruations et l’ovulation finiront par reprendre leur rythme habituel (qui est propre à chaque femme) après l’arrêt de la pilule, même si cela peut prendre un peu de temps.

La pilule protège-t-elle des IST ?

N’oubliez pas que la pilule contraceptive ne protège pas contre les maladies et les infections sexuellement transmissibles : seuls les préservatifs et le Femidom le font.

Quels sont les effets secondaires de la pilule contraceptive ?

Les hormones contenues dans la pilule affectent le corps de différentes manières. Certaines personnes ne ressentent aucun effet secondaire, tandis que d’autres peuvent avoir des problèmes plus ou moins graves.
Effets secondaires possibles aux deux types de pilules :

Les effets secondaires disparaissent généralement au bout de quelques mois.
Cependant si ils persistent ou sont invalidants il est nécessaire d’en parler avec votre médecin afin de trouver une alternative qui vous convienne : il est possible d’essayer un autre type de pilule ou de choisir une autre méthode de contraception.

Il existe par exemple d’autres méthodes de contraception à base d’hormones qui peuvent vous convenir davantage. La contraception sans hormones, n’affectant pas l’équilibre hormonal du corps, est également une option si vous souffrez d’effets secondaires invalidants avec les contraceptifs hormonaux ou si vous ne voulez pas utiliser d’hormones synthétiques.

Effets secondaires et contre-indications des pilules combinées

La version synthétique de l’hormone sexuelle œstrogène contenue dans la pilule combinée s’accompagne d’un risque accru de formation de caillots sanguins. En règle générale, le risque est faible, mais il existe de nombreuses contre-indications qui devront être évaluées à chaque prescription ou renouvellement de ce type de contraception. Il est donc nécessaire de consulter un professionnel de santé avant de débuter une contraception.

Contres-indications absolues :

  • Grossesse ;

  • Allaitement (les 6 premières semaines après l’accouchement) ;

  • Maladie vasculaire cérébrale ou maladie cardiaque grave ;

  • Hypertension non contrôlée ;

  • Surcharge pondérale importante ;

  • Maladie rénale ou hépatique grave ;

  • Diabète avec complications vasculaires ;

  • Caillots de sang ou risque de thromboses (drépanocytose, anomalie des plaquettes,...) chez la patiente mais également dans la famille proche (parents, grand-parents, frères, soeurs) ;

  • Cancer du sein ou de l’utérus ou autre cancer hormono-dépendant ;

  • Tabac chez une femme de plus de 35 ans ;

  • Migraines avec aura ;

  • Syndrome des anticorps antiphospholipides ;

  • Immobilisation prolongée.

Effets positifs de la pilule contraceptive

En dehors de son action contraceptive, la pilule est également utilisée comme traitement de certains troubles ou pathologies hormonales. Si vous souffrez de douleurs menstruelles, de saignements menstruels importants, de problèmes prémenstruels tels que le syndrome prémenstruel (SPM) ou le trouble dysphorique prémenstruel (TDPM), la pilule contraceptive peut soulager vos symptômes. Entre autres choses, vous aurez probablement des saignements réguliers et plus légers et, comme l’ovulation est arrêtée, vous n’aurez peut-être pas de douleurs pendant l’ovulation.

La pilule est également un traitement courant du syndrome des ovaires polykystique (SOPK), et peut également être utiliser dans le traitement de l’acné.

Quand faut-il consulter un médecin ?

Si vous prenez la pilule et que vous vous sentez mal physiquement ou mentalement, vous devez contacter un professionnel de santé pour passer à un autre type de pilule ou choisir une autre méthode de contraception.

Si vous avez des saignements abondants ou prolongés pendant que vous prenez la pilule, consultez un médecin. Cela s’applique également aux pertes récurrentes mêlées de sang.

Consultez d’urgence un médecin si vous avez des douleurs thoraciques, des douleurs intenses à l’estomac, des maux de tête intenses ou si votre vision est floue. Si vous présentez un gonflement ou avez des douleurs dans les jambes ou les cuisses, vous devez également consulter immédiatement un médecin.

Comment Livi peut vous aider ?

Sur Livi, vous pouvez obtenir des conseils en matière de contraception, aussi bien pour les pilules contraceptives que pour les autres méthodes. Il est également possible de renouveler votre ordonnance de contraception sous certaines conditions et après réévaluation médicale de l’absence de contre-indications. Nous effectuons une évaluation individuelle en fonction de votre situation, parfois, un examen clinique ou une consultation spécialisée est nécessaire et, vous serez alors orientée vers d’autres professionnels de santé.

Conseil médical validé par :
Dr. Laura Borgel

Articles liés

Alternative to pills

Besoin de conseils et d'astuces santé ?

Une fois par semaine, recevez des informations de qualité pour prendre soin de votre santé.