Livi-logo
Télécharger
Accueil
Diabète gestationnel : quels sont les symptômes ?

Diabète gestationnel : quels sont les symptômes ?

Le diabète gestationnel est un diabète qui apparaît pour la première fois pendant la grossesse. Les femmes enceintes atteintes de diabète gestationnel présentent un risque accru de fausse couche, d'accouchement prématuré et de césarienne. Une prise en charge adaptée et au bon moment permet de réduire considérablement ces risques.

Qu’est-ce que le diabète gestationnel ?

Le diabète gestationnel correspond à un taux de sucre dans le sang trop élevé (hyperglycémie) qui se développe pendant la grossesse, surtout lors du deuxième ou troisième trimestre, et disparaît généralement après l'accouchement. Ce taux de sucre élevé peut avoir un impact sur la santé de la mère ainsi que sur la santé de l’enfant.

Quels sont les symptômes ?

Chez la plupart des femmes, le diabète gestationnel n'entraîne pas de signes ou de symptômes évidents, d'où l'intérêt de faire le dépistage.

Comment dépister le diabète gestationnel ?

Le dépistage du diabète gestationnel est proposé lors d’un suivi de grossesse en France si la femme a des facteurs de risque, ou si elle présente du sucre dans les urines (glycosurie).

Ce dépistage est fait avec un examen appelé hyperglycémie provoquée par voie orale (HGPO) entre la 24ème et la 28ème semaine d’aménorrhée. Cet examen est fait au laboratoire. Il consiste à boire un liquide sucré (avec 75g de sucre) qui vous est donné, puis à doser la quantité sanguine de sucre (glycémie) dans le sang 1 heure puis 2 heures après l’ingestion.

Si lors du cet examen vous présentez des valeurs supérieures aux limites définies, vous êtes atteinte de diabète gestationnel.

Quels sont les facteurs de risque ?

Toute femme peut développer un diabète gestationnel pendant sa grossesse, mais le risque est plus élevé si :

  • la femme enceinte a 35 ans ou plus ;
  • la femme enceinte a un surpoids ou un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 25 kg/m2 ;
  • la femme a des antécedents de syndrome des ovaires polykystiques ;
  • lors d’une grossesse précédente il y a déjà eu un diabète gestationnel ;
  • lors d’une grossesse précédente le bébé est né avec plus de 4 kg à terme ;
  • dans la famille de la femme enceinte ou du père de l’enfant il y a des personnes atteintes d’un diabète (surtout des parents ou des frères et soeurs) ;
  • la femme enceinte est d’une ethnie plus à risque (les ethnies plus à risque sont celles originaires du Maghreb, d’Afrique subsaharienne et d’Asie).

Quelles sont les complications possibles ?

Le diabète gestationnel peut provoquer des problèmes chez la mère et chez le bébé, même si la grande majorité des femmes atteintes arrivent à terme sans complications et en ayant des bébés en parfaite santé.

Les risques d’un diabète gestationnel sont :

  • la macrosomie (poids excessif) à la naissance, ce qui peut engendrer des problèmes lors de l’accouchement (par ex. dystocie des épaules) et motiver éventuellement une césarienne ;
  • la prématurité, c’est à dire un bébé qui est né avant le terme prévu ;
  • une hypoglycémie (faible taux de sucre dans le sang) du bébé à la naissance conduisant parfois à des convulsions. L’allaitement rapide ou l’administration d’une solution de glucose par voie intraveineuse peuvent résoudre ce problème et permettent de rétablir le taux de glycémie de l’enfant ;
  • survenu de complications lors de la grossesse pour la maman, tels que la pré-éclampsie ou un décollement du placenta ;
  • un risque accru de développement de diabète type 2 ou obésité plus tard dans la vie.

Quels sont les taux à ne pas dépasser ?

Si vous souffrez de diabète gestationnel, le contrôle de votre taux de glycémie devient très important.

On vous prescrira un kit de surveillance et de mesure de la glycémie afin que vous puissiez surveiller les effets du traitement. Ce kit inclut un lecteur de glycémie, un autopiqueur, des lancettes et des bandelettes ainsi qu’un carnet de surveillance glycémique. Il est pris en charge à 100% par l’Assurance Maladie.

Bien souvent, vous avez aussi une application qui communique vos résultats de glycémie directement à votre gynécologue/obstétricien pour qu’il puisse suivre l’évolution de votre diabète gestationnel à distance.

Pour bien surveiller son taux de glycémie, il faut piquer son doigt le matin, à jeun, puis avant et après les repas (entre 4 et 6 fois par jour au total). Pour que le taux soit correct, il faut qu’il soit < 0,95 mg/l à jeun et < 1,20 mg/L deux heures après les repas.

Comment faire baisser la glycémie ?

Pour faire baisser la glycémie, il est recommandé de changer votre régime alimentaire et d’avoir un programme d'exercice physique adapté. Toutefois, si ces modifications du mode de vie ne suffisent pas à faire baisser votre taux de glycémie, vous devrez également prendre des médicaments, notamment des injections d’insuline.

Que manger en cas de diabète gestationnel ?

En cas de diabète gestationnel un régime adapté vous sera proposé lors des séances d’éducation au diabète gestationnel qui ont lieux à la maternité;

Un diététicien vous aidera à établir un plan hebdomadaire en fonction de votre poids, vos besoins pendant la grossesse, votre taux de glycémie, votre pratique sportive, vos habitudes alimentaires et votre budget.

En général, ce régime sera riche en fruits, légumes, protéines maigres et fibres et pauvre en sucres et graisses.

Peut-on le prévenir ?

L’adoption de quelques comportements chez les femmes qui sont à risque de développer un diabète gestationnel peuvent prévenir l’apparition de cette maladie. Si vous êtes enceinte, voici quelques conseils qui peuvent vous aider :

  • dans la mesure du possible, conservez une alimentation équilibrée ;
  • pratiquez de l’activité physique, 3 à 5 fois par semaine, pendant au moins 30 minutes ;
  • arrêtez de fumer ;
  • hydratez-vous ;
  • consultez un diététicien si vous êtes en surpoids pour avoir accès à un régime équilibré et adapté à vos besoins.

Ce que Livi peut faire pour vous

Le diagnostic de diabète gestationnel relève d’un bilan particulier à faire pendant la grossesse. Un suivi spécialisé dans une maternité est mis en place si un diabète gestationnel est décelé.

Les médecins sur Livi peuvent suspecter ce diagnostic, ils vous orienteront alors vers une consultation spécialisée.

Nos gynécologues-obstétriciens pourront aussi vous donner des conseils et répondre à vos questions sur la gestion et l'évolution de cette affection pendant votre grossesse.

Conseil médical validé par :

Dr. Raquel Correia

Mis à jour le :

Articles liés