MÉDECINE GÉNÉRALE

Torticolis : comment s'en débarrasser ?

Dernière mise à jour le:
Conseil médical validé par :
Direction médicale de Livi France
torticolis

Besoin d'un avis médical ?

Consulter un médecin

Vous ressentez une douleur au niveau du cou et de la nuque ? Vous manquez de mobilité ? Vous avez peut-être un torticolis. Nos médecins généralistes vous disent tout sur ce phénomène bénin mais non moins douloureux.

Qu'est-ce qu'un torticolis ?

Un torticolis est une contracture musculaire qui se caractérise par une douleur et une raideur au niveau du cou et de la nuque, ainsi que par une difficulté à tourner la tête dans un sens ou dans l'autre. Ce phénomène peut être causé par :

  • une inflammation ;
  • une distension musculaire survenue lors d’un effort physique ou d’un faux mouvement ;
  • une blessure ;
  • une maladie comme une affection de la colonne cervicale ou de l'épaule ;
  • l’adoption d’une mauvaise posture (notamment pendant la nuit) ;
  • un stress intense.

Le torticolis peut être aigu (durée inférieure à quelques semaines) ou chronique (durée supérieure à quelques semaines).

Quels sont les différents types de torticolis ?

Il existe deux types de torticolis : le torticolis congénital et le torticolis acquis.

Le torticolis congénital se développe pendant la grossesse et se manifeste par une torsion du cou et de la tête du fœtus. Il est souvent causé par une position anormale du fœtus dans l'utérus, ou par des anomalies congénitales des muscles ou des ligaments du cou.

Le torticolis acquis se développe quant à lui au cours de la vie et peut être causé par une blessure, une inflammation, une maladie ou un traumatisme. On peut distinguer plusieurs sous-types de torticolis acquis :

  • Le torticolis spasmodique : il se caractérise par une contraction involontaire et répétée des muscles du cou et de la tête, le torticolis spasmodique est cependant une maladie rare d’origine neurologique ;

  • Le torticolis mécanique : il se développe lorsque la tête est maintenue dans une position anormale pendant une longue période, par exemple lorsque l'on dort dans une mauvaise position ou lorsque l'on travaille sur un écran d'ordinateur pendant de longues heures sans prendre de pauses ;

  • Le torticolis inflammatoire : il se développe dans le cadre d’une infection ORL. Les ganglions cervicaux grossissent et entraînent des douleurs cervicales ;

  • Le torticolis traumatique : il apparaît suite à un traumatisme plus ou moins violent (accident de la route, chute).

Quelles sont les causes d'un torticolis ?

Les causes d'un torticolis peuvent être très variées. Voici quelques exemples de facteurs qui peuvent contribuer à son développement :

  • Une mauvaise posture : une mauvaise posture peut provoquer une surcharge ou un déséquilibre des muscles et des ligaments du cou, ce qui peut entraîner une inflammation et une contracture musculaire ;
  • Une activité physique excessive : une activité physique excessive peut provoquer une fatigue ou une surcharge des muscles et des ligaments du cou ;
  • Une blessure : une blessure au niveau du cou ou de la tête peut causer un torticolis. Cela peut être le résultat d'un accident de la route, d'une chute ou d'un impact violent ;
  • Une maladie : certaines maladies, comme la polyarthrite rhumatoïde, l’arthrose cervicale ou la spondylarthrite ankylosante, peuvent provoquer un torticolis en raison de l'inflammation des articulations du cou ;
  • Un traumatisme émotionnel : le stress ou l'anxiété peuvent provoquer une contraction des muscles du cou et de la tête.

Comment prévenir un torticolis ?

Voici quelques mesures que vous pouvez prendre pour prévenir un torticolis :

  • Faites attention à votre posture : veillez à maintenir une bonne posture lorsque vous êtes debout ou assis en maintenant votre tête bien droite ;
  • Faites des pauses régulièrement : si vous travaillez sur un écran d'ordinateur ou si vous effectuez une activité physique intense, prenez des pauses régulières pour détendre vos muscles et votre cou ;
  • Évitez les positions inconfortables : évitez de dormir dans une position qui peut provoquer une surcharge des muscles ou des ligaments du cou, comme dormir sur le ventre ou sur le dos avec la tête penchée sur le côté. Il est important de maintenir la tête dans l’axe du corps et d’utiliser un oreiller adapté à votre position de sommeil.
  • Protégez votre cou : si vous pratiquez une activité sportive ou si vous êtes exposé à des impacts violents, portez un équipement de protection adéquat pour protéger votre cou.

Comment soigner un torticolis ?

Quel traitement suivre ?

Le traitement d'un torticolis dépend de sa cause et de sa gravité. Voici quelques exemples de traitements qui peuvent être prescrits :

  • Repos et immobilisation : si le torticolis est causé par une blessure ou une inflammation, il peut être utile de se reposer et d'immobiliser le cou en utilisant un collier cervical ;
  • Médicaments : des médicaments peuvent être prescrits pour soulager la douleur et l'inflammation, comme des anti-inflammatoires ou des antalgiques ;
  • Des séances de kinésithérapie : elles peuvent être utiles pour renforcer les muscles du cou et améliorer la mobilité cervicale ;
  • Massages : des massages réalisés par un professionnel de santé peuvent aider à détendre les muscles et à réduire la douleur. Attention toutefois à éviter les automassages qui peuvent aggraver le torticolis ;
  • Acupuncture: l'acupuncture peut être utilisée pour soulager la douleur et améliorer la mobilité du cou.

