Livi-logo
Constipation : que faire pour y remédier ?

Constipation : que faire pour y remédier ?

Pour certains, il est courant d'aller aux toilettes plusieurs fois par jour, alors que pour d'autres, il peut être normal de ne se vider que quelques fois par semaine. Cela est dû aux habitudes alimentaires et personnelles, ainsi qu’à son activité physique.

Si vous éprouvez plus de difficultés que d’habitude lors de la défécation, cela peut signifier que vous êtes constipé. Nos médecins vous renseignent sur la constipation et vous expliquent ce qu’il faut faire pour y remédier.

Qu’est-ce que la constipation ?

La constipation, à l’inverse de la diarrhée, représente l'impossibilité ou la difficulté à vider le contenu de l'intestin. Dans la grande majorité des cas, elle est temporaire et bénigne.

En cas de constipation prolongée, l'intestin s'est vidé moins de trois fois par semaine au cours des deux à trois derniers mois. Cependant, la variation des habitudes fécales diffère en fonction de l'individu.

Quels sont les différents types de constipation ?

On distingue trois grands types de constipation. Le plus souvent bénigne, la constipation peut cependant être le témoin d’une maladie organique plus grave qu’il faudra vite repérer.

La constipation passagère

Elle est occasionnelle et ne dure jamais plus de quelques semaines. Elle est caractérisée par la survenue de moins de 3 selles par semaine, plus ou moins dures et plus ou moins difficiles à évacuer. Elle peut s’accompagner de douleurs abdominales et de ballonnements. Elle peut être liée aux habitudes alimentaires, à un manque d’exercice physique ou à un déséquilibre hormonal. Elle peut être due ou aggravée par le stress consécutif à un changement d'environnement.

La constipation sévère

On considère la constipation comme sévère lorsque vous avez moins d’une selle par semaine, que les symptômes résistent aux traitements médicamenteux habituels et que cette constipation a un retentissement important sur votre qualité de vie. Une cause organique devra toujours être recherchée en cas de constipation sévère..

La constipation chronique

La constipation chronique se définit par une constipation persistante depuis plus de 6 mois.

Quels sont les symptômes de la constipation ?

La constipation peut causer d'autres symptômes comme :

  • Des selles dures et peu fréquentes.
  • Des flatulences et ballonnement.
  • Des nausées et vomissements.
  • La sensation de ne pas vider complètement l’intestin.
  • La sensation que quelque chose bloque.
  • Le besoin de forcer.
  • Des douleurs et maux de ventre.

Quelles sont les causes de la constipation ?

La constipation est liée aux selles qui se déplacent trop lentement dans l'intestin, ce qui les rend sèches et dures. Les causes courantes de constipation occasionnelle peuvent inclure un changement de régime alimentaire, de rythme de vie (travail de nuit) ou un état de stress. Vous pouvez également être constipé si vous êtes sédentaire et que vous ne bougez pas suffisamment.

Une constipation plus longue peut avoir d’autres origines telles que :

Une mauvaise alimentation

Un régime alimentaire contenant trop peu de fibres ou trop peu de liquide est la cause la plus fréquente de constipation prolongée.

Un blocage de l'intestin

Certaines pathologies entrainent une réduction des mouvements de l’intestin avec arrêt des selles intestinales. Cela peut être causé, entre autres, par :

  • Des douleurs du rectum ou de l’anus causées parfois par des fissures ou lésion hémorroïdaires.
  • Une maladie inflammatoire de l'intestin.
  • Un cancer de l'intestin ou du rectum.

Les médicaments

Certains médicaments, tels que les antalgiques et ses dérivés, les compléments en fer et les médicaments anti-brûlures d'estomac peuvent provoquer la constipation.

Des troubles hormonaux

Un désordre hormonal peut mener à la constipation, par exemple :

  • Une grossesse.
  • Le diabète.
  • Une glande thyroïde trop ou trop peu active.

Le cancer du côlon

Cette piste est explorée lorsque la constipation s’associe à la présence de sang dans les selles, à une altération de l’état général avec perte de poids ou encore à des antécédents de cancer colorectaux dans la famille.

Que faire lorsque l'on est constipé ?

Généralement, le traitement repose sur des modifications du régime alimentaire et du mode de vie. Ces changements se concentrent sur l'accélération de la digestion et l'augmentation de l'activité intestinale. Voici les changements que vous pouvez opérer.

  • Augmenter l'apport en fibres dans l'alimentation pour améliorer le volume des matières fécales, ce qui aide l'intestin à mieux travailler.
  • Faire plus d'exercice pour augmenter l'activité intestinale.
  • Éviter de rester inactif car cela augmente le risque de constipation.
  • Boire plus d'eau.

Il existe également des médicaments visant à augmenter votre activité intestinale

Quels aliments manger en cas de constipation ?

Si vous éprouvez des difficultés lors de la défécation, certains aliments riches en fibres peuvent vous aider à lutter contre ce blocage. Ces aliments sont :

  • Les fruits : pruneaux, abricots, prunes, figues…
  • Les céréales complètes : avoine, son de blé, riz complet, pâtes...
  • Les légumes verts : endives, betteraves, épinards, fenouil...
  • Les légumes secs : lentilles, pois, haricots secs…

Quand devriez-vous consulter un médecin ?

En cas de constipation persistante, vous devriez bénéficier d’une évaluation médicale.

Votre problème est récurrent ou récent, et vous souhaitez plus d'information concernant la constipation ?

Une constipation peut être le signe d’une maladie plus grave. Vous devriez consulter un médecin si vous :

  • Présentez des nausées et vomissements.
  • Vous sentez fébrile.
  • Avez eu des interventions chirurgicales abdominales.
  • Avez plus de 50 ans et n'avez jamais eu de problèmes de constipation jusqu'à présent.
  • Avez perdu du poids.
  • Constatez des selles mélangées avec du sang et/ou du mucus ou glaires.
Conseil médical validé par :

Dr. César Ancelle-Hansen

Mis à jour le :

Articles liés