Surpoids et obésité : comment être aidé

Femme en surpoids
Mis en ligne le : 10 sept. 2020

Être en surpoids ou obèse n'est pas une fatalité. Grâce à la compréhension, à l'éducation et à l'aide médicale si nécessaire, il est possible d’être en meilleure santé.

En bref :

  • L'obésité a presque triplé dans le monde depuis 1975,
  • Il existe des traitements psychologiques, comportementaux et médicaux disponibles pour vous aider à traiter cette maladie,
  • La graisse abdominale peut entraîner un risque accru de maladie.

L’obésité est une maladie chronique évolutive qui présente des formes cliniques hétérogènes, allant de l’obésité simple, aux obésités massives et complexe. De nombreux inconvénients peuvent apparaître et mettre votre santé en péril. Aujourd’hui, 8 millions de français en souffrent. Toutefois, des solutions s’offrent à vous pour réguler votre charge pondérale.

Que signifie "surcharge pondérale" et "obésité" ?

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) décrit la surcharge pondérale ou l'obésité comme "une accumulation anormale ou excessive de graisse susceptible de nuire à la santé". Le terme "obèse" signifie généralement une quantité de graisse corporelle beaucoup plus importante que le terme "en surpoids". Nous utilisons l'indice de masse corporelle (IMC) pour faire la distinction entre les deux.

Calculez votre IMC

L’IMC correspond au poids de la personne (en kilogrammes) divisé par le carré de sa taille (en mètres). L'Organisation mondiale de la santé (OMS) classe le résultat pour les adultes comme :

  • Insuffisance pondérale <18,5
  • Poids santé 18,5-24,9
  • Surcharge pondérale 25-29,9
  • Obésité >30

Sachez toutefois qu'un score IMC ne doit pas toujours être analysé seul. Par exemple, les athlètes très musclés avec un taux de graisse corporelle minimal peuvent avoir un IMC élevé mais ne présentent pas les mêmes risques pour la santé que les personnes moins musclées avec un IMC équivalent.

Quelle est la différence entre le surpoids et l'obésité ?

Être en surpoids est un signal qui indique que vous devez agir avant de risquer de tomber dans l’obésité. Un médecin évaluera le risque présenté par le surpoids comme étant plus important si d'autres facteurs de risque sont présents. Par exemple, il surveillera le tour de taille, la tension artérielle et les antécédents familiaux, ainsi que des facteurs liés au mode de vie tels qu'une mauvaise alimentation et le tabagisme.

L'obésité est associée à un risque accru de maladies, notamment lorsque l’IMC est supérieur à 35. Outre l’impact psychologique (baisse de l’estime de soi, dépression, anxiété), l’obésité peut entraîner de nombreuses complications concernant la respiration, les articulations, la fonction reproductrice, etc. Certains de ces effets peuvent également être présents si vous êtes en surpoids, à un degré moindre de l’obésité. Afin d’évaluer les risques pour votre santé, nous vous recommandons d’en parler à votre médecin traitant, ou si ce dernier n’est pas disponible, à un médecin sur Livi.

L'endroit où se trouve la graisse corporelle a-t-il de l'importance ?

Un excès de graisse abdominale est un indicateur de la présence de graisse autour de vos organes internes. Appelée "graisse viscérale", elle sécrète une protéine qui augmente la résistance à l'insuline - l'hormone que votre pancréas fabrique pour traiter le glucose, ce qui vous expose davantage à des problèmes de santé à long terme tels que le diabète de type 2.

La graisse abdominale produit également des protéines inflammatoires qui peuvent déclencher des maladies cardiaques et d'autres affections. Elle produit une protéine qui peut augmenter la pression sanguine. La graisse localisée au niveaux des bras, des jambes et ailleurs n'a pas cet effet.

Quelles sont les causes du surpoids et de l'obésité ?

Il est facile de supposer qu'un excès de calories est la principale cause du surpoids ou de l'obésité. Mais de nombreux autres facteurs peuvent y contribuer, rendant plus difficile le maintien d'un poids santé. En voici quelques-uns :

Un accès facile aux aliments riches en calories

Les aliments et les boissons à forte teneur énergétique et riches en graisses et en sucres sont partout. Les consommateurs dès leur plus jeune âge sont ciblés par des actions marketing agressives qui prônent ces aliments riches en calories.

