Livi-logo
Télécharger
Qu'est ce que le sopk ?

Qu'est-ce que le SOPK ?

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) est une maladie hormonale qui affecte le fonctionnement normal des ovaires chez la femme et qui touche environ 10% des femmes.

Qu'est-ce que le SOPK ?

Les ovaires sont des organes qui produisent des ovules et les hormones œstrogènes et progestérone. Ces hormones influencent le cycle menstruel ainsi que la production et la libération des ovules par les ovaires. Chez les femmes en bonne santé, l'ovulation se produit chaque mois.

Quand une femme est atteinte du syndrome des ovaires polykystiques, ses hormones de la réproduction sont déséquilibrées. Cela peut entraîner des problèmes au niveau du cycle menstruel, comme la survenue irrégulière des règles ou une aménorrhée (ne pas avoir ses règles).

Les symptômes du syndrome des ovaires polykystiques

Les symptômes du syndrome des ovaires polykystiques sont très variables d’une patiente à l’autre, pouvant se manifester de manière très légère comme être très handicapante.

Les symptômes du SOPK sont les suivants :

  • Troubles du cycle : cycles irréguliers, longs (entre 35 à 40 jours) ou absents, aménorrhée (absence de règles) ;
  • Syndrome métabolique : une grande partie des femmes atteintes d’un SOPK connaîtront une prise de poids difficile à gérer ;
  • Hirsutisme (pilosité indésirable) : la survenue de pilosité indésirable sur le visage, les bras, la poitrine et le dos ;
  • Perte ou raréfaction des cheveux : principalement sur la tête, normalement chez les femmes d'âge moyen ;
  • Infertilité : certaines femmes peuvent avoir des difficultés à tomber enceintes et peuvent avoir besoin de traitements de fertilité ;
  • Acné ;
  • Troubles de l’humeur (dépression, humeur triste) ou insomnie ;
  • Problèmes de peau : survenue de taches brunes sur la nuque, les aisselles, l’aine, le nombril et d’autres (connues comme Acanthosis nigricans).

Quelles sont les complications liées au SOPK ?

Les femmes atteintes du syndrome des ovaires polykystiques sont plus à risque de développer quelques complications, notamment :

  • un surpoids, voire une obésité ;
  • de l’hypertension artérielle ;
  • le diabète de type 2 ;
  • l’hypercholestérolémie (taux de cholestérol élevé) ;
  • des complications pendant la grossesse, comme les fausses couches spontanées, le diabète gestationnel, l'hypertension gravidique et l'accouchement prématuré.

Est-il possible de prévenir le syndrome des ovaires polykystiques ?

Le syndrome des ovaires polykystiques ne peut pas être prévenu. En revanche, une fois le diagnostic confirmé, le SOPK peut être géré d’une façon efficace ce qui évite les complications.

Comment diagnostiquer le SOPK ?

Le diagnostic du syndrome des ovaires polykystiques repose sur plusieurs examens. D’abord, d’un interrogatoire par le médecin ainsi qu’un examen clinique. Ensuite, quelques examens complémentaires peuvent être demandés pour confirmer le diagnostic :

  • un bilan sanguin qui inclut le taux de testostérone ainsi que le taux d’hormone lutéinisante (LH) et,
  • une échographie pelvienne qui recherche des petits kystes dans les ovaires.

Quel traitement contre le SOPK ?

Pour le moment, un traitement curatif pour le SOPK n’existe pas. Le traitement actuel aide à gérer les symptômes et à réduire la survenue de complications.

En général, le traitement du syndrome des ovaires polykystiques comprend des règles hygiéno-diététiques en vue d’une perte de poids (par exemple de l’exercice physique, un régime alimentaire équilibré, etc.) et des médicaments.

Dans les cas où les changements du mode de vie ne sont pas suffisants pour aider à gérer le SOPK, un traitement par metformine peut être conseillé en plus des règles hygiéno-diététiques. La metformine n’est pas spécifiquement conçue pour le SOPK. Par contre, son mécanisme d’action permet à votre organisme de devenir plus sensible à l’insuline ce qui impacte l’équilibre hormonal.

En fonction de votre projet de grossesse, votre médecin peut vous proposer différents traitements :

  • Si vous n'avez pas l'intention de tomber enceinte, une contraception hormonale comme la pilule vous sera proposée. Certaines pilules favorisent la régularité des cycles et peuvent contribuer à réduire la croissance excessive des poils et l'acné.
  • Si vous souhaitez tomber enceinte, des médicaments pour stimuler la fertilité peuvent aider vos ovaires à libérer des ovules.

Comment faire pour tomber enceinte avec des ovaires polykystiques ?

Si vous êtes atteinte d’un SOPK et que vous souhaitez tomber enceinte, vous devez être suivi par un médecin, préférablement un médecin spécialisé dans les troubles de la fertilité ou un spécialiste en médecine reproductive.

Le médecin établira avec vous un projet détaillé. Dans chaque cas, il vous proposera les médicaments les plus adaptés, des échographies pelviennes régulières et les comportements à adopter pour contrôler les symptômes de la maladie.

Quelle pilule prendre avec un SOPK ?

Les contraceptifs oraux combinées (COC) ont deux hormones : l'œstrogène et la progestérone. Ce type de pilule est la plus couramment prescrite en cas de SOPK du fait de son action sur la régularisation des cycles, et à son impact sur l'excès de pilosité (hirsutisme) et l’acné.

Avant de prendre une pilule, il faut s'assurer que vous n’avez pas de contre-indications qui empêcheraient ce traitement. Des antécédents d'embolie pulmonaire, de phlébite, de cancer ou même le fait de fumer peuvent interdire la prise de ce type de pilule.

Quand faut-il consulter ?

Vous devez consulter si vos règles ne surviennent pas au bon moment (métrorragies), si vous essayez de tomber enceinte depuis un an sans succès ou si vous avez déjà été diagnostiquée comme ayant un syndrome des ovaires polykystiques mais que vous avez du mal à maîtriser les symptômes.

Ce que Livi peut faire pour vous

Chez Livi vous trouverez des médecins généralistes qui pourront vous aider à comprendre la cause de vos symptômes. Si une hypothèse de syndrome des ovaires polykystiques est posée, ils vous orienteront vers des confrères spécialisés en gynécologie.

Si vous préférez, vous pouvez prendre un rendez-vous directement avec un médecin gynécologue sur Livi.

Conseil médical validé par :

Dr. Raquel Correia

Mis à jour le :