Livi-logo
Télécharger
Accueil
11 astuces pour améliorer son transit intestinal

11 astuces pour améliorer son transit intestinal

Améliorer son transit intestinal
Dernière mise à jour le:
jeu. 11 nov. 2021
Vous souffrez de constipation ? Les médecins Livi vous présentent leurs conseils pour améliorer votre transit intestinal rapidement et simplement.

La constipation est définie comme le fait d'aller à la selle moins de trois fois par semaine et lorsque vous y allez, vos selles sont dures, sèches et petites. La constipation peut être douloureuse, provoquant des crampes, une pression abdominale, des flatulences, un manque d'appétit et même des nausées.

Quelles sont les principales causes d’un mauvais transit intestinal ?

Un régime pauvre en fibres, une alimentation insuffisante, la déshydratation, les voyages, les changements de routine, le stress, le manque d'activité physique et les médicaments sont autant de facteurs qui peuvent impacter votre transit intestinal.

Comment améliorer son transit intestinal ?

Il existe heureusement des moyens simples d’améliorer votre transit intestinal au quotidien.

Buvez beaucoup d'eau

Il est essentiel de boire suffisamment d'eau pour assurer un bon transit. L'eau chaude aide à décomposer les aliments plus rapidement que l'eau froide, ce qui vous aide à aller aux toilettes plus facilement et à réduire la constipation.

Buvez du café

Disons que la caféine est une arme à double tranchant. C'est un diurétique qui vous fait uriner et peut provoquer une déshydratation, qui peut à son tour conduire à la constipation. Mais d'un autre côté, si vous êtes suffisament hydraté, les effets stimulants de la caféine peuvent stimuler votre système gastro-intestinal. Ce n'est pas la solution la plus infaillible de cette liste mais retenez que, sous forme de thé ou de café, la caféine a des propriétés qui peuvent faciliter le passage à la selle.

Augmentez votre consommation de fibres

Manger plus de fruits et de légumes améliore votre transit intestinal car les fibres alimentaires qu’ils contiennent augmentent l’arrivée d’eau dans le tube digestif et rendent les selles plus molles, stimulent directement l’intestin. Les selles sont ainsi plus faciles à évacuer.

En pratique, il est recommandé de consommer 25 grammes pour les femmes et de 38 grammes pour les hommes de fibres alimentaires par jour. Si vous ne consommez pas assez de fibres dans votre alimentation, ajoutez en augmentant les quantités petit à petit des aliments riches en fibres à vos repas, notamment des fruits, des légumes, des haricots, du pain complet et des céréales. Manger plus de 70 grammes de fibres par jour peut provoquer l’effet inverse de celui recherché en entraînant des ballonnements et une constipation, alors n'en abusez pas.

Grâce aux quantités élevées de fibres et de sorbitol contenues dans les pruneaux, ces derniers facilitent grandement le transit intestinal. Le sorbitol est un alcool de sucre que l'on trouve dans les fruits et qui peut accélérer le système gastro-intestinal et même provoquer des effets laxatifs s'il est consommé en excès. Outre les pruneaux, d'autres fruits fibreux peuvent également vous inciter. Les pommes et les poires sont faciles à transporter et à grignoter. Ces fruits sont remplis de fibres, grâce à la fois à leur chair et à leur peau. Ils ont également une teneur élevée en eau et contiennent du sorbitol et du fructose.

Les flocons d'avoine contiennent une fibre soluble unique et favorable appelée bêta-glucane, qui non seulement aide à soulager la constipation, mais peut également améliorer la santé cardiaque, la glycémie et le cholestérol.

Les haricots et autres légumineuses sont riches en fibres bénéfiques pour le transit, ce qui contribue également à réduire la constipation.

Mangez des aliments prébiotiques et probiotiques

Un déséquilibre des bactéries qui vivent naturellement dans vos intestins peut être à l'origine de problèmes digestifs. Les prébiotiques et probiotiques peuvent vous aider à renforcer votre système immunitaire et soutenir votre santé digestive globale. Les aliments probiotiques contiennent des bactéries vivantes. Les aliments prébiotiques nourrissent les bonnes bactéries qui vivent déjà dans votre intestin.

Les probiotiques sont composés de bactéries bénéfiques qui aident votre corps à rester en bonne santé et à fonctionner correctement. Les aliments fermentés riches en probiotiques comprennent :

  • le yaourt,
  • le tempe,
  • le fromage non-pasteurisé,
  • le kéfir,
  • la choucroute,
  • les cornichons,
  • le kombucha,
  • le natto
  • le kimchi,
  • le miso.

Les aliments riches en prébiotiques comprennent :

  • la banane,
  • la pomme,
  • l'orge,
  • l'avoine,
  • les algues,
  • les asperges,
  • l'ail,
  • les oignons,
  • les topinambours
  • le miel.

