Livi-logo
Livi-logo

Addiction aux jeux vidéo

Qu'est-ce que la dépendance aux jeux vidéo ?

La dépendance aux jeux vidéo est un trouble officiellement reconnu par l'Organisation mondiale de la santé, qui la catégorise comme un comportement lié à la pratique des jeux vidéo, en ligne ou non, persistant ou récurrent.

Celle-ci se manifeste par une incapacité à contrôler son envie de jouer, une priorité accordée au jeu au point que celui-ci prend le pas sur d'autres centres d'intérêt et sur les activités quotidiennes, et la poursuite ou l'intensification du jeu malgré l'apparition de conséquences négatives pour la personne souffrant de ce trouble.

L’addiction aux jeux vidéo s’accompagne généralement d’une altération significative du fonctionnement personnel, familial, social, éducatif, professionnel ou dans d'autres domaines importants.

Comment diagnostiquer une addiction aux jeux vidéo ?

Le comportement problématique lié aux jeux doit être observé sur une période d'au moins 12 mois pour qu'un diagnostic soit effectué. Cette période peut être raccourcie si tous les critères de diagnostic sont remplis et que les symptômes sont graves.

Quelles sont les causes de la dépendance aux jeux vidéo ?

L'addiction aux jeux vidéo est causée par deux facteurs principaux.

La conception du jeu

Les jeux sont conçus pour capter l’attention et augmenter le temps de jeu. Pour cela l’industrie les veut engageants, divertissants et amusants. Ils sont également déployés de façon à activer les circuits de récompense en renforçant la reconnaissance sociale du joueur,la compétition et la cohésion de groupe. Ces dernières caractéristiques sont plus à risque d’addiction. La conception du jeu joue donc un rôle important pour garder les joueurs accrochés et est en partie responsable du développement de problèmes de dépendance aux jeux vidéo.

Des troubles psychologiques

Une grande anxiété ou un épisode de dépression peuvent être des facteurs de risque car dans ce cas les jeux peuvent être vécus comme une échappatoire. L'autisme, le TDAH ou encore une faible estime de soi peuvent également être des facteurs de risque.

Quels sont les signes de la dépendance aux jeux vidéo ?

Certains signes permettent de reconnaître une addiction aux jeux vidéo et d’en évaluer l’ampleur.

  • Une préoccupation exacerbée pour les jeux : penser constamment aux jeux, compter les heures avant de pouvoir jouer à nouveau, et avoir du mal à se concentrer sur d'autres tâches.

  • Les jeux vidéo sont un refuge : ils sont une source d'estime de soi et procurent un sentiment de confiance lorsqu’on y joue.

  • La présence de symptômes de sevrage : comme pour toute autre addiction, il n’est pas rare de ressentir des symptômes de sevrage après un certain temps passé sans jouer. Ces symptômes peuvent prendre la forme d’irritabilité, d’anxiété, de symptômes dépressifs, de sautes d'humeur, d’envies pressantes de jouer ou même de maux de tête.

  • Un effet de tolérance face aux jeux : avoir besoin de jouer de plus en plus pour ressentir le même niveau de satisfaction qu'avant. La tolérance peut également se traduire par un besoin de dépenser de plus en plus d'argent dans les jeux pour ressentir le même niveau de satisfaction qu'avant.

  • Une perte d'intérêt pour d'autres activités : souvent, lorsqu’une personne est en proie à une dépendance aux jeux vidéo, elle ne s’intéresse plus aux autres activités qu’elle pratiquait auparavant.

Comment différencier passion et addiction ?

Une personne qui joue aux jeux vidéo n’est pas nécessairement dépendante, il peut s’agir d’une forme de loisir comme une autre.

La différence entre une passion et une addiction réside dans le fait de continuer à jouer malgré l’impact négatif que cela a sur sa vie personnelle et professionnelle.

D’autres signes peuvent laisser présager d’une addiction aux jeux vidéo, notamment si la personne :

  • ment sur le nombre d’heures passées à jouer ;

  • dépense de l'argent qu’elle n’est pas censée dépenser ;

  • utilise la carte bancaire d’un tiers pour acheter des jeux, par exemple dans le cas d’un enfant ou adolescent dérobant la carte de ses parents ;

  • joue à des jeux pour s'échapper ou pour soulager une humeur négative ;

  • joue à des jeux au détriment d’une opportunité sociale, scolaire ou professionnelle ;

  • continue de jouer à des jeux même après que cela ait eu un impact négatif important, par exemple après avoir abandonné ses études, ou dans un contexte de divorce ou de séparation.

La présence d’un seul de ces critères ne fait pas du joueur un cyberaddict, c’est la combinaison de plusieurs de ces signes qui doit alerter.

Quels sont les risques de l'addiction aux jeux vidéo ?

Une dépendance aux jeux vidéo peut impacter la vie quotidienne et la santé mentale :

  • cela peut affecter les résultats scolaires : la personne peut refuser d'aller à l'école ou même abandonner l'université ;

  • Cela peut affecter la vie sociale : perdre les interactions en face à face et moins sortir peut isoler socialement ;

  • Cela peut engendrer des troubles psychologiques : changements d'humeur, irritabilité, augmentation de l'anxiété, dépression ou pensées suicidaires.

  • cela peut provoquer une privation de sommeil et des insomnies,

  • Certains jeux vidéo étant payants, leur surconsommation peut entraîner la perte de beaucoup d'argent ;

  • enfin, les jeux vidéo étant très chronophages, cela peut affecter les capacités de la personne à obtenir ou conserver un emploi.

Que pouvez-vous faire pour maîtriser votre consommation de jeux vidéo?

Les conseils suivant peuvent vous aider à contrôler le temps de jeux vidéo :

  • soyez attentif à vos sensations de fatigue, faim, soif et respectez-les en vous arrêtant pour les satisfaire ;

  • avant de commencer à jouer, fixez des objectifs à atteindre et arrêtez le jeu une fois ces derniers atteints ;

  • définissez préalablement des pauses dans votre jeu ;

  • déterminez une durée maximale d’utilisation par jour ou par semaine ;

  • Contrôlez votre temps de jeux en gardant un oeil sur la montre et en mettant une alarme si nécessaire ;

  • demandez à votre entourage d'interrompre votre jeu au bout d’un temps déterminé à l’avance ;

  • placez l’écran dans un espace partagé du logement : pas d'écran dans la chambre !

  • planifiez d’autres activités que vous aimez dans la journée ;

  • partagez votre vécu du jeu avec votre entourage (ce qui vous plaît dans le jeu, ce que vous aimez moins).

Si malgré la mise en place de ces mesures, le contrôle de votre temps de jeu vous échappe, parlez-en avec un médecin.

Quel traitement en cas de dépendance aux jeux vidéo ?

Le traitement de l’addiction aux jeux vidéo passe par une prise en charge psychologique à l’aide le plus souvent d’une thérapie cognitivo-comportementale (TCC).
Le but du traitement est de réduire et contrôler le temps de jeu, l’abstinence n’étant en générale pas réaliste.
Il est parfois nécessaire que la thérapie intègre la famille.
La thérapie peut être individuelle ou de groupe.

Ce que Livi peut faire pour vous

Vous souffrez d’une addiction aux jeux vidéo ? Sur Livi, consultez un médecin généraliste, un psychiatre ou un psychologue en ligne qui saura vous conseiller et vous accompagner dans le traitement de votre addiction.

Conseil médical validé par :
Dr. Céline Guyomar