Livi-logo
Livi-logo

DERMATOLOGIE

Faut-il s'inquiéter en cas de boule sous la peau ?

Dernière mise à jour le:
Conseil médical validé par :
Direction médicale de Livi France
boule sous la peau
La plupart des boules que l’on peut ressentir sous la peau sont inoffensives, mais certaines doivent être examinées : les médecins sur Livi vous expliquent comment les reconnaître.

Besoin d'un avis médical ?

Consulter un médecin

La découverte d'une boule sous votre peau peut engendrer angoisse et stress. Et pourtant ces grosseurs peuvent correspondre à de très nombreuses entités différentes dont la plupart sont inoffensives et ne nécessitent aucune action particulière. En revanche, il est important de consulter un médecin si vous êtes inquiet au sujet d’une grosseur ou si elle persiste pendant plus de deux semaines.

À quoi sert l’auto-examen ?

Bien connaître son corps est essentiel. L’auto-examen régulier, en particulier de la poitrine, des aisselles et des testicules, est important afin de savoir ce qui est normal et de ne pas s’inquiéter inutilement. Il permet également de repérer au plus vite une anomalie qui devra vous amener à consulter un médecin.

Quelle est la différence entre une grosseur bénigne et une grosseur cancéreuse ?

Les lésions bénignes, c’est-à-dire non cancéreuses, sont généralement :

  • molles au toucher ;
  • situées dans la couche superficielle ou graisseuse de l’épiderme ;
  • mobiles : elles peuvent se déplacer légèrement lorsqu’on les manipule.

En revanche, certaines caractéristiques doivent vous alerter et vous conduire à l’examen d’une grosseur par un médecin. Une grosseur est inquiétante si :

  • elle est dure et/ou douloureuse au toucher ;
  • elle est immobile, c’est à dire fixée à la peau ou aux tissus sous-jacents ;
  • elle augmente de volume.

Quelles sont les causes les plus courantes de l’apparition d’une boule sous la peau ?

Les bosses ou grosseurs peuvent apparaître n'importe où sur votre corps. Voici les grosseurs les plus courantes, ainsi que les zones du corps où on peut les trouver :

  • le lipome : petite boule de graisse lisse et molle au toucher. C’est le type le plus courant de tumeur non cancéreuse des tissus mous, et on le retrouve le plus souvent au niveau de la nuque, le torse, les bras ou les seins ;
  • l’acrochordon : petite excroissance de peau de 2 à 5 mm diamètre et généralement de même couleur que la peau. Sa forme est variable, mais on les trouve surtout au niveau des plis cutanés : dans le cou, sous les aisselles, ou sous les seins ;
  • le kyste : boule remplie de liquide sous la surface de la peau qui bouge lorsque vous la touchez. Il peut se former dans n'importe quelle région du corps, y compris entre les os et dans les tissus mous ;
  • l’abcès cutané : boule dure et douloureuse qui peut être rouge et chaude au toucher. Les abcès cutanés contiennent souvent du pus et sont généralement un signe d'infection.

Où et pourquoi ces boules apparaissent sous la peau ?

1. Les seins

Les boules dans le sein sont courantes chez les hommes comme chez les femmes, et la plupart d’entre elles ne sont pas le signe d’un cancer du sein. Il peut s’agir d’un fibroadénome, une grosseur bénigne du sein composée de tissu fibreux et glandulaire, ou encore d’un kyste. Les kystes mammaires sont des grosseurs courantes qui se développent naturellement lorsque le sein change avec l'âge en raison de modifications hormonales.

Comment les identifier ?

Les fibroadénomes sont des boules lisses, qui se déplacent facilement sous la peau lorsqu'on les touche. Les personnes ayant des seins fibrokystiques peuvent en revanche avoir du mal à remarquer une nouvelle grosseur.

Les kystes mammaires peuvent être mous ou durs au toucher, et leur taille peut varier. Ils sont généralement ovales ou ronds et peuvent se développer rapidement n'importe où dans le sein. Ils peuvent provoquer une gêne et même devenir douloureux.

