Livi-logo
Livi-logo

SANTÉ MENTALE

Je me sens seul : 8 moyens de lutter contre la solitude

Dernière mise à jour le:
Conseil médical validé par :
Direction médicale de Livi France
je me sens seul
Découvrez les conseils des médecins sur Livi pour sortir de la solitude et ne plus la subir.

Besoin d'un avis médical ?

Consulter un médecin

Tout le monde peut faire l’expérience de la solitude à un moment de sa vie : parfois bénéfique, ce sentiment peut cependant devenir pesant pour certaines personnes s’il perdure dans le temps. Découvrez les conseils des médecins sur Livi pour sortir de la solitude et ne plus la subir.

Qu’est-ce que le sentiment de solitude ?

La solitude désigne l’état de quelqu’un qui est seul, momentanément ou habituellement. Parfois choisie, elle n’est pas forcément source de sentiments négatifs. Certaines personnes peuvent y avoir recours volontairement pour réfléchir, méditer, passer un peu de temps au calme…

Elle est donc à différencier de l’isolement social, qui lui désigne, selon le Conseil Économique Social et Environnemental (CESE), “la situation dans laquelle se trouve la personne qui, du fait de relations durablement insuffisantes dans leur nombre ou leur qualité, est en situation de souffrance et de danger.”

Quelles sont les principales causes de la solitude ?

Tout le monde peut ressentir un sentiment de solitude, mais il est manifeste que ce sentiment touche davantage certaines personnes en fonction de différents facteurs.

Personnalité et caractère

Le type de personnalité et le caractère peuvent avoir une influence sur la façon dont on se sent en société.

Il n’est pas rare que les personnes hypersensibles et à Haut Potentiel Intellectuel ressentent un besoin plus important de se replier sur elles-mêmes pour s’interroger ou réfléchir, ce qui peut faire naître à certains moments une impression de solitude.

Les personnes souffrant de phobie sociale ont du mal à effectuer de simples activités en public, comme parler ou manger. Ces individus craignent le jugement de leurs actions ou de leur comportement par autrui, et peuvent se sentir seuls au milieu d’une foule.

Enfin, la façon dont on perçoit sa valeur peut avoir un impact direct sur le sentiment d’exclusion sociale et de solitude : une activité professionnelle ou un statut social peu valorisé par les pairs ou la société de manière plus globale peuvent conduire à un repli sur soi.

Événements et étapes de la vie

La vie est ponctuée d’événements qui peuvent tous engendrer un sentiment de solitude :

  • l’adolescence : c’est une période durant laquelle nous pouvons avoir l’impression d’être différent des autres ou incompris ;
  • un déménagement : cela éloigne de lieux, de situations et de personnes connues et renvoie à la notion de nouveau départ, une perte de repères ;
  • le décès d’un proche ;
  • une séparation au sein d’un couple : les parents de familles mono-parentales disent se sentir plus seuls que les autres ;
  • la perte d’un emploi ou de moyens financiers peut forcer à changer ses habitudes et à avoir moins d’interactions sociales ;
  • la retraite : on constate une perte de 50% des contacts quotidiens suite au départ à la retraite. Cette étape de la vie peut s’avérer particulièrement difficile à vivre pour ceux qui ne s’y sont pas préparés. Ne pas voir ses collègues chaque matin ou perdre le lien avec la société active peut être synonyme de perte de raison d’être pour certaines personnes ;
  • un conflit familial, dans le couple ou entre amis : même temporaires, les disputes peuvent éloigner les membres d’une famille ou d’une communauté.

Situation géographique

Le sentiment de solitude peut surgir plus facilement en fonction de l'endroit où l'on vit : paradoxalement, la solitude semble moins forte en milieu rural, où l’isolement géographique des personnes est pourtant avéré, mais où tout le monde se connaît et où les personnes tissent des liens plus facilement malgré l’éloignement. À l’inverse, en ville, la proximité physique peut être présente dans un immeuble ou dans un quartier, mais le sentiment de solitude se fait plus fort, car on fait moins attention à l’autre.

