Livi-logo
Télécharger
Quelles sont les causes des maux de ventre de l’enfant ?

Quelles sont les causes des maux de ventre de l’enfant ?

Causes maux de ventre enfant
Dernière mise à jour le:
mar. 9 févr. 2021
La plupart des maux de ventre chez l’enfant ne sont pas graves, mais certains peuvent nécessiter une consultation médicale. Voici comment réagir lorsque votre enfant se plaint de maux de ventre.

« J’ai mal au ventre » est une excuse que de nombreux parents entendent régulièrement. Il faut savoir que jusqu’à 1 enfant sur 4 a des accès de douleurs abdominales. Mais le mal de ventre est un dénominateur commun à de nombreuses pathologies. Certaines sont sans risques là où d’autres nécessitent une consultation d’urgence.

Dans un premier temps, prenez le temps d’évaluer l’apparence générale de votre enfant : observez par exemple s’il a l’air en bonne santé et qu’il peut bouger sans douleur. Puis demandez-lui s’il souhaite manger quelque chose qu’il adore habituellement. S’il répond positivement, il est peu probable que ses maux de ventre soient graves.

Découvrez quelles sont les causes les plus fréquentes des maux de ventre chez les enfants et comment y réagir pour les apaiser.

Constipation

La constipation implique le plus souvent des douleurs abdominales, en particulier chez les enfants les plus jeunes qui commencent à s’habituer au fait d’aller seuls aux toilettes. La constipation représente l'impossibilité ou la difficulté à vider le contenu de l'intestin. Dans la grande majorité des cas, elle est temporaire et bénigne.

Les symptômes liés sont principalement :

  • Des selles dures ;
  • La sensation de ne pas pouvoir vider complètement l’intestin ;
  • Une impression de blocage ;
  • Des nausées et vomissements ;
  • Moins de 3 défécations au cours de la semaine écoulée ;
  • Maux de ventre soulagés après la selle ;
  • Sous-vêtements souillés causés par une diarrhée entourant les selles dures à l’origine de la constipation.

Pour résoudre ce problème chez votre enfant, encouragez-le à aller aux toilettes chaque fois qu’il en ressent l’envie sans jamais se retenir. Vous pouvez éventuellement lui donner des collations riches en fibres comme des pruneaux ou des céréales complètes. Si le problème persiste, un médecin ou un pharmacien peut également lui prescrire des laxatifs appropriés. Pour prévenir le problème, assurez-vous qu’il boit suffisamment de liquides et augmentez sa consommation de légumineuses à haute teneur en fibres ainsi que de fruits.

Veillez à ce que votre enfant puisse poser ses pieds par terre ou sur un marchepied quand il est assis sur les toilettes ou le pot. Si l’utilisation des toilettes publiques ou à l’école l’angoisse, encouragez-le à aller aux toilettes après le petit déjeuner et après le goûter au retour de l’école.

Consultez son médecin traitant si le problème persiste et devient régulier dans le temps.

Ballonnements

Des crampes et des douleurs abdominales intenses peuvent être causées par des ballonnements, autrement dit une accumulation de gaz. C’est très fréquent chez les nourrissons, mais cela peut survenir tout au long de l’enfance. Dans la plupart des cas, votre enfant n’aura pas besoin de consulter un professionnel de santé pour des ballonnements. Les douleurs auront déjà disparu avant d’arriver dans un cabinet médical ou aux urgences.

À ne pas confondre avec des gaz qui sont tout à fait normaux au quotidien. Les gaz excessifs peuvent s’accompagner de douleurs, de crampes et d’une sensation d’être “plein”.

Si cela s’avère fréquent, tenez un journal alimentaire pour détecter si certains aliments induisent des douleurs chez l’enfant. Par exemple, une accumulation de gaz et de flatulences pourrait indiquer une intolérance au lactose ou au gluten.

Troubles émotionnels

Bien que les troubles émotionnels puissent déclencher des maux de ventre, cela ne signifie pas que la douleur est imaginaire. Une phobie ou une anxiété peut « tordre l’intestin » en raison de signaux chimiques et neuronaux complexes qui vont et viennent entre le cerveau et le ventre.

L’anxiété, le stress et d’autres troubles émotionnels peuvent causer des douleurs, des ballonnements, une constipation, des diarrhées et de nombreux autres symptômes physiques. C’est d’ailleurs pour cela qu’on parle souvent du ventre comme étant “le deuxième cerveau”.

La première étape consiste toujours à parler à votre enfant. Interrogez-vous sur son bien-être à l’école. S’il a des difficultés à vous parler en toute franchise, essayez de réaliser des activités créatives ou sportives avec lui. Dans un contexte moins formel, il pourra vous confier des inquiétudes. Si celles-ci vous dépassent, parlez-en à un professionnel de santé ou à un médecin sur Livi.

Infections virales

Les infections virales font partie des causes les plus simples à repérer car elles s’accompagnent généralement de diarrhées et/ou de vomissements. Les douleurs tendent à se généraliser, sur une large zone et la digestion s’avère difficile. Dans ce cas, le repos et la réhydratation sont généralement les priorités pour aider votre enfant à se remettre. Il est possible que votre enfant n’ait pas de sensation de faim avant un ou deux jours, mais ce n’est pas inquiétant. Ces infections peuvent causer une intolérance temporaire au lactose. Il est donc judicieux d’éviter le lait pendant quelques jours.

