Infections urinaires : causes et traitement

Les conseils des médecins LIVI pour comprendre et traiter les infections urinaires.

Une infection des voies urinaires (UTI) (supérieures ou inférieures) est liée à la multiplication d’une bactérie anormalement présente et de concentration élevée au niveau de l’arbre urinaire.
Il existe une flore bactérienne naturelle chez l'homme, dont la présence est bénéfique et nécessaire.

La grande majorité des infections urinaires se fait par ascension de bactéries (souvent de la flore digestive et fécale) le long des voies urinaires, en remontant l’urètre. La fréquence bien plus importante de ces infections chez la femme que chez l’homme est d’ailleurs en partie expliquée par un urètre nettement plus court.
Par cette voie ascendante, le premier organe touché est la vessie ; une telle infection, dite des voies urinaires inférieures, est appelée « cystite ».

Il est relativement facile de diagnostiquer une infection des voies urinaires car les symptômes sont généralement évidents.
Selon la localisation de l’infection, il est possible de ressentir : des brûlures mictionnelles, une gêne au moment de la miction, l'envie irrépressible de vous rendre aux toilettes, la présence de sang dans les urines, des frissons, des douleurs abdominales et/ou lombaires, de la fièvre.
En raison de la proximité des voies urinaires avec le vagin, les relations sexuelles peuvent également être douloureuses.
Dans les cas complexes, un médecin prendra en compte vos symptômes et vous prescrira un test d'urine. Toutefois, l'évocation des symptômes suffit généralement à poser le diagnostic.

Si vous pensez souffrir d'une infection urinaire, un traitement peut être nécessaire.
Votre médecin vous posera des questions sur les symptômes et vous demandera de procéder à un prélèvement d’urine si nécessaire.
Un test rapide par bandelette sur votre échantillon urinaire pourra d’abord être recommandé, avant éventuelle analyse plus complète et mise en culture (résultats complets après 72 heures) au laboratoire.
Si vous êtes enceinte, il est nécessaire de consulter de toute urgence.

Si vous avez déjà souffert d'infection urinaire, votre système immunitaire peut venir lui-même à bout des symptômes. Environ 30% des patients (adultes et enfants) ne présentent plus de symptômes après une semaine sans traitement antibiotique, ce qui indique que le phénomène est souvent transitoire. Assurez-vous de boire suffisamment, pour éliminer plus rapidement la bactérie en cause. En effet, lorsque votre vessie n’est pas assez stimulée, la maladie peut se déclarer. Assurez-vous d'uriner suffisamment en cas d'infection. Les enfants et les adultes seront traités par antibiotiques si le médecin juge ce traitement approprié, en fonction du type d'infection constaté. Si ce problème est récurrent, les antibiotiques peuvent être utilisés à titre préventif.

Dans une infection des voies urinaires courante, les parties inférieures des voies urinaires sont touchées. Les bactéries restent dans la vessie, mais dans certains cas, elles peuvent remonter jusqu'aux reins (voies urinaires supérieures).
Les symptômes urinaires sont similaires dans ces deux états, mais les infections du haut appareil présentent souvent des symptômes plus importants (fièvre, frissons, douleurs lombaires,…) et sont plus longues à traiter. Les personnes âgées ou à l’immunité diminuée (diabète, prise de cortisone,…) courent un risque accru d’infection généralisée si elles ne sont pas traitées. Il est donc nécessaire de bénéficier d'un traitement rapidement.

Il existe plusieurs moyens de prévenir l’infection des voies urinaires. Buvez beaucoup d’eau (1,5L/jour minimum chez l’adulte) et prenez de bonnes habitudes. Les femmes opteront pour un savon intime adapté, car un savon classique risquerait d'endommager la flore vaginale, augmentant ainsi le risque de petites plaies dans lesquelles les bactéries se développent. Une autre recommandation consiste à uriner immédiatement après un rapport sexuel. Les femmes menopausées peuvent également avoir besoin d’un traitement hormonal substitutif si elles souffrent d'une fragilité des muqueuses.

Chez LIVI, vous pouvez obtenir des conseils, un traitement et dans certains cas, un courrier pour contacter un spécialiste en cas d'infection des voies urinaires. Si le médecin estime qu’un examen complémentaire est nécessaire, la prise de contact avec un spécialiste est gratuite.

Mis en ligne le :
13 novembre 2018
Rédigé par :
Dr. Sebastian Marciano,

Consultez un médecin en vidéo