MÉDECINE GÉNÉRALE

Mal au cœur : quelles sont les causes ?

Dernière mise à jour le:
Conseil médical validé par :
Direction médicale de Livi France
mal au coeur

Besoin d'un avis médical ?

Consulter un médecin

Douleur aiguë au niveau de la poitrine, sensation de pointe au cœur ou de pincement : outre son caractère poétique - qui n’a jamais eu le “cœur brisé” ? - le fait d’avoir mal au niveau du cœur peut être inquiétant et faire penser au pire. Nos médecins vous expliquent les différentes causes de ces douleurs, et quoi faire en cas de douleurs thoraciques.

Comment identifier une douleur au cœur ?

Muscle et organe vital, le cœur se situe derrière le sternum dans la cage thoracique, légèrement à gauche chez la plupart des individus. Un mal de cœur peut se manifester de plusieurs façons : la douleur peut être soudaine ou continue, localisée ou diffuse, seule ou accompagnée d’autres symptômes, tels qu’un essoufflement ou des vertiges par exemple.

Quelles maladies peuvent être la cause des douleurs thoraciques ?

Le mal au cœur est en réalité le symptôme d’une pathologie. En fonction de sa durée, de son intensité, ou de sa localisation, il est possible d’en estimer l’origine et de prendre les mesures médicales nécessaires.

Le stress

Nous le savons : la santé mentale peut avoir un fort impact sur la santé physique. Un état de stress régulier peut provoquer une surproduction d'adrénaline, ce qui va augmenter le rythme cardiaque et causer des douleurs dans la poitrine sous forme de pointe au cœur. Ce mal au cœur peut être d'intensité variable et revenir plus ou moins souvent, surtout si vous êtes soumis à un niveau de stress élevé régulièrement. Afin de faire baisser votre niveau de stress, il existe des techniques pour se relaxer, comme la respiration ou la méditation.

L’angine de poitrine

Si la douleur thoracique survient au cours d’un effort ou suite à un stress intense, il est possible qu’elle soit causée par l’angor, ou angine de poitrine. L’angor survient généralement chez des patients souffrant d’une maladie cardiovasculaire, et peut d’ailleurs être le symptôme qui va conduire au diagnostic de cette maladie. Elle résulte d’un apport insuffisant en oxygène au niveau du cœur. La douleur au cœur liée à l’angine de poitrine est oppressante, mais elle diminue rapidement et disparaît complètement après quelques minutes de repos.

La péricardite

La péricardite est une inflammation de la membrane qui entoure le cœur, appelée péricarde. Elle est souvent d'origine infectieuse et provoque des douleurs subites et intenses dans la poitrine, parfois ressenties au-dessus ou au-dessous du cœur. Ces douleurs sont liées à la respiration et sont particulièrement vives lors de l’inspiration. Elles peuvent être accompagnées d’autres symptômes tels que de la fièvre, des difficultés respiratoires, une fatigue intense, des nausées, une toux importante, ou encore des gonflements au niveau de l'abdomen ou des jambes.

Les cas de péricardite ont par ailleurs augmenté lors de l’épidémie de Covid-19 : elles constituaient l’un des rares effets secondaires de certains vaccins (Spikevax et Comirnaty), particulièrement chez les hommes âgés de 18 à 29 ans. Heureusement, aucun décès n’a été rapporté parmi les personnes hospitalisées pour une péricardite suite à la vaccination.

L’infarctus du myocarde

La douleur au cœur est l’un des symptômes les plus connus de la crise cardiaque, également appelée infarctus du myocarde. Lorsqu’il se manifeste, ce mal au cœur est intense et persistant, et peut s’étendre jusque dans le bras gauche et la mâchoire. Cette douleur au cœur ne disparaît pas, même après du repos. D’autres symptômes peuvent l’accompagner, tels que la pâleur du visage, des sueurs, une sensation d'essoufflement, des nausées, des éructations (rots) ou l’apparition d’un sentiment d'angoisse. L'infarctus du myocarde est une urgence médicale absolue : il est causé par l’obstruction d’une ou de plusieurs artères coronaires qui oxygènent le cœur. Si vous ou l’un de vos proches suspectez un infarctus, composez le 15 ou le 112.

L’embolie pulmonaire

Moins souvent associée à une douleur intense et persistante au niveau du cœur que la crise cardiaque, l’embolie pulmonaire est cependant responsable de l'hospitalisation d'environ 55 000 patients et de 15 000 décès par an en France. L’embolie pulmonaire se manifeste principalement par un essoufflement et est causée par l'obstruction d’une artère pulmonaire ou de l’une de ses branches, généralement par un caillot de sang. Il en résulte des dommages au niveau du poumon, et peut entraîner une insuffisance respiratoire et cardiaque. L’embolie pulmonaire constitue également une urgence : en cas de suspicion, composez le 15 ou le 112.

Faut-il s’inquiéter si l’on a mal au cœur ?

Une douleur au cœur n’est pas forcément le signe d’une maladie grave. Cependant, la combinaison de certains symptômes doit vous alerter :

  • douleur brutale, intense et oppressante au niveau de la poitrine ;
  • douleur soudaine et vive en respirant accompagnée de fièvre ou de difficultés respiratoires ;
  • douleur apparaissant à l’effort ;
  • douleur qui dure plus de 5 minutes et qui ne disparaît pas au repos ;
  • douleur diffuse, qui s’étend dans le cou, la mâchoire, l’épaule, le bras ou encore le dos ;
  • difficulté à respirer ;
  • rythme cardiaque accéléré ou irrégulier.

Que faire en cas de douleurs au cœur ?

Une douleur très intense et/ou persistante au niveau du cœur est une urgence médicale. Il faut contacter immédiatement les services d’urgence en composant le 15 ou le 112.

Si les douleurs sont supportables et disparaissent après une période de repos, vous pouvez prendre rendez-vous avec votre médecin traitant ou un médecin généraliste si ce dernier n’est pas disponible. Après examen, le médecin généraliste sera en mesure d’établir un diagnostic, et pourra éventuellement vous orienter vers un cardiologue pour des examens complémentaires.

Vous soupçonnez un début de crise cardiaque ?

Appelez les urgences immédiatement si vous pensez que vous ou quelqu’un d’autre êtes victime d’une crise cardiaque. Pour toute question concernant votre cholestérol, votre tension artérielle ou d’autres symptômes cardiaques, consultez un médecin.

Consulter un médecin en ligne

Autres articles

Pallier les carences en hiver
Médecine Générale – 15 févr. 2024

Pallier les carences en hiver

Nos médecins généralistes vous expliquent comment pallier efficacement ces insuffisances nutritionnelles saisonnières.

En savoir plus

Besoin de conseils et d'astuces santé ?

Une fois par semaine, recevez des informations de qualité pour prendre soin de votre santé.