Dans le cas d’une infection virale, encouragez votre enfant à appliquer les gestes barrières et à bien se laver les mains.

Infections des voies urinaires

Les infections urinaires sont fréquentes chez les garçons et les filles durant l’enfance. Elles sont cependant plus rares que chez les adultes. Elles peuvent créer des douleurs abdominales importantes. Cela est dû au fait que la distance entre l’urètre (l’ouverture des voies urinaires) et le rectum (la source des bactéries qui causent les infections) est encore courte.

Si votre enfant se plaint de brûlures quand il urine et s’il urine plus fréquemment et avec difficultés, il souffre probablement d’une infection urinaire qu’il faut traiter. Il peut également avoir de la fièvre.

En grandissant, il est possible de prévenir les infections urinaires chez l’enfant de la même façon que chez l’adulte en l’incitant régulièrement à boire et de s’assurer qu’il va bien uriner régulièrement. Les enfants ont parfois tendance à oublier ou repousser le moment où il faut aller aux toilettes lorsqu’ils sont à l’école. Insistez donc sur la nécessité d’aller uriner régulièrement et de vous prévenir s’il ressent la moindre gêne lorsqu’il urine.

Dès l’apparition de ces symptômes, consultez votre médecin traitant pour obtenir le traitement adapté à votre enfant. S’il développe des symptômes plus graves comme une forte fièvre, des frissons et des douleurs abdominales persistantes, il est recommandé de consulter un médecin en urgence.

Symptômes d’alerte à ne pas ignorer

Certains symptômes doivent vous alerter. Demandez un avis médical d’urgence si votre enfant développe l’un des symptômes suivants :

  • Douleurs extrêmes non soulagées par du paracétamol ou de l’ibuprofène ;
  • Votre enfant devient pâle et n’arrive plus à se tenir debout/droit ;
  • Somnolence, difficultés à tenir éveillé ;
  • Douleurs testiculaires.

3 causes de maux de ventre chez l’enfant, nécessitant des soins d’urgence

Appendicite

L’appendicite est l’urgence médicale que les parents associent souvent à des douleurs abdominales extrêmes. Elle correspond à l’inflammation de l’appendice qui est un petit prolongement d’une partie de l’intestin. Elle survient le plus souvent entre 10 et 20 ans mais peut arriver à tout âge. L’appendicite se manifeste par une douleur abdominale débutant au milieu du ventre, se déplaçant rapidement pour se localiser en bas à droite du ventre (au niveau de la fosse iliaque). La douleur, généralement des crampes, est augmentée par la percussion du ventre, par la toux et par certains mouvements, comme le fait de sauter. Elle s’aggrave progressivement pendant les 24 premières heures.

Les nausées, la fièvre et une altération des selles sont d’autres symptômes possibles. L’appendicite requiert une prise en charge médicale urgente.

Torsion testiculaire

On parle de torsion testiculaire quand le testicule se tord dans le scrotum, coupant ainsi l’afflux sanguin. Elle est plus fréquente chez les adolescents, mais peut également survenir chez les plus jeunes. La douleur est intense et généralement ressentie dans l’aine. Une intervention chirurgicale d’urgence est requise.

Intoxication alimentaire

Une intoxication alimentaire se manifeste de différentes manières, en fonction de la toxine ingérée. Elle est principalement définie par l’ingestion d’aliments ou d’eau contaminés par des agents infectieux (bactéries, virus, parasites) ou par une substance toxique produite par un agent infectieux. Il existe aussi des intoxications alimentaires non infectieuses, de nature allergique ou encore secondaires à l'ingestion de produits chimiques comme les métaux lourds.

Les détergents ménagers, les médicaments, les pesticides, certains champignons et plantes, l’alcool et les drogues récréatives sont autant de poisons potentiels que l’on peut trouver dans un foyer. Soyez attentifs à tenir ces produits éloignés de la portée de vos enfants.

Outre les douleurs abdominales, on relève notamment comme symptômes d’avertissement :

  • Vomissements ;
  • Confusion ;
  • Somnolence ;
  • Évanouissements.

Si vous soupçonnez une intoxication, ne tentez pas de soigner votre enfant par vous-même. Demandez un avis médical d’urgence.


En savoir plus ?

Que faire en cas de maux de ventre chez les enfants ?

Ce que Livi peut faire pour vous

Vous présentez des symptômes ou souhaitez simplement parler à un spécialiste pour obtenir un avis médical ? Avec Livi, obtenez un diagnostic médical en quelques minutes, 7j/7, ainsi qu'une ordonnance électronique valable en pharmacie. Consultation remboursable par l'Assurance Maladie.
Consulter un médecin
Mis à jour le :

Autres articles

Enfant hypersensible
Enfants & adolescents – 19 sept. 2021 
Comment reconnaître un enfant hypersensi...
Votre enfant est-il hypersensible ? Les médecins Livi vous e... En savoir plus
Sommeil du bébé
Enfants & adolescents – 2 sept. 2021 
Le sommeil chez le bébé et l'enfant
Nous passons près d’un tiers de notre vie à dormir pour assu... En savoir plus