Livi-logo
Télécharger
Perte vaginale comprendre les sécrétions en fonction de leur couleur

Perte vaginale - Comprendre les sécrétions en fonction de leur couleur

Dernière mise à jour le:
mar. 18 mai 2021
Les médecins sur Livi font le point sur les pertes vaginales. Que faire et quand consulter un professionnel de santé en fonction des symptômes présents.

Avoir des pertes vaginales fait intégralement partie du cycle menstruel. Ces écoulements sécrétés naturellement par votre corps permettent de maintenir l’équilibre de la flore vaginale. Ces sécrétions entretiennent un écosystème de bactéries saines qui vous protègent contre les infections. L’aspect, la quantité et la texture des sécrétions vaginales diffèrent en fonction de plusieurs facteurs :

  • Les fluctuations hormonales ;
  • Le moment du cycle menstruel ;
  • Le type de contraception utilisés ;
  • Une grossesse ;
  • Une infection ou un déséquilibre de la flore vaginale.

Habituellement, les pertes vaginales saines sont claires ou blanches, avec une légère odeur, et elles peuvent laisser des traces jaunâtres sur les sous-vêtements. Les principaux changements que vous pouvez constater sont dus au cycle menstruel. Les pertes sont généralement épaisses et collantes juste après les règles, puis humides et claires, et enfin de couleur crème vers la fin du cycle.

Mais si vous constatez des changements dans vos sécrétions vaginales ou qu’une odeur inhabituelle se développe, cela peut être le signe d’un problème sous-jacent. Voici un guide sur les différentes pertes vaginales que vous pouvez avoir. Si des changements vous inquiètent, parlez-en à votre médecin traitant ou, s’il n’est pas disponible, à un médecin sur Livi afin d’en rechercher la cause. Ne tardez pas à consulter un professionnel de santé si d’autres symptômes accompagnent des pertes anormales comme des démangeaisons vaginales, des sensations de brûlures et des douleurs, des gonflements au niveau vulvaire, etc.

Pertes vaginales blanches et épaisses

C'est un signe classique de candidose génitale. Les pertes sont blanches et épaisses, similaires à du lait caillé mais sans odeur particulière. Appelée plus couramment mycose vaginale, la candidose s'accompagne souvent de démangeaisons, voire de dyspareunie (douleurs pendant les relations sexuelles).

La mycose vaginale est causée par un champignon appelé candida albicans qu’il est normal de retrouver dans le vagin. Mais lorsqu’il se développe en trop grande proportion, l'équilibre naturel des bactéries dans votre vagin est perturbé. Les déclencheurs courants de ce déséquilibre sont :

  • Un traitement antibiotique ;
  • Les rapports sexuels ;
  • Des lésions ou irritations de la peau ;
  • Un traitement hormonal substitutif (THS) ;
  • Une grossesse ;
  • Du diabète ;
  • Un système immunitaire affaibli.

Si vous avez déjà eu une mycose vaginale et que vous en connaissez les symptômes, il est facile de le traiter avec ovule et crème antifongiques disponibles en pharmacie. Mais il est important de consulter un médecin si :

  • C'est la première fois que vous avez ces symptômes ;
  • Les symptômes ne disparaissent pas complètement avec le traitement ;
  • Vous avez moins de 16 ans ou plus de 60 ans ;
  • Vous êtes enceinte ou vous allaitez ;
  • Votre immunité est affaiblie par d'autres facteurs, comme le diabète, le VIH ou une chimiothérapie ;
  • Vous présentez des symptômes plus de deux fois en 6 mois.

Perte vaginale jaune ou verdâtre

Les pertes vaginales jaunes peuvent être à la fois saines et anormales. Initialement, les principales pertes sont claires et blanches. Mais lorsqu’elles sont au contact de l’air, elles peuvent prendre une couleur crème, voire jaune. Une petite quantité de sang peut aussi foncer la couleur des sécrétions vaginales. C’est généralement le cas juste avant l’arrivée des règles. Il n’y a donc aucune raison de s’inquiéter en cas d’une perte jaunâtre si aucun autre symptôme ne se manifeste.

Cependant, si ces pertes tendent à devenir vertes, cela peut suggérer une IST (infection sexuellement transmissible) appelée vaginite à Trichomonas. Dans ce cas, les pertes sont abondantes avec un aspect mousseux. Elles sont malodorantes et peuvent s’accompagner de sensations d’irritations au moment d’uriner et pendant les rapports sexuels.