Une faible teneur en protéines dans les aliments malsains

Des protéines saines entraînent une plus grande satiété après avoir été mangé alors que les aliments transformés contiennent souvent peu de protéines saines, de sorte que votre organisme n'enregistre pas une sensation de satiété. Les portions consommées sont alors de plus en plus importantes.

Peu d’activités physiques

Cette situation a été exacerbée par les restrictions sociales liées au coronavirus. Le confinement nous a forcé à passer plus d’heures avec les ordinateurs portables, les téléphones et devant la télévision. Le manque d’activité physique est un important facteur de risque de maladies. Toutefois, dans beaucoup de pays, l’activité physique est en recul.

La génétique

Le métabolisme des personnes réagit de différentes manières aux régimes alimentaires et aux modes de vie car la génétique jouent un rôle important dans nos formes, nos tailles et les fluctuations de poids.

Les médicaments

Les stéroïdes, les anticonvulsivants, certains médicaments contre le diabète, les antidépresseurs et les antihistaminiques sont tous liés à la prise de poids. Mais avant de changer vos médicaments, parlez-en à votre médecin traitant.
Les maladies
Certaines maladies peuvent jouer un rôle dans la prise de poids, comme le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), la maladie de Cushing ou encore des problèmes de thyroïde.

Pourquoi perdre du poids ?

D’un point de vue moral, votre poids peut vous affecter émotionnellement et vous faire subir une perte de l’estime de soi. Perdre du poids peut accroître la confiance en soi et encourager l'activité physique et la socialisation.

D’un point de vue physique, que vous soyez classé comme obèse ou en surpoids, le fait de perdre seulement 5 à 10 % de votre poids peut réduire le risque de développer des maladies. Par exemple, du diabète, des problèmes articulaires et musculaires, certains cancers, des maladies cardiovasculaire et des crises cardiaques, ou encore des troubles du sommeil.

Bien que l'insuffisance pondérale ait un effet négatif sur la fécondité, le surpoids également. La perte d'un excès de poids augmente vos chances de grossesse. L'essentiel est de se situer dans une fourchette de poids saine.

Qu'est-ce qui fonctionne pour la perte de poids ?

Des recherches ont montré qu'un régime avec une perte de poids lente a plus de chances d’être un succès. Il faut donc s'efforcer de ne pas perdre plus de 0,5 à 1 kg par semaine. En effet, les régimes d'urgence ne sont généralement pas efficaces. La perte de poids initiale est généralement fluide et le poids est souvent repris lorsque vous recommencez à manger normalement.

Voici quelques recommandations des médecins sur Livi à appliquer pour une perte de poids saine :

  • Appliquez un régime équilibré à teneur calorique contrôlée et riche en nutriments. Cela peut être recommandé par votre médecin traitant ou un diététicien.

  • Prenez le temps de faire 2,5 à 5 heures d'activités hebdomadaires comme le jogging, la gym ou la danse, ou des exercices à faible impact comme la marche, la natation, le yoga, le vélo ou le pilate.

En quoi mon médecin peut-il m’aider ?

Si votre IMC indique que vous êtes en surpoids ou obèse, un bon point de départ est de consulter votre médecin traitant. Si ce dernier n’est pas disponible, faites appel à un médecin sur Livi. Il pourra vous proposer des solutions comme un suivi psychologique et comportemental en fonction de son diagnostic pour vous aider à améliorer votre santé et votre bien-être.

Il est utile de tenir un journal d'alimentation et d'exercice physique dans les deux semaines précédant votre rendez-vous, si vous le pouvez.

Votre médecin vous expliquera les avantages de perdre du poids et les risques encourus si vous ne faites rien. Discutez des possibilités de faire appel à un psychiatre ou un psychologue pour parler de votre rapport à l'alimentation. En cas de besoin et en fonction de votre condition, il existe des solutions médicamenteuses, le recours à la chirurgie est également possible


Les sources suivantes traitent de l’obésité et nous ont paru intéressantes pour compléter cet article :

Solidarité Sante Gouvernement

Surpoids et obésité OMS

Mis en ligne le:
10 sept. 2020

Autres articles