Les signes de dépression chez l’homme

Illustration de différentes têtes d'homme
Mis en ligne le : 18 août 2020

Les hommes sont moins enclins que les femmes à se faire prendre en charge en cas de dépression et les signes qu’ils présentent peuvent être différents de formes classiques de dépression.

Les conseils des médecins sur Livi peuvent vous aider ou aider quelqu’un qui vous est proche à trouver de l’aide.

La dépression est l’un des troubles de santé mentale les plus courants au monde. À l’échelle mondiale, plus de 264 millions de personnes souffrent de troubles de l’humeur. Dans les formes les plus sévères, la dépression peut mener au suicide.

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), près de 800 000 personnes se suicident chaque année, les trois quarts étant des hommes. L’OMS rapporte également que l’Europe affiche le taux de suicide le plus élevé chez les hommes au monde.

Ces statistiques sont alarmantes, influencées en partie par le fait que les hommes sont moins enclins que les femmes à se faire aider pour vaincre la dépression.

En outre, la dépression peut se manifester chez l’homme de diverses façons, dont certaines diffèrent des symptômes de dépression classiques dont nous avons connaissance ou conscience. Par conséquent, la dépression peut souvent passer inaperçue chez l’homme.

Qu’est-ce que la dépression?

La dépression est un trouble de l’humeur grave qui touche l’homme et la femme, quelle que soit sa tranche d’âge. Elle se manifeste par un sentiment persistant de tristesse, de désespoir et de perte d’intérêt pour les activités que l’on apprécie habituellement.

Les symptômes sont nombreux, qu’ils soient de nature émotionnelle ou physique. Pour qu’une dépression clinique soit diagnostiquée, ces symptômes doivent être présents pendant au moins deux semaines.

Les hommes et la dépression

Généralement, on pense que les femmes souffrent davantage de dépression que les hommes. Mais ces derniers sont moins enclins à en parler et à se faire aider. Par conséquent, il se peut qu’un grand nombre d’hommes souffrant de dépression ne soient pas diagnostiqués.

Les hommes ont tendance à ne pas parler de leurs sentiments et donc à se tourner vers d’autres façons potentiellement destructrices d’y faire face. Leurs réticences peuvent s’expliquer par l’envie de ne pas se montrer vulnérables.

La dépression masculine peut être différente de la dépression féminine

Une autre raison pour laquelle les hommes ne demandent pas souvent d’aide est qu’ils pourraient ne pas se reconnaître dans les symptômes habituellement liés à la dépression . Par exemple, les symptômes classiques de la dépression, comme des pleurs excessifs et la diminution marquée de l’intérêt ou du plaisir pour des activités habituellement agréables, peuvent ne pas être la première chose que les hommes déprimés remarquent de leur expérience.

Les hommes peuvent se sentir tristes et perdre l’intérêt pour des activités qu’ils ont l’habitude d’apprécier, tout en montrant d’autres signes qui ne sont pas nécessairement toujours associés à la dépression.

Alors que les femmes ont tendance à « intérioriser » et éprouvent des émotions de culpabilité et d’inutilité, les hommes ont tendance à « extérioriser » quand ils sont déprimés. Ils peuvent présenter davantage de symptômes physiques ou y faire face par la consommation d’alcool ou en exprimant colère et agressivité.

Causes de la dépression masculine

Les déclencheurs de la dépression masculine et féminine sont souvent identiques. Il a été démontré que l’âge, les circonstances économiques, le mode de vie, les antécédents familiaux et même la génétique affectent notre propension à la dépression.

Il peut y avoir un déclencheur ou une série d’événements stressants qui peuvent mener une personne à un état dépressif. Chez l’homme, faire face à tout type de perte est l’un des principaux stress qui peut déclencher la dépression. Cela peut inclure une rupture amoureuse, le décès d’un être cher ou la perte d’un emploi.

La perte de statut, l’apparition de problèmes financiers ou une maladie peuvent également avoir un impact sur l’identité masculine d’un homme. Les hommes croient souvent qu’ils ne doivent pas faire preuve de faiblesse et qu’ils doivent subvenir aux besoins de la famille. De telles convictions peuvent rendre ces événements particulièrement difficiles.