Enfin, les tumeurs cancéreuses du sein sont souvent dures, parfois douloureuses, de forme irrégulière et se différencient bien du tissu mammaire environnant.

À quelle fréquence doit-on s’examiner ?

Réaliser un auto-examen mammaire une fois par mois, pour les femmes idéalement après avoir eu leurs règles, représente la bonne fréquence pour vous familiariser avec l’aspect et le ressenti normaux de vos seins.

Quand consulter un médecin ?

Ne serait-ce que pour se rassurer, il est préférable de se faire examiner si l’on détecte une boule dans le sein.

2. Cou et aisselles

La cause la plus fréquente de l’apparition de boules dans le cou ou les aisselles est le gonflement des ganglions lymphatiques. Il est souvent causé par des infections bénignes comme les rhumes, les maux de gorge et les inflammations des amygdales. Plus rarement, les ganglions peuvent gonfler en raison d'une affection plus sérieuse.

Parmi les autres grosseurs dans le cou, on trouve le goitre qui est une augmentation de volume anormal de la glande thyroïde.

Comment les identifier ?

Les ganglions enflammés sont des boules plus ou moins douloureuses situées de part et d'autre du cou, sous la mâchoire ou les aisselles. Leur taille ne dépasse en général pas 1 cm de diamètre. Dans les cas les plus graves, ils peuvent devenir très durs.

Le goitre, en revanche, se situe plutôt à l'avant du cou et peut se déplacer de haut en bas lors de la déglutition. La taille d'un goitre peut varier mais elle dépasse toujours 1 cm de diamètre.

À quelle fréquence doit-on s’examiner ?

Même fréquence ici que pour les seins : il est utile de palper son cou et ses aisselles environ une fois par mois.

Quand consulter un médecin ?

Les ganglions disparaissent généralement d'eux-mêmes lorsque l'infection qui les cause est traitée. S’ils deviennent gênants et perdurent dans le temps, il est recommandé d’en parler à un médecin. Ce dernier pourra également vérifier l’état de la glande thyroïde pour confirmer ou non la présence d’un goitre.

3. Testicules

Les boules dans les testicules peuvent avoir différentes causes. Il peut s'agir de grosseurs inoffensives, comme des kystes ou des veines gonflées, mais ils sont parfois le signe d'un problème grave, comme un cancer des testicules.

Comment les identifier ?

Vos testicules doivent être fermes mais pas durs, et lisses, sans aucune boule ni grosseur.

Les signes précoces du cancer du testicule peuvent inclure :

  • une bosse dure dans le testicule ;
  • un grossissement ou un gonflement du testicule ;
  • un testicule qui semble plus ferme que d'habitude.

À quelle fréquence doit-on s’examiner ?

Un auto-examen des testicules peut être réalisé chaque mois, afin de se familiariser avec leur forme et leur taille normales.

Quand consulter un médecin ?

Si vous remarquez une grosseur ou d'autres changements anormaux, il est important de consulter rapidement un médecin.

4. Aine

Tout comme dans le cou et les aisselles, les boules dans la région de l'aine sont souvent le résultat d’une inflammation des ganglions. Elles peuvent aussi apparaître suite au gonflement d’une veine, à une infection sexuellement transmissible, comme les condylomes, ou encore à une hernie inguinale. Une hernie se produit lorsqu’une petite partie du contenu de l'abdomen pousse à travers une faiblesse de la paroi de celui-ci et fait saillie.

Comment les identifier ?

Une hernie inguinale peut souvent être repoussée à l’aide du doigt ou disparaître lorsque vous vous allongez, et la toux ou l'effort physique peuvent quant à eux faire réapparaître la bosse. Elles peuvent devenir douloureuses dans certains cas.

À quelle fréquence doit-on s’examiner ?

Vous pouvez vérifier les ganglions lymphatiques situés au niveau de l’aine une fois par mois, en même temps que vous vérifiez d'autres zones de votre peau à la recherche de nouvelles grosseurs.

