Fertilité masculine - 9 conseils pour l’améliorer

Mis en ligne le : 21 sept. 2020

Lorsqu'un couple essaie de concevoir un enfant, l’attention est généralement portée sur la femme. Mais la fertilité masculine est tout aussi importante et peut être améliorée en modifiant son mode de vie.

Il faut savoir que dans 30 à 50% des cas, c’est l’infertilité masculine qui est en cause et jusqu’à 25% des cas d’infertilité sont inexpliqués. Néanmoins, la fertilité masculine peut être un facteur déterminant et il peut être utile de connaître quelques conseils pour l’améliorer.

Des recherches ont montré que les facteurs liés au mode de vie jouent un rôle clé dans la qualité du sperme et la bonne motilité des spermatozoïdes (c'est-à-dire la capacité des spermatozoïdes à avancer ou à "nager" pour féconder un ovule pendant la conception).

Ainsi, pour augmenter vos chances de concevoir, il est conseillé de traiter les problèmes de santé préexistants avec votre médecin traitant et de modifier votre mode de vie en suivant les conseils suivants.

  1. Perdre son excès de poids

Si vous avez un indice de masse corporelle (IMC) élevé, essayez de perdre du poids. L'obésité a une influence sur les problèmes de fertilité masculine et peut même affecter la santé de vos futurs enfants. Chez l’homme le surpoids et l’obésité sont associés à une altération des paramètres spermatiques.

L'obésité peut influencer la stérilité masculine par le biais du "stress oxydatif" du sperme, qui peut affecter non seulement la capacité à concevoir mais aussi la santé de l'embryon.

L'obésité peut également entraîner des changements hormonaux qui peuvent augmenter les risques d'infertilité masculine. Elle peut également affecter la circulation sanguine, ce qui influence la force des érections. La meilleure façon d'atteindre le poids idéal est de suivre un régime alimentaire sain et de faire de l'exercice.

  1. Arrêtez de fumer

Fumer peut réduire le volume de sperme ainsi que la densité et la motilité des spermatozoïdes. Les fumeurs peuvent avoir une teneur en zinc plus faible dans leur sperme, ce qui peut réduire sa production.

Les minuscules poils qui aident le sperme à se déplacer le long des tubes de l'épididyme (le tube qui transporte le sperme produit dans les testicules) peuvent être éliminés chez les fumeurs, ce qui peut également avoir un effet négatif sur la fonction des spermatozoïdes. Le tabagisme peut nuire à la fonction érectile.

Continuer à fumer met également votre partenaire en danger par le tabagisme passif. La bonne nouvelle, c'est que ces effets négatifs peuvent être inversés si vous arrêtez de fumer. Demandez conseil à votre médecin traitant si vous avez besoin d'aide pour arrêter de fumer.

  1. Réduire (ou supprimer) l'alcool

Une consommation excessive d'alcool peut affecter la qualité du sperme. Elle fait baisser les niveaux de testostérone, d'hormone folliculo-stimulante et d'hormone lutéinisante (LH), qui est l'une des principales hormones qui contrôlent le système reproducteur. L'alcool augmente les oestrogènes, ce qui peut contribuer à réduire la production de sperme : une étude a montré qu'une consommation d'alcool aussi minime que 5 unités par semaine pouvait nuire à la qualité du sperme.

4.Évitez les drogues récréatives

Il semblerait que la marijuana et la cocaïne affectent la fertilité masculine, mais les études à grande échelle n’existent pas sur le sujet et il est impossible d'en être sûr.

Les stéroïdes anabolisants (parfois pris par les hommes pour se muscler), les amphétamines (speed), ainsi que l'héroïne et la méthadone nuisent également à la qualité du sperme. Si vous prenez l'une de ces drogues, consultez votre médecin traitant pour trouver un moyen de mettre fin à votre dépendance.

5.Faites régulièrement de l'exercice

Il est important d'être actif pour avoir une bonne santé cardiovasculaire et un poids idéal. Les hommes généralement actifs ont un nombre de spermatozoïdes plus élevé que leurs homologues sédentaires. Essayez de faire au moins 30 minutes d'exercice modéré, 5 fois par semaine.

6.Gérer votre niveau de stress

Le stress peut réduire l’hormone lutéinisante (LH) et la testostérone. En théorie, cela peut affecter la qualité du sperme, bien que des études supplémentaires soient nécessaires pour établir un lien précis.

Le stress nous affecte de nombreuses façons. Il affecte notre libido, potentiellement nos capacités de reproduction et probablement aussi la qualité du sperme. Apprenez quelques techniques simples de respiration et de méditation que vous pourrez mettre en pratique régulièrement dans les moments de stress.

7.Surveillez la température

L'augmentation de la température des testicules peut nuire à la qualité du sperme. Il est important d'éviter de rester assis pendant de longues périodes avec un ordinateur portable chaud dans la région de l'aine ou de transporter un téléphone chaud dans votre poche. De même, ne prenez pas de longs bains chauds ou ne faites pas de trop longues sessions de saunas et de jacuzzis.

Portez plutôt des pantalons et des sous-vêtements amples (comme un caleçon). Si vous travaillez dans un environnement chaud ou si vous vous asseyez pendant des heures, il est important de bouger et de sortir régulièrement.

8.Manger sainement

Les régimes alimentaires riches en viande transformée, en caféine, en viande rouge, en acides gras saturés et en graisses trans sont liés à un sperme de mauvaise qualité.

Les régimes riches en fruits, légumes, céréales complètes et poissons sont liés à une meilleure qualité du sperme. Ainsi, un régime alimentaire équilibré favorisera la fertilité.

Votre régime alimentaire doit idéalement être riche en antioxydants tels que la vitamine C, le folate, le zinc et la vitamine B12. Il est préférable de les obtenir grâce à votre régime alimentaire, pensez également à manger au moins 5 portions de fruits et légumes chaque jour. Discutez avec votre médecin traitant de votre régime alimentaire, au cas où vous auriez besoin de prendre un complément alimentaire (pour les végétaliens par exemple).

Les aliments riches en acides gras oméga-3, comme les noix ou les poissons gras (notamment le saumon, les sardines, le maquereau et le hareng), favorisent la production de sperme.

9.Parlez-en à votre médecin traitant

Si vous souffrez d'une affection médicale susceptible d'affecter votre fertilité, comme la drépanocytose, la thalassémie ou d'autres maladies héréditaires, consultez votre médecin traitant qui sera le plus à même de vous conseiller.

N'oubliez pas de réaliser un dépistage des IST en vous faisant tester le plus tôt possible, si cela s'avère approprié et faites vous traiter avant tout projet de conception.

Si vous n'avez pas conçu en couple après avoir eu des relations sexuelles non protégées pendant un an, consultez votre médecin ensemble ; les options de traitement de la fertilité telles que la FIV peuvent être envisagées.

Si vous êtes un homme qui a subi une opération de l'aine ou un traitement tel que celui du cancer des testicules, vous pouvez discuter de fertilité avec un médecin en amont de votre projet de conception.


La source suivante traite de la fertilité chez l'homme et nous a paru intéressante pour compléter cet article :

Institut pasteur

Téléchargez l'application Livi

Mis en ligne le:
21 sept. 2020

Autres articles