Comment faire pour ne plus se sentir seul ?

Faire de la solitude une alliée

Apprendre à être seul à certains moments peut devenir un véritable atout : la solitude choisie peut s’apparenter au jeûne, comme une diète de l’esprit, pour prendre le temps de se recentrer sur soi tout en ayant l’assurance que sa place dans le coeur des autres ou dans la société n’est pas menacée.

Forcer un peu sa nature

Le contact social, même s’il peut être source d’anxiété au départ, doit faire partie des premiers efforts à faire lorsqu’on se sent seul. Apprécier les interactions avec les autres et éprouver du plaisir à être avec d'autres personnes peut s’apprendre, l’essentiel étant de trouver les activités et/ou les personnes qui vous font du bien.

Avoir des contacts avec d’autres générations

Il est prouvé qu’avoir des contacts réguliers avec des personnes plus jeunes et/ou plus âgées aide à lutter contre le sentiment de solitude. Par exemple, rendre visite à des personnes âgées est à la fois une stimulation pour les seniors, qui partagent leurs expériences et connaissances, et une découverte pour les jeunes, qui sortent de leur routine.

Savoir parler mais également écouter l’autre

La communication est essentielle : savoir écouter l’autre, lui poser des questions, plutôt que de monopoliser la conversation permet de sortir de ses propres préoccupations et de voir le monde sous un autre angle. Cela permet également de relativiser ses problèmes.

Activités collectives

Vous avez du temps et ne savez pas comment l’employer ? Vous pouvez essayer de nouer de nouvelles relations dans des lieux qui stimulent votre intérêt. Activité sportive, club de lecture, chant, théâtre… Les options sont multiples pour nouer des liens et se changer les idées.

Bénévolat en interaction avec d’autres personnes

Des recherches suggèrent que les gens qui ont tendance à se focaliser sur eux-mêmes se sentent plus seuls. Cela ne signifie pas qu’il ne faut pas réfléchir à ses propres émotions, mais plutôt qu’il faut également s’ouvrir à celles des autres. Le bénévolat peut ainsi aider les personnes souffrant de solitude à se sentir plus connectés socialement et satisfaits émotionnellement. Les rencontres en résultant peuvent d’ailleurs permettre de parler de la solitude que l’on ressent et de prendre conscience que d’autres personnes souffrent peut-être de la même façon.

Prévenir ses proches

La solitude ne doit pas être silencieuse. Même si vous éprouvez de la honte à vous sentir seul, il est important d’en parler avec les personnes de confiance de votre famille ou de votre entourage amical. Cacher sa solitude peut aggraver le sentiment d’humiliation, d’échec et d’isolement.

Demander de l’aide professionnelle

La solitude n’est pas une maladie, mais plutôt le symptôme d’une difficulté à s’adapter à son environnement. Cela peut parfois résulter d'un problème de santé mentale préexistant. Dépression, anxiété, troubles du sommeil ou bipolarité, peuvent se manifester également par un sentiment profond de solitude.

Si vous pensez avoir un problème de santé mentale qui pourrait contribuer à votre sentiment de solitude, n’hésitez pas à en parler à un psychiatre sur Livi : des professionnels de la santé mentale peuvent vous écouter et vous aider à surmonter cette épreuve.

Ce que Livi peut faire pour vous

Vous présentez des symptômes ou souhaitez simplement parler à un spécialiste pour obtenir un avis médical ? Avec Livi, obtenez un diagnostic médical en quelques minutes, 7j/7, ainsi qu'une ordonnance électronique valable en pharmacie. Consultation remboursable par l'Assurance Maladie.
Consulter un médecin

Autres articles

psychotherapie

Besoin de conseils et d'astuces santé ?

Une fois par semaine, recevez des informations de qualité pour prendre soin de votre santé.