SANTÉ MENTALE

Pourquoi je pleure sans raison ?

Dernière mise à jour le:
Conseil médical validé par :
Direction médicale de Livi France
pleurer sans raison
Pleurer est normal et sain, mais cela peut devenir inquiétant si vous n’arrivez pas à savoir pourquoi vous êtes en larmes. Les psychologues sur Livi vous expliquent quelles sont les raisons pouvant vous mener à pleurer sans raison évidente.

Besoin d'un avis médical ?

Consulter un médecin

Il arrive à chacun d’entre nous de pleurer. C’est une manière saine d’exprimer ce que l’on ressent et de libérer une accumulation de stress ou de tristesse. Certaines personnes pleurent plus que d’autres, mais dans certains cas, cela peut être excessif. Si vous pleurez sans raison ou plus que d’habitude, sachez que des professionnels de santé peuvent vous venir en aide.

Pourquoi pleure-t-on ?

Il existe 3 types de larmes : basales, réflexes et émotionnelles.

  • Les larmes basales sont importantes pour la santé des yeux. Elles évitent que l’œil s’assèche et protègent la vue.
  • Les larmes réflexes surviennent en réaction à une irritation. Lorsqu’on a quelque chose dans l’œil, ce dernier produit des larmes réflexes pour éliminer la saleté.
  • Les larmes émotionnelles surviennent lorsque nous ressentons des émotions fortes, comme de la tristesse liée au deuil ou à la douleur, ou de la joie.

Comme nous, beaucoup d’animaux produisent des larmes pour protéger leurs yeux, mais les larmes émotionnelles sont exclusivement humaines.

D’un point de vue médical, pleurer peut nous aider à tisser des liens sociaux en indiquant à autrui que nous avons besoin d’aide . Lorsque quelqu’un pleure, les gens ont tendance à se comporter de manière plus bienveillante et compréhensive à l’égard de la personne en larmes.

Est-ce pleurer me permet d’aller mieux ?

Les pleurs sont une réaction naturelle à des émotions négatives ou positives. Pleurer signifie en effet que vous acceptez vos propres émotions.

Le fait de pleurer libère des endorphines, les hormones du bien-être, pour améliorer votre humeur. Cela peut également vous permettre de vous détendre en réduisant les hormones du stress telles que le cortisol. C’est pour cela qu’on se sent souvent beaucoup mieux après avoir pleuré.

Pleurer procure de nombreux bienfaits. Cela nous permet entre autres :

  • d’être mieux connectés à nos émotions ;
  • de stimuler notre système immunitaire en produisant des anticorps qui permettent de lutter contre les infections ;
  • de soulager la douleur en libérant des substances neurochimiques ;
  • d’aider à faire son deuil.

Pourquoi je pleure si facilement ?

Chacun est différent, nous avons tous plus ou moins de facilité à pleurer, quelles que soient les raisons.

Les bébés et les jeunes enfants pleurent lorsqu’ils sont fatigués, quand ils ont faim ou quand ils éprouvent de la frustration, car ils ne savent pas communiquer autrement. Les adolescents pleurent davantage en cas de fluctuations hormonales, et les adultes peuvent pleurer en période de stress ou de tristesse intense.

Si les pleurs sont généralement une réaction naturelle à des déclencheurs émotionnels, le fait de pleurer sans raison peut être inquiétant. Plusieurs causes peuvent l’expliquer.

1. Problèmes de santé mentale

Pleurer plus souvent ou sans savoir pourquoi peut évoquer une affection mentale telle qu’une dépression, de l’anxiété, une dépression post-partum ou un trouble bipolaire.

Si vous pensez que vos pleurs sont liés à un problème de santé mentale, il est nécessaire de consulter votre médecin généraliste. Ce dernier sera à même de vous rediriger vers le professionnel de la santé mentale le plus adapté à votre situation. Un psychologue ou un psychiatre pourra vous aider à comprendre ce qu’il se passe et vous aidera à identifier les meilleurs moyens pour y remédier.

2. Hormones

Les déséquilibres hormonaux peuvent provoquer des variations de l’humeur qui vous poussent à pleurer plus facilement. Les fluctuations hormonales dues à la grossesse, la ménopause ou le syndrome prémenstruel (SPM) peuvent affecter votre humeur.

3. Médicaments

Certains médicaments peuvent avoir comme effets secondaires des variations de l’humeur. Si votre traitement provoque des sautes d’humeur, parlez-en à votre médecin. Il sera à même de modifier votre dose ou sera en mesure de vous prescrire un autre médicament.

4. Épuisement, stress

L'épuisement physique et émotionnel peut vous rendre plus enclin aux pleurs, il est donc utile de bien se reposer.

5. Syndrome pseudo-bulbaire (SPB)

Le SPB est une maladie qui se traduit par des pleurs ou des rires incontrôlables. Il touche les personnes atteintes de la maladie de Parkinson, de la maladie d’Alzheimer, d’un traumatisme cérébral ou des victimes d’un AVC.

Les médicaments peuvent aider à réguler les crises si vous souffrez du SPB. Si vous avez des difficultés à vous contrôler, consultez rapidement un médecin ou un professionnel de la santé mentale.

Comment arrêter de pleurer ?

Pleurer est un mécanisme d’auto-apaisement important, mais il n’est pas toujours évident de laisser ses larmes couler. Les psychologues sur Livi vous livrent quelques conseils pour cesser momentanément de pleurer :

  • prenez de grandes inspirations ou essayez quelques exercices de respiration ;
  • pincez-vous le nez ou retenez votre souffle pendant quelques secondes ;
  • faites diversion en repensant à des souvenirs joyeux ou à quelque chose de drôle.

Notez que si ces techniques temporaires vous permettent momentanément d’arrêter de pleurer, il n’est pas bon de systématiquement retenir vos larmes. Pleurer peut être bénéfique pour lutter contre le stress.

Quand faut-il consulter ?

Certains symptômes plus graves sont à surveiller :

  • vous pleurez plus que d’habitude ;
  • vous pleurez et vous sentez impuissant, triste, anxieux ou épuisé ;
  • vous avez la sensation de ne pas pouvoir vous arrêter de pleurer ;
  • vous pleurez et avez la sensation que vous allez vomir ou faire une crise de panique ;
  • votre vision est brouillée ou vous avez mal à la poitrine – cela peut évoquer une crise cardiaque.

Plusieurs éléments peuvent expliquer des pleurs excessifs, il est donc préférable de toujours consulter un médecin pour rechercher d’éventuelles affections sous-jacentes. Une fois l’affection écartée, différentes options thérapeutiques peuvent être envisagées .

L’une des options est la psychothérapie. Elle peut vous aider à identifier et appréhender vos émotions. Un psychiatre peut également, si cela s’avère nécessaire, vous prescrire un médicament pour réguler votre humeur.

Quelle que soit votre situation , il est important de vous souvenir que de l’aide est disponible si vous avez du mal à contrôler vos larmes.

Prendre rendez-vous

Vous souffrez d'un trouble psychologique ? Consultez dès maintenant un médecin généraliste, un psychiatre ou un psychologue en ligne.

Prendre rendez-vous

Autres articles

Cohérence cardiaque

Besoin de conseils et d'astuces santé ?

Une fois par semaine, recevez des informations de qualité pour prendre soin de votre santé.