Quand consulter un médecin ?

Si vous constatez la présence d’une bosse dans la région de l'aine, il est préférable de prendre rendez-vous avec un médecin afin d’écarter l’hypothèse d’une hernie.

5. Mains et poignets

Les kystes arthro-synoviaux sont des grosseurs bénignes qui se développent le long des tendons ou des articulations des poignets ou des mains. Ils peuvent survenir chez les personnes souffrant d'arthrose ou ayant déjà subi des lésions à ces endroits du corps.

Comment les reconnaître ?

Les kystes arthro-synoviaux sont ronds ou ovales et sont remplis d'un liquide gélatineux. Ils peuvent ressembler à un petit ballon rempli d'eau, que l’on peut presser entre ses doigts sans ressentir de douleur.

À quelle fréquence doit-on s’examiner ?

Ils se remarquent assez facilement : l’auto-examen systématique est inutile dans ce cas.

Quand consulter un médecin ?

Si vous remarquez une boule inhabituelle sous la peau de votre main ou de votre poignet, il est recommandé de consulter un médecin, surtout si la grosseur est douloureuse ou affecte la fonction de votre main.

6. Anus

Les hémorroïdes constituent un réseau de vaisseaux sanguins présent à l’état normal au niveau du canal anal. Lors de l'évacuation des selles, en cas de constipation ou de diarrhée, ces vaisseaux peuvent gonfler et entraîner des douleurs, des saignements et des tuméfactions. Une crise hémorroïdaire peut également être causée par le port de charges lourdes.

Une boule au niveau de l’anus peut également être le signe d’un prolapsus rectal, lorsqu'une partie du tissu situé à l'intérieur de l’anus fait saillie.

Comment les identifier ?

Les hémorroïdes peuvent provoquer des démangeaisons, des douleurs et la présence de sang rouge vif dans les selles.

À quelle fréquence doit-on s’examiner ?

Dans ce cas précis, il n’est pas nécessaire de procéder à un contrôle systématique : les hémorroïdes ou le prolapsus rectal seront facilement détectables, s’ils sont présents, au moment d’aller à la selle ou de prendre une douche.

Quand consulter un médecin ?

Une grosseur au niveau de l’anus doit systématiquement être examinée par un médecin afin d'exclure toute pathologie sérieuse.

Quand faire examiner une boule sous la peau par un médecin ?

Si une grosseur vous inquiète, qu’elle est présente depuis plus de deux semaines, ou qu’elle affecte votre vie quotidienne, prenez rendez-vous avec un médecin afin qu'il l’examine. L’auto-examen régulier reste cependant essentiel car il permet de repérer rapidement toute nouvelle grosseur, et vous donne la possibilité de communiquer au médecin toutes les informations nécessaires au diagnostic.

Il est recommandé de consulter rapidement un médecin si votre grosseur :

  • augmente en volume ;
  • est douloureuse, rouge ou chaude au toucher ;
  • est dure et immobile ;
  • réapparaît après avoir déjà été enlevée.

Le médecin prendra connaissance de vos symptômes et examinera la grosseur. Il pourra immédiatement établir un diagnostic et proposer un traitement. En cas d'incertitude sur la cause ou le diagnostic, le médecin peut vous prescrire une échographie ou une biopsie de la grosseur, afin d’effectuer des analyses.

Enfin, pour les grosseurs les plus inquiétantes, le médecin peut vous adresser directement à un spécialiste pour des examens complémentaires.

Vous souffrez d'un problème de peau ?

Sur Livi, consultez un médecin généraliste ou un dermatologue en ligne et obtenez un diagnostic médical pour vos problèmes de peau ainsi qu'une ordonnance en cas de besoin.
Consulter un dermatologue

Autres articles

acné chez l'adulte

Besoin de conseils et d'astuces santé ?

Une fois par semaine, recevez des informations de qualité pour prendre soin de votre santé.