Livi-logo
Livi-logo

MÉDECINE GÉNÉRALE

Incontinence urinaire : que faire ?

Dernière mise à jour le:
Conseil médical validé par :
Direction médicale de Livi France
Incontinence urinaire
En France, près de 2,6 millions de personnes de plus de 65 ans sont affectées par des problèmes d'incontinence urinaire et doivent lutter quotidiennement contre la gêne qu'ils peuvent occasionner.

Besoin d'un avis médical ?

Consulter un médecin

“Faire pipi de rire”, vous connaissez l’expression ? Il peut en effet arriver lors d’un éclat de rire incontrôlable que votre vessie le soit elle aussi. Ces pertes urinaires, pour le moins gênantes, font partie de l’incontinence urinaire d’effort, le principal type d’incontinence urinaire.

Les problèmes de vessie sont courants et dans la plupart des cas, il est facile de les traiter. Les médecins sur Livi vous partagent leurs conseils.

Près d'une femme sur cinq âgée de plus de 40 ans souffre d'une forme d'incontinence urinaire, mais seulement une minorité d’entre elles sollicitent l’avis d’un professionnel de santé pour se faire aider, considérant le sujet comme trop gênant. Pourtant, face à l’incontinence urinaire, des solutions existent. Le traitement dépendra du type d'incontinence, qu'il s'agisse de simples changements de mode de vie, d'exercices quotidiens ou de médicaments. N’attendez pas pour parler de vos symptômes à un médecin généraliste.

Qui peut souffrir d'incontinence urinaire ?

Bien que ce problème médical puisse toucher tout le monde, les fuites urinaires sont beaucoup plus fréquentes chez les femmes, principalement en raison des effets physiques de l'accouchement et de la ménopause.

En France, 3 millions de femmes souffrent de fuites urinaires régulières. Une femme sur cinq souffre d’incontinence urinaire d’effort, avec un pic entre 55 et 60 ans. Souvent associée à la grossesse, l’incontinence urinaire n’épargne pas les femmes nullipares (qui n'ont jamais accouché), puisque 10% d’entre elles seraient touchées, et ce chiffre pourrait atteindre les 30% lorsqu’elles sont très sportives. 7 à 8 % des hommes de 65 ans souffriraient quant à eux d’incontinence urinaire.

L’incontinence urinaire d’effort est le principal type d’incontinence urinaire, même si cette dernière peut aussi être liée à une hyperactivité de la vessie conduisant à la présence de fuites avant d’aller aux toilettes. On parle alors d’incontinence urinaire par urgenturie (miction urgente). En réalité, bien souvent, l’incontinence urinaire est mixte. Parmi les autres formes d'incontinence moins courantes, citons également l'incontinence par regorgement, qui correspond à une vessie qui ne se vide plus normalement et qui, lorsqu’elle est trop pleine, s'évacue petit à petit.

L’incontinence urinaire d’effort

Qu'est-ce que l'incontinence urinaire d’effort ?

L'incontinence d'effort se traduit par des fuites d'urine dues à une pression physique sur la vessie. Elle peut se produire en éternuant, en toussant ou en faisant de l'exercice.

Une femme sur quatre souffre d'incontinence d'effort à un moment donné de sa vie, mais l'incontinence tend à devenir plus fréquente avec l'âge.

Quelle est la principale cause de l'incontinence urinaire d’effort ?

La plupart du temps, l'incontinence d'effort est le résultat d'un affaiblissement des muscles du plancher pelvien. Le plus souvent, ce genre de fuites urinaires touchent les femmes pendant la grossesse et après un accouchement difficile.

En effet, les muscles du plancher pelvien entourent la vessie et le rectum et s'affaiblissent naturellement au cours de la grossesse, mais aussi et surtout en cas d’accouchement par voie basse difficile ayant nécessité une intervention extérieure, comme l’usage de ventouses. Outre les grossesses et l'accouchement, les muscles du plancher pelvien s'affaiblissent naturellement avec l'âge, notamment après la ménopause. Parmi les autres facteurs de risque d’incontinence urinaire d’effort figurent l'obésité, la constipation chronique, certains médicaments comme les sédatifs et la toux chronique.

Comment traiter l'incontinence urinaire d’effort ?

Le traitement le plus populaire et le plus efficace de l'incontinence urinaire d'effort consiste à faire des exercices pour renforcer les muscles du plancher pelvien, ou périnée. Environ 6 personnes sur 10 souffrant d'incontinence d'effort peuvent être complètement guéries ou constater une amélioration de leur état grâce à ce traitement.

Il est fortement recommandé d’associer ces exercices à de simples changements de mode de vie. Voici quelques recommandations valables pour tous les types d’incontinence :

  • maintenez un poids sain. Si vous êtes en surpoids ou obèse, une perte de poids même modeste peut faire une énorme différence pour l'incontinence urinaire (ne serait-ce que la perte de 5 % de votre poids corporel) ;
  • réduisez votre consommation de tabac ou arrêtez de fumer. Fumer est une habitude qui peut faire tousser et cela aggrave inévitablement les symptômes d'incontinence ;
  • contactez un professionnel de santé spécialisé. Ce dernier pourra vous donner des conseils personnalisés sur les traitements et les exercices du plancher pelvien. Si malgré vos efforts, vous ne constatez aucune amélioration, il pourra vous donner de nombreux conseils pour vous rendre la vie plus facile, par exemple en vous fournissant des protections pour l'incontinence.
  • adaptez votre domicile. Il est important de vous faciliter autant que possible l'accès aux toilettes, surtout si vous êtes moins mobile. Pour ce faire, de nombreuses solutions existent, telles que les rampes ou sièges de toilettes surélevés qui peuvent vous aider en cas d'incontinence. En cas de symptômes sévères, vous pouvez envisager d’installer une chaise percée dans votre chambre pour les réveils nocturnes.

