Comment se protéger efficacement du soleil ?

Visuel d'une petite fille et de sa maman à la plage en train de lui mettre de la crème solaire.
Mis en ligne le : 16 juin 2020

Alors que les températures vont grimper au cours des prochaines semaines, c’est le moment de profiter de ces belles journées ensoleillées tout en se protégeant du soleil. Voici des conseils utiles des médecins Livi pour profiter de l’été en toute sécurité.

Il n’y a rien de mieux qu’une journée ensoleillée pour vous remonter le moral. Et pour cause, une exposition à la lumière du soleil augmente les niveaux de sérotonine dans l’organisme, également connue sous le nom “d’hormone du bonheur”.

L’exposition au soleil a plusieurs avantages, nous avons tous besoin de la lumière du soleil pour produire de la vitamine D, essentielle pour la santé de nos os, de nos dents et de nos muscles, et pour soutenir notre système immunitaire et notre santé mentale.

L’exposition à la lumière du soleil aide également à réguler notre rythme circadien c’est à dire notre cycle biologique de 24 heures qui régit pratiquement tous les processus corporels. Mais passer trop de temps au soleil peut aussi avoir des inconvénients et peut même être dangereux pour la santé. Une trop longue exposition au soleil peut provoquer des coups de soleil, des coups de chaleur, une insolation ou augmenter le risque de développer un cancer de la peau.

Les derniers chiffres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) indiquent qu’à l’heure actuelle, on recense 2 à 3 millions de cancers de la peau autres que le mélanome et 132 000 cancers de la peau de type mélanome chaque année à travers le monde.

Parmi les personnes particulièrement vulnérables aux effets du soleil, il y a les bébés et les enfants mais aussi les adultes et particulièrement ceux dont la carnation est plus pâle, les personnes qui ont des grains de beauté ou qui ont les cheveux blonds/roux ou ceux qui travaillent en extérieur.

Comment protéger ses enfants du soleil ?

Chez les enfants, la peau est plus délicate et donc plus sensible au soleil que la peau adulte, et les lésions cutanées causées par une exposition répétée peuvent entraîner un cancer de la peau à un âge ultérieur.

Il ressort de diverses recherches que le fait de subir des coups de soleil à un âge précoce vous expose ultérieurement à un plus grand risque de cancer de la peau. Une étude révèle que les personnes qui ont présenté 5 coups de soleil graves (avec cloques) entre 15 et 20 ans étaient 80 % plus susceptibles de développer un mélanome (la forme la plus agressive de cancer de la peau).

Pour protéger un enfant du soleil, il faut qu’il passe plus de temps à l’ombre que sous la lumière directe du soleil. Il faut également penser à lui faire porter des vêtements amples et confortables, comme des t-shirts, des shorts ou des robes longues, sans oublier les indispensables chapeaux et lunettes de soleil.

Des recherches ont montré que les parents doivent accorder une attention toute particulière à la protection solaire des enfants qui approchent de l’adolescence, car ils sont moins enclins à adopter des comportements de protection solaire.

Quelques directives générales pour la protection solaire

Voici quelques directives générales de l’OMS pour vous protéger du soleil:

  • Limiter le temps d’exposition au soleil de midi.
    En France, les rayons UV du soleil sont les plus forts entre 12 et 16 heures. Il faut donc éviter de s’exposer au soleil pendant ces heures là ou porter des lunettes de soleil, un chapeau et des vêtements légers pendant cette période d’ensoleillement intense.

  • Consulter l’indice UV de votre région
    Cela vous permet de planifier vos activités en plein air en vue d’éviter la surexposition aux rayons du soleil. Sa valeur numérique commence à 1 et peut aller jusqu’à 12. Plus l’indice UV est élevé, plus il y a de risques de lésions cutanées et moins il faut de temps pour que ces lésions surviennent. Une vigilance accrue est requise en cas d’indice UV très élevé.

  • Se mettre à l’ombre de façon judicieuse
    Cherchez l’ombre quand les rayons UV sont les plus intenses, mais ne perdez pas de vue que l’ombre des arbres, des parasols ou des auvents n’offre pas une protection solaire complète.

  • Porter des vêtements de protection
    Un chapeau à large bord offre une bonne protection solaire aux yeux, aux oreilles, au visage et à la nuque. Des vêtements amples et aux mailles serrées vous apporteront également une protection supplémentaire.

  • Utiliser de la crème solaire
    La crème solaire est indispensable pour se protéger du soleil. Il faut en appliquer régulièrement et généreusement. Plusieurs indices et catégories de protection existent et le choix se fera en fonction de votre carnation. Le Facteur de Protection Solaire (FPS) est l’indicateur que vous devez prendre en compte pour choisir votre crème solaire.

Focus sur la lumière du soleil et la vitamine D

Votre corps fabrique de la vitamine D à partir de la lumière directe du soleil sur la peau lorsque vous êtes à l’extérieur. Nous avons tous besoin de vitamine D pour absorber le calcium et le phosphate dans notre alimentation et pour préserver la bonne santé de nos os, de nos dents, de nos muscles et de notre système immunitaire.