Exercices de renforcement des fléchisseurs profonds

Voici un exemple d'exercice de renforcement des fléchisseurs profonds du cou :

  1. Asseyez-vous sur une chaise droite et placez vos mains sur les genoux ;
  2. Gardez la tête droite et contractez les muscles du cou en plaçant le menton sur la poitrine ;
  3. Tenez la contraction pendant 5 secondes, puis relâchez ;
  4. Répétez l'exercice 10 fois.

Exercice de mobilité active en rotation

Voici un exemple d'exercice de mobilité active en rotation du cou :

  1. Asseyez-vous sur une chaise droite et placez vos mains sur les genoux ;
  2. Tournez lentement la tête vers la droite en regardant par-dessus votre épaule ;
  3. Tenez la position pendant 5 secondes, puis tournez lentement la tête vers la gauche en regardant par-dessus votre épaule ;
  4. Répétez l'exercice 10 fois.

Exercice d'étirement en inclinaison latérale

Voici un exemple d'exercice d'étirement en inclinaison latérale du cou :

  1. Asseyez-vous sur une chaise droite et placez vos mains sur les genoux ;
  2. Inclinez lentement la tête vers la droite en essayant de toucher votre épaule avec votre oreille ;
  3. Tenez la position pendant 5 secondes, puis inclinez lentement la tête vers la gauche en essayant de toucher votre épaule avec votre oreille ;
  4. Répétez l'exercice 10 fois.

Faut-il appliquer du chaud ou du froid ?

Il peut être utile d'appliquer du chaud ou du froid sur le cou en fonction de la cause du torticolis et de l'état des muscles et des ligaments.

L'application de chaleur peut être efficace pour soulager la douleur et augmenter la mobilité. Le chaud vient relaxer les muscles tout en améliorant la circulation sanguine. On peut utiliser une bouillotte chaude (en veillant toutefois à ne pas se brûler), un coussin chauffant, ou encore prendre un bain ou une douche chaude.

L'application de froid peut être quant à lui utile pour réduire l'inflammation et la douleur. Le froid vient en effet réduire la circulation sanguine et ralentit la production de substances inflammatoires. On peut utiliser une compresse froide, un sac de glace, ou encore placer une bouteille d'eau froide sur le cou.

Il est important de ne pas appliquer de chaleur ou de froid de façon prolongée, et de veiller à ne pas brûler ou geler la peau. Il est également recommandé de demander l'avis d'un professionnel de santé avant d'utiliser l'un ou l'autre de ces traitements.

Combien de temps dure un torticolis ?

La durée d'un torticolis dépend de sa cause et de sa gravité. Un torticolis aigu peut durer de quelques jours à quelques semaines, tandis qu'un torticolis chronique peut durer plusieurs mois ou plus.

Il est important de suivre le traitement prescrit par votre professionnel de santé et de faire des exercices de renforcement musculaire et d'étirement régulièrement afin de favoriser la guérison et de prévenir les rechutes potentielles.

Est-ce dangereux ?

Un torticolis peut causer de la douleur et de la raideur au niveau du cou et de la tête, mais il ne représente généralement pas un danger pour la santé. Cependant, il est important de consulter un professionnel de santé si les symptômes persistent ou s'aggravent, ou si vous avez des difficultés pour respirer ou avaler.

Il est également nécessaire de se protéger contre les blessures au cou et à la tête en prenant des précautions adéquates lorsque vous pratiquez une activité sportive ou que vous êtes exposé à des impacts violents.

Comment dormir en cas de torticolis ?

Il est important de choisir une position confortable et adaptée pour dormir lorsque vous avez un torticolis. Voici quelques conseils pour bien dormir :

  • Évitez de dormir sur le ventre ou sur le dos avec la tête penchée sur le côté, car cela peut provoquer une surcharge des muscles et des ligaments du cou ;
  • Préférez dormir sur le côté, en plaçant un oreiller entre les genoux pour maintenir une bonne posture et en utilisant un oreiller moelleux mais ferme pour soutenir votre tête et votre cou ;
  • Si vous avez du mal à trouver une position confortable, vous pouvez essayer de dormir assis dans un fauteuil confortable ;
  • Si votre torticolis est causé par une inflammation ou une contracture musculaire, vous pouvez essayer d'appliquer de la chaleur ou de la glace sur votre cou avant de vous coucher pour soulager la douleur et l'inflammation.

Pensez à vous détendre avant de dormir en pratiquant des exercices de relaxation, comme la méditation ou la respiration profonde, pour aider à calmer l'esprit et à favoriser un sommeil réparateur.

Si vous présentez des symptômes de torticolis, n'hésitez pas à consulter votre médecin traitant. Ce dernier pourra vous prescrire un traitement adapté ou vous réorienter vers un spécialiste des douleurs cervicales.

Ce que Livi peut faire pour vous

Vous présentez des symptômes ou souhaitez simplement parler à un spécialiste pour obtenir un avis médical ? Avec Livi, obtenez un diagnostic médical en quelques minutes, 7j/7, ainsi qu'une ordonnance électronique valable en pharmacie. Consultation remboursable par l'Assurance Maladie.

Consulter un médecin

Autres articles

Pallier les carences en hiver
Médecine Générale – 15 févr. 2024

Pallier les carences en hiver

Nos médecins généralistes vous expliquent comment pallier efficacement ces insuffisances nutritionnelles saisonnières.

En savoir plus

Besoin de conseils et d'astuces santé ?

Une fois par semaine, recevez des informations de qualité pour prendre soin de votre santé.