Téléchargez LIVI Téléchargez LIVI

Bronchiolite : causes et traitement

La bronchiolite est une infection virale des petites bronches (bronchioles) touchant les nourrissons (enfant de moins de 2 ans). Fréquente et très contagieuse, elle est heureusement le plus souvent bénigne.

Il faudra cependant s’en méfier chez le nouveau-né, plus à risque de présenter des complications. Elle survient le plus souvent en hiver par épidémie.

La bronchiolite se présente initialement comme une rhinopharyngite banale avant d'entraîner une gêne respiratoire secondaire à l’atteinte des bronchioles. Dans sa forme typique, son diagnostic est clinique et ne nécessite pas d’examens complémentaires. Elle dure environ 10 jours. A partir du 3ème épisode de bronchiolite, on parle d’asthme du nourrisson.

Après 2 à 8 jours d’incubation, la bronchiolite commence pendant 48 heures comme un rhume banale avec rhinite, fièvre peu élevée et toux sèche.

Rapidement apparaît une respiration accélérée, bruyante avec sifflement, la toux devient grasse. Le sommeil et l’alimentation de votre enfant sont perturbés. Son sommeil est agité et difficile, les prises alimentaires sont diminuées et les vomissements faciles. La bronchiolite guérit généralement en 7 à 10 jours.

Elle peut se compliquer d’une détresse respiratoire. Votre enfant présentera alors une augmentation importante de la fréquence respiratoire (>60 respirations par minutes), une diminution du taux d’oxygène dans le sang et une altération de l’état général.
Le contexte d’affaiblissement dû à la bronchiolite peut également favoriser la survenue d’une surinfection bactérienne (otite, infection pulmonaire).

La bronchiolite est secondaire à une infection par un virus, dont le principal incriminé est le virus respiratoire syncytial VRS. D’autres virus peuvent être en cause: rhinovirus, virus parainfluenzae, virus influenzae (grippe), adénovirus…

L’infection virale débute dans les cellules des voies aériennes supérieures (nez, bouche, pharynx, larynx, trachée) avant de se répandre dans les cellules des bronchioles. Cette contamination entraîne une réaction inflammatoire de la paroi des voies aériennes supérieures et des bronchioles mais également une sécrétion de mucus dans leur lumière. Ces deux phénomènes contribuent à leur obstruction expliquant la gêne respiratoire et le sifflement caractérisants la bronchiolite.
La bronchiolite est hautement contagieuse, ce qui en fait un problème de santé publique puisqu’environ 30% des nourrissons seront atteints chaque année!
La contamination est interhumaine, par voie directe à travers les gouttelettes de salive et par voie indirecte par des mains ou du matériel souillés.
Un contexte de collectivité (crèches, hôpital) favorise la dissémination de la maladie.

La bronchiolite est une maladie fréquente, le plus souvent bénigne, pouvant être prise en charge par votre médecin traitant et traitée à la maison. En cas de complications seulement, elle nécessite une prise en charge hospitalière.

Après examen, votre médecin traitant sera à même de qualifier la sévérité de la bronchiolite.

En cas de bronchiolite légère, le traitement consistera en :

  • le maintien d’une bonne hydratation
  • une désobstruction nasopharyngée au sérum physiologique avant l’alimentation et aussi souvent que nécessaire
  • un fractionnement des repas
  • un couchage en position inclinée à 30°
  • une aération correcte de la chambre avec une température ambiante n'excédant pas 19°C
  • de la kinésithérapie respiratoire si besoin seulement

En cas de bronchiolite modérée à sévère, une hospitalisation sera nécessaire pour la mise en place de mesures thérapeutiques adaptées: oxygénothérapie, alimentation assistée par voie veineuse ou par sonde, nébulisations de sérum salé hypertonique, autres en fonction de la clinique.

Une antibiothérapie ne sera prescrite qu’en cas d’infection bactérienne surajoutée car rappelons que la bronchiolite est initialement d’origine virale.

A noter que les antitussifs et les fluidifiants bronchiques sont contre indiqués avant 2 ans car ils favorisent l’encombrement bronchique.

Quelques conseils de médecins généralistes pour le traitement de la bronchiolite chez l'enfant :

  • le faire boire souvent et en petite quantité
  • fractionner les repas solides
  • surélever le matelas de votre enfant d’environ 30°
  • lui donner du paracétamol à dose adaptée en cas de fièvre
  • maintenir la température de la chambre de votre enfant autour de 19°C et humidifier l’air
  • ne pas fumer autour de votre enfant
  • se laver les mains avant et après s’être occupé de votre nourrisson

Consulter votre médecin traitant lorsque les symptômes (rhinopharyngite, fièvre) sont modérés mais persistent plus de 48h.

Consulter en urgence en cas de :

  • enfant de moins de 3 mois avec fièvre
  • enfant ayant une pathologie cardio-pulmonaire ou neurologique connue ou un antécédent de prématurité
  • signes de détresse respiratoire: accélération de la fréquence respiratoire, battements des ailes du nez, tirage intercostale et sus sternale, apnées, lèvres à la couleur bleue ou violette
  • arrêt de l’alimentation ou prise de lait inférieure à la moitié de la quantité habituelle
  • vomissements répétés
  • enfant abattu, somnolent

Nos médecin LIVI pourront suspecter le diagnostic de bronchiolite mais ils vous réorienteront en consultation physique car un examen clinique est indispensable en cas de bronchiolite.

Mis en ligne le :
11 août 2019
Conseil médical validé par :
Dr. Céline Guyomar,