Téléchargez LIVI Téléchargez LIVI

Grippe : causes et traitement

Les conseils des médecins LIVI pour se prémunir et traiter la grippe

La grippe est un virus de transmission aérienne. Cela signifie que si quelqu'un tousse ou respire près de vous, vous pouvez potentiellement être infecté. Le virus peut alors se déposer sur les mains ou par contact avec les muqueuses. Les petites gouttes peuvent également atterrir sur différentes surfaces ou objets que vous touchez. Une fois que le virus est présent dans l'organisme, il se propage rapidement et vous tombez généralement malade au bout d'un à quatre jours. Vous êtes alors contagieux entre un et trois jours après avoir contracté la maladie, ou aussi longtemps que dure la fièvre. La durée totale de la maladie est d'environ sept à trente jours.

Une grippe peut parfois ressembler à un gros rhume, il est donc difficile de poser un diagnostic. Les symptômes les plus fréquemment retrouvés sont généralement fatigue aiguë, maux de tête, douleurs musculaires et fièvre. En outre, des maux de gorge, une toux sèche et des paupières irritées font également partie des symptômes. L’interrogatoire et l’examen clinique suffit généralement au médecin pour évoquer le diagnostic surtout en période d’épidémie.

Il est possible dans de rares cas (patients fragiles) de réaliser un prélèvement au niveau du nez ou de la gorge par écouvillon puis de l’envoyer au laboratoire pour poser le diagnostic.

La grippe est un virus et ne peut donc pas être traitée avec des antibiotiques. Au lieu de cela, il s'agit principalement de diminuer les symptômes et d'éviter une aggravation suite à une déshydratation.

Buvez beaucoup, surtout si vous avez une forte fièvre, et prenez du repos.

En cas de forte fièvre ou des maux de tête, vous pouvez prendre du paracétamol ou de l’ibuprofène (ce dernier uniquement sur accord du médecin) dans les doses journalières recommandées.

Vous pouvez éviter la grippe en faisant un vaccin dédié.

Dans certains cas, la grippe peut entraîner des complications telles qu'une sinusite, une infection respiratoire ou une inflammation de l'oreille. Si vous avez été diagnostiqué comme infecté par un syndrome grippal et que vous présentez secondairement une difficulté respiratoire, une douleur au niveau des oreilles ou un encombrement nasal douloureux consultez votre médecin.

Parlez-en à votre médecin traitant : il peut vous prescrire le vaccin et vous l’administrer. Tout comme les pharmaciens et les infirmiers si vous avez déjà été vacciné(e).

Un médecin sur LIVI peut également vous le prescrire ; rendez-vous alors en pharmacie pour obtenir le vaccin, puis chez votre médecin traitant, une infirmière ou un pharmacien pour vous le faire administrer

Pour éviter d'être infecté par la grippe, il est important d'avoir une bonne hygiène des mains : Lavez-vous soigneusement les mains l’eau tiède et au savon ou à la solution hydro-alcoolique (disponible en pharmacie). En effet, lors d'une épidémie, les poignées de porte et les mains courantes dans les escaliers ou les transports en commun sont des nids à bactéries. Évitez tout contact rapproché avec des personnes infectées.

En France, les épidémies de grippe surviennent pendant les mois d'hiver (Novembre-Mars), le virus se propageant plus facilement dans l'air sec et froid.

Le vaccin antigrippal est principalement recommandé chaque année aux personnes de plus de 65 ans ou aux groupes à risque souffrant d'autres maladies chroniques, ainsi qu'à certains professionnels de santé.

L’échange verbal suffit généralement à poser le diagnostic. Lors d’une suspicion de grippe, le médecin peut évidemment procéder à un examen général des yeux, des oreilles, de la gorge à la recherche de ganglions, ainsi qu’à l’auscultation des poumons et du cœur. Lors de la consultation le médecin recherchera également des complications de la grippe comme une surinfection au niveau des sinus, des poumons ou des oreilles.

En effet, certaines personnes avec un système immunitaire moins performant sont plus sensibles. Pour ces dernières, il peut également être demandé une analyse de sang ou un prélèvement au laboratoire.

Mis en ligne le :
3 décembre 2018
Conseil médical validé par :
Dr. César Ancelle-Hansen,