Cancer des testicules : quels sont les signes à surveiller

cancer-des-testicules-guide-médical
Mis en ligne le : 9 nov. 2020

Chaque année, Movember organise une campagne de sensibilisation à la santé de l’homme. Parmi les pathologies ciblées, le cancer des testicules représente 1 à 2% des cancers chez l'homme. Voici un guide des médecins sur Livi pour prévenir ce cancer.

Les testicules dans le corps

Les testicules sont des organes de l'appareil reproducteur masculin. Ils ont deux fonctions élémentaires. D’abord, ils sont responsables de la production de spermatozoïdes. Ensuite, ils contribuent à la production de testostérone dans l’organisme, à savoir l’hormone qui développent les caractéristiques masculines telles que la voix grave et la barbe.

Quels sont les facteurs à risque du cancer des testicules ?

Bien que rare, l’incidence du cancer des testicules augmente depuis les 25 dernières années. En France, il représente 1 à 2% des cancers chez l’homme et 3,5 % des tumeurs urologiques. Il survient le plus souvent entre 20 et 40 ans.

Contrairement au cancer de la prostate, le risque de cancer des testicules diminue avec l’âge. Bien que la cause exacte ne soit pas connue, certains facteurs peuvent augmenter votre risque, notamment :

  • Cryptorchidie : C'est l'absence de migration, avant la naissance, de l'un ou des deux testicules de l'abdomen vers le scrotum. Si vous avez été opéré pendant votre enfance pour cette raison, il est recommandé de le signaler à votre médecin traitant.

  • Antécédents familiaux : Si votre père ou votre frère a eu un cancer des testicules, le risque de développer un cancer des testicules est plus important.

De plus, il arrive qu’un patient guéri d’un cancer du testicule puisse développer à nouveau ce cancer dans l’autre testicule. Ce risque explique la nécessité d’être suivi sur le long terme après la guérison du cancer.

Quels sont les signes du cancer des testicules ?

Les testicules ont plus ou moins la même taille chez les hommes, même si l’un est généralement plus gros ou plus bas que l’autre. Toute modification de leur aspect doit être surveillée.

Les testicules doivent être lisses, sans bosse ni grosseur, et fermes mais pas durs pour autant. On peut sentir un tube souple à l’arrière de chaque testicule, l’épididyme - qui transporte et stocke les spermatozoïdes des testicules. Dans la grande majorité des cas, ce cancer se suspecte à cause d’une masse palpable sur le testicule.

Les signes fréquents du cancer des testicules incluent :

  • une grosseur sur les testicules ;
  • un changement de taille ou de forme des testicules ;
  • une sensation de lourdeur des testicules.

Mais rassurez-vous, plusieurs autres raisons peuvent expliquer des douleurs aux testicules, notamment une infection, un traumatisme, une inflammation ou un kyste. Néanmoins, quel que soit le signe persistant que vous ressentez, il est indispensable d’en parler à votre médecin traitant.

D’autres signes plus rares peuvent être évocateurs d’un cancer des testicules. Il s’agit du développement rapide des seins chez l’homme - on parle de gynécomastie. Ce développement est provoqué par une hormone sécrétée par la tumeur existante dans les testicules. Cela peut également se produire chez l’adolescent ou à cause d’un traitement sans pour autant évolué en cancer. En cas de gynécomastie, parlez-en à votre médecin traitant.

Comment est-il diagnostiqué ?

Le diagnostic est généralement posé après une échographie des testicules. Les examens sont réalisés si une grosseur persistante sur les testicules. L'échographie est un examen d'imagerie réalisé systématiquement ; il permet d'explorer le testicule atteint mais également le second pour vérifier qu’une tumeur ne s’y développe pas.

L’échographie est indispensable pour confirmer la présence d’une grosseur ainsi que pour définir les caractéristiques de celle-ci ; la forme, le nombre et la taille.

L’auto-palpation en prévention

Il est important de vérifier régulièrement vos testicules et de savoir ce qui est normal chez vous de sorte à pouvoir identifier tout changement.

Pratiquez l’auto-surveillance dès la puberté car le cancer des testicules se soigne très bien lorsque celui-ci est pris en charge tôt. Le meilleur moment pour vérifier vos testicules est pendant ou à la sortie d’une douche ou d’un bain chaud, lorsque votre scrotum est détendu.

Tenez votre scrotum dans la paume de votre main et utilisez vos doigts et votre pouce pour examiner chaque testicule.

Recherchez :

  • des grosseurs ou des gonflements ;
  • tout signe inhabituel ;
  • des différences entre vos testicules (il est normal qu’elles soient différentes, recherchez simplement les nouveaux changements).

Si vous remarquez l’un de ces changements, consultez rapidement votre médecin traitant.

Comment le cancer des testicules est-il traité ?

Le cancer des testicules est rare et il se soigne également très bien. Comme pour d’autres cancers, il est plus facile à traiter lorsqu’il est diagnostiqué de façon précoce. Le traitement dépendra du cas individuel et du stade du cancer. Il implique quasi systématiquement l’ablation du testicule affecté. Cette chirurgie peut s’accompagner de chimiothérapie, de radiothérapie ou d’un curage ganglionnaire.

Concernant la fertilité de l’homme après un traitement du cancer des testicules, la plupart des hommes restent fertiles après une ablation d’une testicule. Néanmoins, un recueil de sperme peut être réalisé pour préserver la fertilité, notamment lorsqu’une chimiothérapie est nécessaire en plus d’une chirurgie.

Le dépistage précoce reste ce qu’il a de plus efficace pour prévenir le cancer des testicules.


Les sources suivantes nous ont paru très intéressantes pour compléter cet article :

Institut national du cancer

Info cancer

Téléchargez l'application Livi

Mis en ligne le:
9 nov. 2020

Autres articles