Les personnes qui vivent dans des climats plus chauds et plus ensoleillés ont moins de difficultés à produire de la vitamine D grâce au soleil tout au long de l’année. Mais en hiver, il n’y a généralement pas suffisamment de rayons UVB provenant de la lumière du soleil permettant de produire de la vitamine D. Il est donc important de consommer davantage d’aliments contenant de la vitamine D, comme les poissons gras, les œufs, les champignons et les aliments enrichis et, dans de nombreux cas, de prendre un complément alimentaire quotidien à base de vitamine D.

De quelle quantité de soleil avons-nous besoin pour notre santé ? Selon l’OMS, il ne fait aucun doute qu’un peu de soleil est bénéfique pour la santé. Cinq à quinze minutes d’exposition occasionnelle au soleil, 2 à 3 fois par semaine pendant les mois d’été suffisent. Plus près de l’équateur, où les niveaux d’UV sont plus élevés, des expositions encore plus courtes sont suffisantes.

Comment évaluer le bon moment de s’exposer au soleil pour profiter de la vitamine D ? Si votre ombre est plus longue que votre taille corporelle, le soleil est trop bas dans le ciel pour stimuler la production de vitamine D.

L’équilibre entre la protection solaire et l’exposition

La modération est essentielle en matière d’exposition au soleil. La plupart des personnes peuvent rester au soleil en toute sécurité pendant 5 à 15 minutes sans crème solaire. Mais ce temps d’exposition dépend aussi de la couleur de votre peau. Par exemple, si vous êtes très pâle, vous êtes davantage exposés à des brûlures de la peau et à des lésions de la peau.

Il faut protéger sa peau si l’on souhaite rester plus longuement au soleil. Bien qu’il soit toujours préférable de chercher de l’ombre et de porter des vêtements couvrants, si vous ne voulez pas ou ne pouvez pas le faire, optez toujours pour un écran solaire à large spectre qui protège contre les rayons UVA et UVB et choisissez un indice en accord avec votre carnation.

L’indice de protection va dépendre de votre type de peau et des conditions d’ensoleillement (plage, montagne, heure, durée, etc.). Plus la peau est claire plus l’indice de protection doit être élevé. Vérifiez toujours la date de péremption sur votre crème solaire et conservez-la à une température inférieure à 30 °C.

Le soleil et les yeux

Lorsque vos yeux sont exposés à la lumière du jour, cela aide également à réguler votre « rythme circadien » ou votre cycle sommeil/éveil. En effet, la lumière du soleil influence de nombreux processus corporels. Par exemple, la lumière directe du soleil stimule la rétine de l’œil. Ce qui a pour effet de réguler la production de mélatonine, une hormone qui a une incidence sur l’humeur et le sommeil.

Toutefois, une exposition continue et vive à la lumière du soleil peut endommager les yeux. Cela peut à terme engendrer des maladies comme la cataracte (la cause la plus fréquente de cécité traitable) ou la dégénérescence maculaire, une maladie fréquente chez les personnes de plus de 60 ans. Pour éviter une exposition prolongée, le port de lunettes de soleil est vivement recommandé.

En cas de doute ou si vous avez besoin d’un avis médical, faites appel à votre médecin traitant. S’il n’est pas disponible, un médecin sur Livi pourra répondre à vos interrogations.

Bibliographie et références

Tout ce que nous vous conseillons dans cet article s’appuie sur des recherches. Les articles suivants nous ont paru très intéressants. Peut-être vous intéresseront-ils vous aussi.

Wu, S., Cho, E., Li, W. Q., Weinstock, M. A., Han, J., & Qureshi, A. A. (2016). History of severe sunburn and risk of skin cancer among women and men in 2 prospective cohort studies. American Journal of Epidemiology, 183(9), 824-833.

Harvard Health Publishing: 6 things you should know about vitamin D

Young, A. R., Narbutt, J., Harrison, G. I., Lawrence, K. P., Bell, M., O’Connor, C., Olsen, P., Grys, K., Baczynska, K. A., Rogowski-Tylman, M., Wulf, H. C., Lesiak, A., & Philipsen, P. A. (2019). Optimal sunscreen use, during a sun holiday with a very high ultraviolet index, allows vitamin D synthesis without sunburn. The British Journal of Dermatology, 181(5), 1052-1062

Martineau, A. R., Jolliffe, D. A., Hooper, R. L., Greenberg, L., Aloia, J. F., Bergman, P., Dubnov-Raz, G., Esposito, S., Ganmaa, D., Ginde, A. A., Goodall, E. C., Grant, C. C., Griffiths, C. J., Janssens, W., Laaksi, I., Manaseki-Holland, S., Mauger, D., Murdoch, D. R., Neale, R., Rees, J. R., … Camargo, C. A., Jr (2017). Vitamin D supplementation to prevent acute respiratory tract infections: systematic review and meta-analysis of individual participant data. BMJ (Clinical research ed.), 356, i6583.

Thoonen, K., Schneider, F., Candel, M., de Vries, H., & van Osch, L. (2019). Childhood sun safety at different ages: relations between parental sun protection behavior towards their child and children’s own sun protection behavior. BMC public health, 19(1), 1044.

Mis en ligne le:
16 juin 2020

Autres articles