L'incontinence urinaire par urgenturie ?

Qu'est-ce que l'incontinence par urgenturie ?

L'incontinence par urgenturie, ou impériosité, décrit quant à elle un besoin soudain et pressant d'uriner, menant à des fuites involontaires d'urine. S’il vous arrive de constater des gouttes d'urine avant d'arriver aux toilettes, vous souffrez probablement d'incontinence par impériosité.

Mais cela n’est pas le seul symptôme. Il est également probable que vous ayez tendance à aller plus souvent uriner que la normale et que vous soyez souvent réveillé la nuit par une envie de faire pipi. Certaines femmes peuvent aussi avoir des fuites urinaires lors de rapports sexuels.

Quelle est la principale cause de l'incontinence urinaire par urgenturie ?

Ce type d'incontinence aussi appelé syndrome de la vessie hyperactive survient lorsque le muscle de la vessie devient hyperactif et évacue l'urine lorsque vous ne le souhaitez pas.

Le muscle de la vessie doit rester détendu au fur et à mesure qu'elle se remplit. Lorsqu'elle est à moitié pleine, vous commencez à ressentir l'envie d'uriner. Chez les personnes souffrant d'incontinence par impériosité, le muscle de la vessie envoie un message au cerveau indiquant qu'elle est pleine trop tôt. La vessie commence donc à se contracter plus tôt que la normale, ce qui vous donne l'impression d'avoir envie d'uriner de toute urgence, alors que ça n’est pas le cas physiologiquement.

La cause réelle de l'hyperactivité vésicale est inconnue, mais elle peut s'aggraver avec le stress ou après la ménopause en raison des changements hormonaux. Il existe également plusieurs déclencheurs courants comme la caféine et l'alcool. Parmi les causes moins fréquentes de l'incontinence par impériosité, on peut citer les problèmes nerveux dus à une lésion ou une maladie du cerveau, ou l'irritation excessive de la vessie qui peut se développer après une infection urinaire grave.

Traitement de l'incontinence urinaire par urgenturie

Comme pour les autres types d'incontinence urinaire, le médecin vous proposera d’abord des changements de votre mode de vie et recommandera des exercices du plancher pelvien. Si ces mesures ne suffisent pas, il peut suggérer d'autres options :

  • la rééducation de la vessie : cette technique consiste à se retenir d’uriner pendant de longues périodes, en augmentant progressivement le temps au fil des jours ;

  • le traitement médicamenteux : souvent prescrit avec une rééducation de la vessie pour plus d’efficacité ;

  • la chirurgie : rarement utilisée pour traiter l'incontinence par impériosité, elle peut cependant être utile en dernier recours.

10 façons de prévenir les fuites urinaires

Voici dix conseils des médecins sur Livi pour commencer à réduire le risque de fuites urinaires :

  • effectuez quotidiennement des exercices du plancher pelvien ;
  • arrêtez de fumer ;
  • videz votre vessie avant tout exercice physique intense ;
  • évitez de soulever des objets lourds ;
  • maintenez un poids santé ;
  • traitez rapidement la constipation ;
  • réduisez votre consommation de caféine ;
  • réduisez votre consommation d'alcool ;
  • buvez de l’eau en quantité adaptée mais toujours en respectant un minimum d’1,5 l par jour ;
  • mangez des aliments sains et beaucoup de fibres ;
  • parlez-en à un médecin.

Il est en effet important de consulter un médecin pour tout type d'incontinence urinaire, même si les symptômes sont récents. Vous ne devez pas vous sentir gêné d’en parler à un professionnel de santé. Il saura vous écouter et trouver la solution la plus adaptée à votre problème d’incontinence.

Parfois, des examens complémentaires seront nécessaires et vous seront prescrits par votre médecin généraliste pour préciser la cause de votre incontinence. Le médecin généraliste pourra par la suite vous suggérer de tenir un "journal de la vessie", en notant la quantité de liquide que vous buvez et la fréquence de vos envies d'uriner. Cela peut aider à déterminer si les symptômes se sont améliorés ou aggravés.

Ce que Livi peut faire pour vous

Vous présentez des symptômes ou souhaitez simplement parler à un spécialiste pour obtenir un avis médical ? Avec Livi, obtenez un diagnostic médical en quelques minutes, 7j/7, ainsi qu'une ordonnance électronique valable en pharmacie. Consultation remboursable par l'Assurance Maladie.
Consulter un médecin

Autres articles

améliorer sa mémoire

Besoin de conseils et d'astuces santé ?

Une fois par semaine, recevez des informations de qualité pour prendre soin de votre santé.