Chute de cheveux : causes et traitement

Les conseils des médecins LIVI pour comprendre et traiter les chutes prématurées des cheveux.

  • Hérédité : L'hérédité est la cause la plus courante de perte de cheveux. Environ 30% des hommes en souffrent et ce, dès l'âge de 20 ans.
  • Effluvium télogène : Il s’agit d’une perte de cheveux ponctuelle liée à un stress que subit votre organisme. Ce stress peut être psychologique, ou physique (forte fièvre, maladie, infection etc…). Cette perte de cheveux sans gravité ne nécessite pas de traitement spécifique, hormis peut être la prise en charge du facteur causal. Les cheveux repousseront après quelques semaines ou mois.
  • Carences alimentaires : Regimes restrictifs, saignements importants, maladies digestives de malabsorption peuvent entrainer des carences en vitamines et minéraux.
  • Causes hormonales : grossesse/accouchement, problème de thyroide, syndrome des ovaires polykystiques.
  • Certaines maladies (diabète, maladie intestinale inflammatoire, maladies auto-immunes comme la pelade et maladies métaboliques) peuvent causer la perte de cheveux.
  • Infections : souvent liée à des champignons. Les teignes sont contagieuses et peuvent être véhiculées par les animaux.
  • Causes psychologiques, entre autre la trichotillomanie.
  • Causes médicamenteuses.

Les symptômes de la perte de cheveux sont différents, selon la cause :

  • Perte de cheveux chez les hommes : la perte de cheveux commence généralement avant l'âge de 30 ans, avec un recul de l'implantation notamment, ou une perte de densité capillaire au sommet du crâne. Cette perte de cheveux s'explique par une sensibilité accrue à l'hormone sexuelle masculine, la perte de densité est diffuse et ne s’organise pas en plaque délimitée.
  • Perte de cheveux chez la femme : les femmes peuvent aussi subir une perte de cheveux d'origine héréditaire, cette cause est rare. . Toute perte de cheveux chez la femme nécessite une exploration avec un bilan.
  • La perte de cheveux provoquée par le stress, les carences alimentaires, les maladies, les infections et la grossesse / accouchement entraîne la disparition de la masse capillaire sur l'entièreté du crâne.
  • Perte de cheveux par plaques : la pelade est une maladie d’origine auto-immune probable qui obligerait le système immunitaire à s'attaquer aux follicules pileux, ce qui provoque la chute des cheveux en plaques. Le plus souvent, les cheveux repoussent.
  • Certaines perte de cheveux par plaques avec présences de squames peuvent être évocatrices d’infection par teigne. Ces lésions sont souvent contagieuses et peuvent provoquer des démangeaisons.

Si la perte des cheveux est causée par une maladie, un traitement médicamenteux de cette maladie devra être envisagé s’il est possible. En cas de perte de cheveux héréditaire, certains médicaments peuvent vous être proposés .. Si vous constatez une chute de cheveux inégale, contactez votre médecin.

  • Si la chute de cheveux est associée aux symptômes suivants, il est conseillé de consulter :
  • Un état de fatigue.
  • L'augmentation de la pilosité, troubles du cycle menstruel, acné et prise de poids si vous êtes une femme
  • Le cuir chevelu est rouge, douloureux ou irrité
  • Vous soupçonnez les médicaments que vous prenez d'être à l'origine de la perte de cheveux
  • Si la chute est inégale, surtout si la peau nue du cuir chevelu présente un aspect inquiétant.

Chez LIVI, vous pouvez obtenir des conseils concernant votre perte de cheveux. Nos médecins peuvent réaliser des prises de sang et rédiger des ordonnances, comme dans un centre de santé classique. Si nécessaire, un courrier peut également être envoyé à un spécialiste pour la réalisation d'examens complémentaires.

Rédigé par :
Dr. Samy M'Zari,

Consultez un médecin en vidéo