Téléchargez LIVI Téléchargez LIVI

Hypertension artérielle: causes et traitements

La pression artérielle correspond à la pression qui s’exerce sur la paroi des vaisseaux sanguins artériels. L’hypertension artérielle, HTA, est définie par l’augmentation persistante dans le temps de cette pression. C’est la maladie chronique la plus fréquente en France et dans le monde. Elle augmente avec l’âge et toucherait 10% des adultes de moins de 35 ans pour 65% des plus de 65 ans.

Évoluant bien souvent de manière sournoise, à bas bruit, seulement la moitié des personnes hypertendues sont au courant de leur maladie. Pourtant l’HTA ne se contente pas d’être l’un des principaux facteurs de risque de maladies cardio-vasculaire, elle est également à l’origine de démences, d’insuffisance rénale et encore de pathologies de la rétine au niveau des yeux.

Son dépistage est un enjeu majeur de santé publique car les bénéfices de sa prise en charge non médicamenteuse au travers de modifications du mode de vie et d’un traitement médicamenteux sont indéniables en réduisant significativement l’ensemble des complications de l’HTA et en améliorant l’espérance de vie.

Le diagnostic d’hypertension est basé soit sur des mesures de la pression artérielle à domicile à l’aide d’un appareil particulier (holter ECG) ou par un protocole d’automesures, soit sur des mesures élevée de la pression artérielle au cabinet médicale au cours de plusieurs consultations.

Chez certaines personnes la pression artérielle mesurée dans un cabinet médical est supérieure à la valeur seuil d’hypertension artérielle alors qu’elle est normale lors des mesures réalisées à domicile. Le phénomène étant dû au stress du cabinet médical, on parle “d'effet blouse blanche”. La pression artérielle de ces personnes devra néanmoins être surveillée annuellement et les règles hygiéno diététiques pourront s’appliquer en prévention, car leur risque de développer une HTA permanente est plus important que pour le reste de la population générale.

Bien souvent, l’HTA est asymptomatique, ce qui constitue un réel problème en retardant son diagnostic et sa prise en charge. Cependant quelques symptômes non spécifiques doivent conduire à sa recherche :

  • maux de tête le matin au réveil ou persistant malgré un traitement anti douleur
  • vertiges
  • troubles de la vue
  • battements du coeur perçus de manière anormale (palpitations cardiaques)
  • saignements de nez
  • bourdonnements d’oreille

A moyen et long terme, l’HTA entraîne des complications graves :

  • accident vasculaire cérébral
  • démence
  • pathologie cardiaque: insuffisance cardiaque, infarctus du myocarde
  • pathologie artérielle des membres inférieurs
  • insuffisance rénale chronique
  • pathologie de la rétine aux niveau des yeux

Tout l’enjeu de la prise en charge de l’HTA est d'éviter ces complications.

90% des HTA sont dites essentielles car sans origine particulière. L’HTA essentielle augmente avec l’âge et est favorisée entre autre par le surpoids, une consommation excessive en sel, l’alcool, le tabac et le stress.

10% des HTA sont dites secondaires à une pathologie préexistante : maladies rénales, maladie des glandes surrénales, prise médicamenteuse ou toxique, maladies endocriniennes...

Concernant l’HTA essentielle :

Le premier des traitement en cas de pression artérielle dite normale-haute consiste à modifier son mode de vie en adoptant les règles hygiéno diététiques suivantes :

  • pratiquer une activitée physique régulière, environ 30 min par jour, 5 jours par semaine
  • limiter votre consommation d’alcool: ne pas boire d’alcool tous les jours, ne pas dépasser deux verres standards d’alcool par jour les jours de consommation, boire moins de 10 verres standards par semaine
  • équilibrer votre alimentation en mangeant des fruits et légumes et en limitant la consommation de sel (moins de 5 grammes de sel par jour soit l'équivalent d’une cuillère à café)
  • prendre en charge un surpoids par des mesures diététiques et une activité physique
  • suivre et surveiller vos traitements habituels (en particulier les traitements contre le diabète, le cholestérol, l’hypertension artérielle ou une pathologie cardiaque comme la fibrillation atriale)
  • arrêter votre consommation de tabac, en vous faisant aider si besoin https://www.tabac-info-service.fr

Lorsque la pression artérielle est supérieure ou égale à 140/90 mmHg, un traitement médicamenteux doit être débuté, en maintenant bien sur les règles hygiéno diététiques. Ce seuil est reporté à 160/90 mmHg pour les personnes de plus de 80 ans.
Le traitement initial peut être constitué d’une ou deux molécules d’emblée en fonction de vos chiffres tensionnels.

Les cinq grandes classes médicamenteuses utilisées sont les suivante, par ordre de préférence :

  • Les diurétiques thiazidiques
  • les inhibiteurs calciques
  • les inhibiteurs de l’enzyme de conversion (IEC) et les inhibiteurs des récepteurs de l’angiotensine II (ARA2)
  • les bêtabloquants
  • les antihypertenseurs d’action centrale

En cas d’HTA sévère, le traitement peut nécessiter l’association de 3 classes médicamenteuses différentes. Dans 30% des cas la tension artérielle reste élevée malgré la trithérapie, on parle alors d’HTA résistante.

En ce qui concerne le traitement des HTA secondaire, il consiste principalement dans le traitement de la cause.

Nous vous conseillons de consulter rapidement en cas de symptômes évocateurs d’hypertension artérielle :

  • maux de tête le matin au réveil ou persistant malgré un traitement antalgique
  • vertiges
  • troubles de la vue
  • battements du coeur perçus de manière anormale (palpitations cardiaques)
  • saignements de nez
  • bourdonnements d’oreille

Par ailleurs, le dépistage d’une HTA par la mesure de la pression artérielle sera systématique lors d’une première consultation chez un médecin. La pression artérielle doit être contrôlée au moins tous les 5 ans si ce résultat initial est optimal, tous les 3 ans si la pression artérielle est normale et tous les ans si la pression artérielle est normale-haute. Si vous avez plus de 50 ans, un dépistage plus fréquent peut vous être proposé quelque soient les chiffres tensionnels lors de cette première consultation, l’HTA augmentant avec l'âge.

Si vous êtes traité pour une HTA, une fois votre tension stabilisée par le traitement, une consultation de contrôle doit s’effectuer tous les 3 à 6 mois. A cette occasion, votre médecin pourra rechercher des symptômes ou signes de complications de l’HTA, contrôler la pression artérielle, évaluer votre tolérance au traitement et il vous rappellera les règles hygiéno-diététiques permettant d’abaisser naturellement la tension et de limiter les autres facteurs de risques cardio vasculaires.

En cas de suspicion d’HTA, les médecins sur LIVI vous adresserons en consultation physique afin de vous assurer la meilleure prise en charge.

La mesure de votre tension artérielle et un examen clinique complet sont indispensables.

Mis en ligne le :
23 septembre 2019
Conseil médical validé par :
Dr. Céline Guyomar,