Livi-logo
Télécharger

Hyperparathyroïdie

Qu’est-ce que l’hyperparathyroïdie ?

L'hyperparathyroïdie est une affection caractérisée par un excès de parathormone (PTH) dans la circulation sanguine, dû à une activité excessive d'une ou plusieurs glandes parathyroïdes.

Les glandes parathyroïdes sont généralement au nombre de quatre : elles sont de la taille d'un grain de riz et sont situées dans le cou. Elles produisent l'hormone parathyroïdienne, ou parathormone, qui aide à la régulation des taux de calcium et de phosphore dans le sang.

Quels sont les différents types d’hyperparathyroïdie ?

L'hyperparathyroïdie primaire

Dans l'hyperparathyroïdie primaire, une ou plusieurs glandes parathyroïdes produisent spontanément une quantité excessive de PTH, entraînant une augmentation du taux de calcium dans le sang avec diverses conséquences sur la santé. Les femmes, entre 50 et 60 ans, sont les plus touchées par l'hyperparathyroïdie primitive.

L'hyperparathyroïdie secondaire

Dans le cas de l'hyperparathyroïdie secondaire, l’augmentation de la sécrétion de PTH est due à une affection sous-jacente responsable d’une baisse du taux de calcium dans le sang. Cette diminution de la calcémie stimule la production de PTH par les glandes parathyroïdiennes dans le but de restaurer ou de maintenir la calcémie.

Quelles sont les causes de l’hyperparathyroïdie ?

Causes de l'hyperparathyroïdie primaire

L'hyperparathyroïdie primaire est due à une anomalie d’une ou plusieurs glandes parathyroïdes. Il s'agit, dans 80% des cas environ, d’une tumeur bénigne appelée adénome parathyroïdien qui se développe le plus souvent au niveau d’une, et parfois de plusieurs, glandes parathyroïdes. Il peut également s’agir de glandes parathyroïdiennes trop volumineuses. Enfin très rarement, un cancer d’une glande parathyroïde peut être en cause.

Causes de l'hyperparathyroïdie secondaire

L'hyperparathyroïdie secondaire peut apparaître dans les situations suivantes :

  • une grave carence en calcium ;

  • une insuffisance rénale chronique ;

  • une carence grave en vitamine D ;

  • Un traitement par certains bisphosphonates ou certains anti-épileptiques.

Qui sont les personnes les plus touchées ?

Le risque de développer cette maladie est plus élevé chez les personnes qui ont :

  • une carence nutritionnelle grave et prolongée en calcium ou en vitamine D ;

  • ont pris du lithium, un médicament le plus souvent utilisé dans le traitement des troubles bipolaires ;

  • ont été exposées à des radiations lors de traitements contre le cancer ;

  • ont hérité de certaines maladies qui affectent plusieurs glandes du corps, comme la néoplasie endocrinienne multiple.

Quels sont les symptômes de l’hyperparathyroïdie ?

Dans de nombreux cas, les personnes atteintes de cette maladie ne présentent aucun symptôme, mais lorsque des symptômes apparaissent, ils peuvent inclure :

Comment la diagnostiquer ?

Si un bilan sanguin sanguine de routine révèle un taux élevé de calcium dans votre sang, on peut soupçonner une hyperparathyroïdie. Pour confirmer ce diagnostic, le médecin devra effectuer d'autres examens tels que des analyses de sang supplémentaires pour établir un diagnostic plus précis, une analyse d'urine, une ostéodensitométrie osseuse, une radiographie de l'abdomen et une échographie rénale pour rechercher des calculs rénaux.

Quel traitement en cas d’hyperparathyroïdie ?

Surveillance médicale

Le médecin peut ne pas recommander de traitement mais une simple surveillance régulière si :

  • votre taux de calcium est légèrement élevé ;

  • vos reins fonctionnent normalement et aucun calcul rénal n'est présent ;

  • votre densité osseuse est normale ou légèrement inférieure à la normale ;

  • vous ne présentez aucun autre symptôme susceptible de s'améliorer avec le traitement.

Cette option thérapeutique nécessite une surveillance clinique, biologique et tomodensitométrique régulière.

Chirurgie

La chirurgie est le traitement de référence de l'hyperparathyroïdie primaire et offre 95 % de chances de guérison. Au cours de l'opération, le chirurgien n'enlève que les glandes qui présentent une tumeur ou qui sont hypertrophiées.

Médicaments

Si la chirurgie n’est pas réalisable, des médicaments bisphosphonates ou calcimimétiques permettant d’abaisser la calcémie et de prévenir la perte osseuse peuvent être prescrits.

Ce que Livi peut faire pour vous

Sur Livi, consultez un médecin généraliste ou un endocrinologue en ligne et obtenez un diagnostic en cas de dérèglement hormonal. Bénéficiez d’une prise en charge adaptée, en fonction de vos besoins.

Conseil médical validé par :

Dr. Céline Guyomar

·

Articles liés

glande thyroide
Troubles hormonaux – 6 juil. 2020 
Thyroïde : les symptômes à vérifier avec votre médecin
Les symptômes thyroïdiens peuvent être variés et déroutants. Cet article a pour but de vous sensibiliser aux signes d’un éventuel problème de thyroïde et de vous indiquer la façon dont votre médecin peut vous aider.