Réduisez votre consommation d'alcool

L'alcool est connu pour provoquer une déshydratation en raison de la perte de liquides due à une augmentation de la miction. Le fait de ne pas reconstituer les liquides perdus entraîne un risque accru de constipation. Il est donc conseillé de réduire sa consommation d'alcool.

Évitez les aliments transformées

Les viandes salées et transformées peuvent provoquer une constipation. Tout d'abord, elles ne contiennent pas de fibres et peuvent être consommées au détriment des fruits, des légumes, des légumineuses et des céréales complètes riches en nutriments et en fibres.

Ces viandes sont également très salées or le sel peut absorber l'eau contenue dans les selles, ce qui les rend plus difficiles à évacuer.

Et comme ils sont riches en graisses, l'organisme a besoin de plus d'énergie et de temps pour les décomposer. Il en va de même pour les aliments frits. Plus l'aliment est riche en graisses, plus le corps met du temps à le digérer. Manger trop de graisses peut donc ralentir la motilité gastro-intestinale et provoquer un certain blocage.

Les céréales transformées peuvent également jouer un rôle dans la formation d’un bouchon intestinal, aussi appelé fécalome.

Mangez un petit-déjeuner léger

Prendre un petit déjeuner léger peut aider à stimuler le réflexe gastro colique en facilitant la digestion. Vous pouvez donc essayer d'aller aux toilettes 15 à 45 minutes après le petit déjeuner. A l’inverse, un petit déjeuner lourd pourrait ralentir votre digestion et provoquer la constipation.

Instaurez une routine pour aller aux toilettes

Certaines personnes vont aux toilettes à la première heure du matin, pour d'autres, à la fin de la journée, choisissez ce qui vous convient le mieux, mais aller à la selle à la même heure chaque jour et à un moment où vous ne vous sentez pas pressé peut vous aider à améliorer votre transit intestinal.

Adoptez une bonne position aux toilettes

Votre position aux toilettes peut également être à l'origine de la constipation. En général, une personne s'assoit sur la cuvette des toilettes occidentales comme elle le ferait sur une chaise : à 90 degrés avec les hanches pliées. Le placement de vos jambes à 90 degrés par rapport à votre abdomen perturbe le passage au niveau de vos intestins, ce qui rend l'évacuation des selles plus difficile. Pencher le haut de son corps vers l'avant lorsque l’on est assis ne facilite pas non plus l'évacuation des selles contrairement à certaines idées reçues : cela bloque encore plus.

Le réflexe naturel de l'homme est de s'accroupir pour vider ses selles. Lorsque vous êtes en position accroupie, vos genoux sont rapprochés de votre abdomen, ce qui positionne vos organes et vos muscles de manière à placer votre rectum en ligne droite qui sera plus à même de se détendre pour faciliter l’exonération des selles.

Bien sûr, vous ne pouvez pas vous accroupir sur votre cuvette de WC ordinaire mais vous pouvez néanmoins placer un tabouret bas devant votre siège de WC et poser vos pieds sur le tabouret. Cela vous aidera à obtenir un angle de 35 degrés au niveau des hanches, sans constriction du rectum, ce qui permettra aux selles de passer plus facilement.

Faites régulièrement de l'exercice

Un exercice régulier est essentiel pour votre bien-être général. La contraction musculaire est directement liée au flux sanguin, moins de flux sanguin signifie des contractions plus faibles, ce qui équivaut à un temps de transit des aliments plus lent. Lorsque vous faites de l'exercice, en particulier en pratiquant un entraînement cardio, vous augmentez le flux sanguin dans votre corps. Un flux sanguin plus fort traverse donc les muscles intestinaux, ce qui contribue à stimuler la contraction naturelle des muscles dans vos intestins et à diminuer le temps de transit des aliments.

Il n'est pas nécessaire de faire une séance d'entraînement longue ou vigoureuse, même une courte marche matinale de 15 à 30 minutes peut aider à garder l'appareil digestif en bonne santé. S'étirer et même pratiquer du yoga peut également soulager la constipation en réduisant le stress et en augmentant le flux sanguin vers l'appareil digestif.

Massez-vous le ventre

Il est possible de réaliser un auto-massage du côlon environ 20 minutes avant d'aller à la selle. Pour le réaliser, il suffit de suivre le chemin naturel du côlon. Commencez par vous placer sur le dos, et balayez :

  • depuis le bas de l'abdomen droit ;
  • vers le haut en direction de la cage thoracique ;
  • en travers ;
  • vers le bas ;
  • vers l'intérieur.

Réalisez ce balayage cinq à sept fois.

Vous souffrez d'une maladie digestive ?

Vous souffrez d'un trouble ou d'une maladie digestive ? Sur Livi, consultez un médecin généraliste ou un gastro-entérologue en ligne et obtenez un diagnostic médical ainsi qu'une ordonnance en cas de besoin.
Consulter un médecin
Conseil médical validé par :

Direction médicale de Livi France

Mis à jour le :

Autres articles