Cataracte : causes et traitement

La cataracte est une maladie de l’oeil due à l’opacification de tout ou une partie du cristallin entrainant une détérioration de la vision. Elle peut toucher un oeil ou les deux yeux. Chez l’adulte, la cataracte est principalement liée à l’âge. En France, 20% des personnes de plus de 60 ans présente une cataracte, ce pourcentage augmente avec l’âge. Le traitement de la cataracte est chirurgical.

Il existe plusieurs types de cataracte en fonction de la localisation de l’atteinte du cristallin: nucléaire, corticale ou encore sous capsulaire. Les symptomes varient en fonction du type de cataracte et du degré d’opacification. Le symptôme commun va être la baisse de l’acuité visuelle (qualité de la vision). Elle est progressive (sur plusieurs mois ou années) et irréversible. Elle prédomine en général sur la vision de loin mais fini par toucher la vision de près. les autres signes fonctionnels peuvent être des problèmes d’éblouissement lors des changements d’intensité lumineuse ayant une retentissement sur la conduite automobile de nuit, la sensations de halos autour des sources lumineuses, une altération de la vision des couleurs, une myopie et plus rarement des problèmes de vision double.

La cataracte désigne l’opacification du cristallin, qui est une lentille présente à l’arrière de la pupille dans l’oeil. Il sert à concentrer et orienter les rayons lumineux sur la rétine (membrane interne de l’œil en connexion avec le cerveau) afin qu’une image nette se forme. A l’état normal, le cristallin est transparent pour laisser passer au mieux la lumière et faire son travail. Quand le cristallin s'opacifie, la lumière ne peut plus passer au travers avec un retentissement sur la vision.
L’opacification du cristallin liée au vieillissement est la première cause de cataracte. Il résulte de la désorganisation progressive, avec l’âge, des éléments constituant le cristallin.
La cataracte peut également être secondaire à un traumatisme, à une maladie de l’œil et à certaines maladies endocriniennes. La cataracte de l’enfant est, quand à elle, le plus souvent présente dès la naissance.
Certains facteurs favorisent l’apparition ou aggravent la cataracte: le tabac, le diabète, la prise de médicaments corticoïdes au long cours (pour le traitement de l’asthme par exemple), une carence en fer, l’absence d’activité physique ou au contraire une activité physique très intense, une exposition solaire prolongée sans protection des yeux.

Le traitement de la cataracte est chirurgicale. Il n’existe pas, à ce jour, de traitement médical dont l’efficacité a été prouvée. Le port de lunettes ne permet pas de corriger la baisse de la vision liée à la cataracte.
Le principe de la chirurgie consiste à retirer le cristallin opacifié, avant son remplacement par un cristallin artificiel. Le traitement chirurgicale présente un risque faible (2 à 4%) de complications, c’est pourquoi il n’est pratiqué que lorsque les troubles de la vision entrainent un handicap retentissant sur la qualité de vie (arrêt de la conduite automobile, risque de chute, arrêt de la lecture, ect).

Vous devez consulter, dès que possible, lorsque vous constatez une baisse de la vision gênante pour vos activités de la vie quotidienne.

Si vous consultez un médecins LIVI, en cas de suspicion de cataracte, ils pourront vous conseiller et vous orienter vers une consultation spécialisée. Une diminution de la vision nécessite toujours un examen des yeux réalisé par un médecin ophtalmologue.

Mis en ligne le :
4 février 2019
Rédigé par :
Dr. Céline Guyomar,