Livi-logo
Consulter en ligne
Livi-logo

Torsion testiculaire

Qu'est-ce qu'une torsion testiculaire ?

Les testicules qui font partie de l’organe reproducteur masculin sont entourés d’une fine membrane appelée “vaginale” et sont situés dans les bourses (ou scrotum). Ce sont eux qui produisent les spermatozoïdes nécessaire à la reproduction. Chaque testicule est suspendu dans la bourse par le cordon spermatique qui contient notamment les vaisseaux sanguins. 

On parle de torsion testiculaire lorsque le cordon spermatique se tord ce qui entraîne l’arrêt de l’apport de sang vers le testicule. C’est une urgence car cela entraîne des dommages irréversibles voire la mort du testicule au bout de 6 heures.  

Quels sont les symptômes de la torsion du testicule ?

La torsion testiculaire est une urgence chirurgicale. Il est donc important de savoir en reconnaître rapidement les symptômes. 

La torsion testiculaire peut apparaître après un traumatisme, en pleine activité, ou au repos pendant le sommeil.

Chez le bébé la torsion testiculaire va entraîner des pleurs soudains du fait de la douleur et une grosse bourse rouge ou bleutée et très sensible au toucher. 

Chez l’enfant plus grand, l’adolescent ou l’adulte, les symptômes sont :

  • une douleur intense, localisée au niveau d’un testicule et d’apparition brutale ou rapide ;  

  • gonflement (oedème) du testicule ;

  • testicule dur, il peut être rétracté vers le haut ;

  • nausées et/ou vomissements ; 

  • absence de fièvre ou de symptômes urinaires. 

La douleur peut irradier vers l’aine ou le bas du dos, et peut gêner la marche.

Quelles sont les causes de torsion testiculaire ?

Il existe différentes causes de torsion testiculaire comme un testicule plus mobile que la moyenne du fait d’une anomalie de fixation ou d’une anomalie congénitale, l’augmentation rapide du volume des testicules pendant la puberté ou un traumatisme testiculaire. Parfois il n’est retrouvé aucune cause particulière et la torsion est spontanée.

Un enfant peut-il avoir une torsion du testicule ?

La torsion testiculaire peut arriver à tout âge. Elle est fréquente chez l’enfant notamment dans la petite enfance et entre 12 et 18 ans, elle devient rare après 40 ans. 

Environ 1 homme de moins de 25 ans sur 4000 présentera une torsion testiculaire. Dans 99% des cas la torsion apparaît sur un seul testicule, elle est un peu plus fréquente pour le testicule gauche. 

Chez les personnes souffrant d’une absence de descente testiculaire (cryptorchidie) la torsion d’un testicule est 10 fois plus fréquente. 

Peut-on avoir une torsion testiculaire sans douleur ?

Une torsion testiculaire peut avoir lieu pendant la fin de la grossesse. Dans ce cas, le nouveau-né va alors naître avec une grosse bourse, mais il ne présentera aucune douleur. Le testicule est malheureusement déjà nécrosé et ne peut pas être sauvé. 

Quel traitement en cas de torsion testiculaire ?

Le traitement de la torsion du testicule est une intervention chirurgicale en urgence : elle doit être réalisée dans les 6 heures suivant la torsion pour conserver le testicule en vie. Au-delà de ce délai, les chances de sauvegarder le testicules sont minimes.  

L’intervention permet de détordre et rétablir le passage du sang vers le testicule et de vérifier sa vitalité. Afin d’éviter les récidive, le testicule est fixé au scrotum à l’aide d’un fil que le patient ne ressentira pas. Par mesure de prévention il est parfois préconisé de fixer également l’autre testicule. 

Si l’intervention a été réalisée trop tard ou que le testicule a été détruit du fait de l’absence de sang durant la torsion testiculaire, il sera alors enlevé (orchidectomie). Une prothèse peut être mise en place dans un deuxième temps pour des raisons esthétiques. 

Chez les nouveau-nés présentant une torsion testiculaire dès la naissance, il peut être proposé soit de ne pas intervenir et de surveiller par échographie le testicule atrophié, soit de réaliser l’ablation de ce testicule par chirurgie. 

Quelle est la durée de convalescence en cas de torsion du testicule ?

La durée d’hospitalisation et de convalescence est de quelques jours si il n’y a pas de complications. 

Cependant, même lorsque le testicule a été conservé durant l’intervention, il existe un risque non négligeable d’atrophie testiculaire secondaire (diminution de taille du testicule qui devient peu ou pas fonctionnel), surtout si l’intervention a été réalisée plus de 6 heures après le début des symptômes. Une surveillance médicale et par échographie répétées est donc nécessaire pendant les quelques mois suivant l’intervention. 

En cas d’ablation (orchidectomie) ou de nécrose d’un seul testicule, il n’y a aucun risque d’impuissance : en effet, le testicule restant va compenser la production d’hormones pour garder un taux satisfaisant. La fonction de production des spermatozoïdes reste également  suffisante et si l’on peut observer une légère diminution de la fertilité elle est généralement sans conséquence. 

Ce que Livi peut faire pour vous

Si vous suspectez une torsion testiculaire récente et douloureuse chez vous ou votre enfant : il est nécessaire de vous rendre directement aux urgences de l’hôpital le plus proche ou d’appeler le 15 ou le 112. Sur Livi vous pouvez consulter un médecin pour tout autre question, doute, ou information. 

Conseil médical validé par :

Dr. Laura Borgel

·