Ces symptômes se développent habituellement un mois après la contagion par le parasite appelé trichomonas vaginalis. Celui-ci est transmis par des rapports sexuels sans préservatif. Chez la femme, le diagnostic se réalise à l’aide d’un prélèvement vaginal. Cette infection n’est pas très répandue mais elle nécessite un traitement antibiotique. Si vous avez été contaminé par le trichomonas, il est important d’en informer vos partenaires sexuels récents.

Perte vaginale très malodorante

L’odeur dégagée par les pertes vaginales est normale. Chaque femme a sa propre odeur et ce n’est pas quelque chose que l’on peut maitriser. Il peut toutefois arriver que l’odeur varie et qu’elle devienne forte, voire désagréable. Il y a de nombreux facteurs qui peuvent impacter l’odeur des sécrétions vaginales :

  • L’hygiène intime ;
  • Les habitudes alimentaires ;
  • Les rapports sexuels fréquents ;
  • Le stérilet (DIU) ;
  • Un traitement médicamenteux ;
  • L’utilisation de lubrifiants et les préservatifs.

Lorsque l’odeur est très forte, il peut aussi s’agir d’une vaginose bactérienne, en particulier si l’odeur est similaire à celle du poisson et qu’elle soit plus marquée après les rapports sexuels. Une vaginose bactérienne se développe lorsque la flore vaginale habituelle est déséquilibrée et remplacée par des bactéries pathogènes. Les pertes vaginales sont alors plus abondantes et malodorantes.

Il s'agit de l'affection vaginale la plus courante chez les femmes âgées de 15 à 44 ans, même si la moitié d'entre elles ne présente aucun symptôme. Dans ce cas, on parle de vaginose bactérienne asymptomatique. Il n’est pas toujours nécessaire de la traiter lorsqu’il n’y a pas de gêne particulière.

Elle est généralement facile à traiter avec des antibiotiques - sous forme de comprimés, de gels ou de crèmes - mais elle peut récidiver et nécessiter un traitement pouvant aller jusqu'à 6 mois.

Perte vaginale marron ou rosée

Les pertes vaginales de couleur marron ou rosée peuvent signifier qu’il y a un peu de sang dans les sécrétions, ce qui est normal au début et à la fin des règles et après l'accouchement. Après les menstruations, les pertes sont généralement brunes. Elles correspondent à un mélange de sang qui s’est oxydé dans le vagin, elles sont physiologiques et ne doivent pas vous alarmer.

En revanche, si cela se produit à d'autres moments de votre cycle, parlez-en à un professionnel de santé. Les infections, en particulier les infections sexuellement transmissibles telles que la chlamydia ou la gonorrhée, peuvent en être la cause. Le développement d’un cancer du col de l’utérus peut aussi provoquer des saignements à n’importe quel moment du cycle menstruel.

Perte vaginale anormale : quand faut-il consulter ?

Si vous souffrez d’écoulements inhabituels, de saignements ou de douleurs pelviennes, il est recommandé de consulter un médecin généraliste ou un gynécologue pour comprendre ce phénomène. Des examens complémentaires comme un prélèvement vaginal ou un bilan sanguin permettront d’identifier le problème.

En cas de risque de maladies sexuellement transmissible, consultez un médecin ou un centre de santé sexuelle (CeGIDD) si vous vous inquiétez d'un écoulement anormal ou d'un changement par rapport à ce que vous observez habituellement au cours de votre cycle.

Les sources suivantes nous ont paru très intéressantes pour compléter cet article :

Le trichomonas, de quoi s’agit-il ?

Les pertes vaginales pendant la grossesse

Ce que Livi peut faire pour vous

Vous présentez certains de ces symptômes ou souhaitez simplement parler à un spécialiste pour obtenir un avis médical ? Avec Livi, obtenez un diagnostic médical en quelques minutes, 7j/7, ainsi qu'une ordonnance électronique valable en pharmacie. Consultation remboursable par l'Assurance Maladie.
Consulter un médecin
Mis à jour le :

Autres articles

Spotting
Santé des femmes – 9 sept. 2021 
Le spotting : de quoi s’agit-il et comme...
Qu’est-ce que le spotting, quelles en sont les causes et qua... En savoir plus
Règles ou pilule en continu ?
Santé des femmes – 25 juil. 2021 
La pilule en continu - une solution pour...
Vous aimeriez passer l’été sans vous soucier de vos menstrua... En savoir plus