Voici quelques-uns des signes de dépression chez l’homme:

Signes émotionnels

● Colère
● Irritabilité
● Frustration
● Perte d’intérêt pour le travail, la vie sociale ou les loisirs
● Indécision ou incapacité à se concentrer

Signes comportementaux

● Comportement agressif
● Retrait et isolement
● Boisson et drogues
● Bourreau de travail
● Tentatives de suicide

Signes physiques

● Troubles du sommeil
● Altération de l’appétit et de l’alimentation
● Changements du poids corporel
● Maux et douleurs inexpliqués
● Perte de libido, troubles de l’érection
● Baisse du niveau d’énergie
● Troubles digestifs

Comment aborder le sujet de la santé mentale ?

Aborder le sujet de la dépression avec sensibilité et réflexion peut s’avérer compliqué. C’est particulièrement difficile si l’homme qui vous inquiète se retire et cache ses sentiments.

L’important en tant que partenaire ou ami(e), c’est d’aborder le sujet même s’il fait peur, il faut oser lui demander comment il va.

Cette question lui propose d’exprimer ce que vous avez remarqué à propos de son comportement et ce qui vous inquiète. L’essentiel est de ne pas juger, mais de montrer son soutien et de demander à l’intéressé si vous pouvez faire quoi que ce soit pour l’aider.

Il faut savoir que la forme de soutien qu’il demande sera très personnelle et propre à sa personnalité. Il pourrait simplement vouloir que quelqu’un l’écoute ou peut-être aimerait-il que vous l’accompagniez chez un professionnel.

Comment faire face aux signes de dépression ?

Si vous pensez souffrir de dépression, il est important de rester connecté socialement, d’éviter l’abus d’alcool et de maintenir un mode de vie sain pour favoriser une humeur stable.

Il a également été démontré que l’exercice aide du fait qu’une séance d’entraînement libère des substances chimiques de bien-être appelées « endorphines » dans notre organisme.

Il a été démontré que l’exercice à plus long terme et de faible intensité améliore la connexion des cellules nerveuses, ce qui peut également soulager les symptômes de la dépression.

Traitement de la dépression

Il n’est pas facile de savoir quand consulter un médecin, il convient néanmoins de demander une aide professionnelle quand les problèmes sont ancrés. Quand cela commence à affecter votre vie quotidienne, c’est à ce moment-là qu’il convient de rechercher de l’aide.

Si vous avez des questions ou souhaitez en savoir plus sur la dépression, rendez-vous sur notre fiche médicale dédiée à la dépression. Un médecin sur Livi pourra également vous aider et vous conseiller.


Références et bibliographie complémentaire :

Les articles suivants qui traitent de la dépression nous ont paru très intéressants pour compléter cet article :

Sagar-Ouriaghli, I., Godfrey, E., Bridge, L., Meade, L., & Brown, J. (2019). Improving Mental Health Service Utilization Among Men: A Systematic Review and Synthesis of Behavior Change Techniques Within Interventions Targeting Help-Seeking. American journal of men's health, 13(3), 1557988319857009. https://doi.org/10.1177/1557988319857009

Ogrodniczuk, J. S., & Oliffe, J. L. (2011). Men and depression. Canadian family physician Medecin de famille canadien, 57(2), 153–155.

Martin, L. A., Neighbors, H. W., & Griffith, D. M. (2013). The experience of symptoms of depression in men vs women: analysis of the National Comorbidity Survey Replication. JAMA psychiatry, 70(10), 1100–1106. https://doi.org/10.1001/jamapsychiatry.2013.1985

Call, J. B., & Shafer, K. (2018). Gendered Manifestations of Depression and Help Seeking Among Men. American journal of men's health, 12(1), 41–51. https://doi.org/10.1177/1557988315623993

Vogel, D. L., Heimerdinger-Edwards, S. R., Hammer, J. H., & Hubbard, A. (2011). "Boys don't cry": examination of the links between endorsement of masculine norms, self-stigma, and help-seeking attitudes for men from diverse backgrounds. Journal of counseling psychology, 58(3), 368–382. https://doi.org/10.1037/a0023688

Mis en ligne le:
18 août 2020

Autres articles