Livi-logo
Télécharger
Accueil
Tourista : comment l'éviter ?

Tourista : comment l'éviter ?

Vous voyagez à l’étranger et souhaitez éviter la diarrhée du voyageur ? Les médecins Livi vous conseillent afin que vous puissiez voyager en toute tranquillité.

Qu’est-ce que la diarrhée du voyageur ?

La diarrhée du voyageur, aussi appelée tourista ou turista, est un trouble du tube digestif causé par la consommation d'aliments et d'eau contaminés par des matières fécales. Cette affection peut survenir à tout moment pendant un voyage ou même après le retour à la maison. Le risque de contracter cette maladie est plus élevé lors de voyages__ dans des endroits où les normes d'hygiène et de propreté sont insuffisantes__.

La maladie n'est pas toujours grave, mais elle peut être désagréable car l’épisode de diarrhée peut entraîner la perte d’eau et de sels minéraux.

Le seul danger représenté par la tourista est que la personne atteinte peut se déshydrater. La déshydratation est très dangereuse, en particulier pour les enfants, les personnes âgées et les personnes dont le système immunitaire est affaibli. Elle peut entraîner des lésions organiques graves, un choc et voir un coma.

Où attrape-t-on la tourista ?

Les destinations à haut risque pour la diarrhée du voyageur comprennent de nombreuses régions d'Afrique, du Moyen-Orient, du Mexique, d'Asie (sauf le Japon), d'Amérique centrale et du Sud.

Comment attrape-t-on la tourista ?

Les principales causes de la diarrhée du voyageur sont des agents infectieux tels que des bactéries, des virus et des parasites qui pénètrent dans l'organisme au moment de l’ingestion d’ aliments et d' eau contaminés par des matières fécales.

Ces agents infectieux pénètrent dans le tube digestif et perturbent le mécanisme de digestion soit en provoquant la sécrétion active d’eau par le tube digestif, soit en envahissant ou détruisant la paroi intestinale, provoquant les symptômes associés au type d’affection. L'agent causal le plus courant est la bactérie Escherichia coli. Ces bactéries se fixent à la paroi intestinale et libèrent une toxine qui provoque la diarrhée.

Parmi les autres agents pathogènes bactériens courants susceptibles de provoquer une tourista figurent les espèces Salmonella et Shigella. Certains protozoaires tels que Giardia lamblia, Cryptosporidium peuvent également provoquer des diarrhées. Des études ont suggéré que les virus, en particulier les norovirus et les rotavirus, peuvent être associés à la diarrhée du voyageur. Les virus sont associés à moins de 20 % de l’ensemble des cas chez les adultes. Chez les enfants et les nourrissons, ils sont responsables d'environ 70 % des cas.

Qui sont les personnes les plus à risque ?

Certains groupes de personnes présentent un risque plus élevé de contracter des infections, notamment les personnes dont le système immunitaire est affaibli, les personnes atteintes d'une cirrhose du foie, de diabète, d'une maladie intestinale inflammatoire, les jeunes adultes, les personnes qui prennent des antiacides ou des anti-histaminiques H2.

Les natifs des pays à haut risque ne sont pas affectés de la même manière car leur organisme s'est habitué aux agents responsables et y est suffisamment résistant.

Quels sont les symptômes de la tourista ?

Les symptômes les plus courants de la diarrhée du voyageur sont :

  • l'émission soudaine de selles non formées (trois ou plus pendant le voyage) ;
  • un besoin urgent de déféquer ;
  • des nausées ;
  • de la fièvre ;
  • des crampes abdominales ;
  • des ballonnements ;
  • des flatulences excessives ;
  • une perte d'appétit.

Comment la diagnostiquer ?

Pour établir un diagnostic, le médecin procédera à un examen physique ; il demandera également une analyse des selles et vérifiera la présence d'infections dans votre sang si nécessaire. Il est important d'informer votre médecin de tout voyage récent.

Traitement de la tourista

Dans la plupart des cas, l'affection n'est pas grave et peut se résorber d'elle-même en quelques jours. Toutefois, si votre état ne s'améliore pas, le médecin vous prescrira certains médicaments en fonction de la cause de votre affection, notamment :

  • des antibiotiques ;
  • des agents antidiarrhéiques tels que le racécadotril.

Que faire en prévention ?

Pour prévenir la maladie lors d'un séjour dans un pays à haut risque :

  • Lavez vous bien les mains, à l’eau et au savon ou à défaut avec une solution hydro alcoolique, avant les repas, avant toute manipulation d’aliments et après être aller aux toilettes ;
  • Ne buvez pas de boissons avec des glaçons fabriqués à partir d'eau locale ;
  • Ne consommez pas de jus de fruits mélangés à de l'eau du robinet ;
  • Ne vous brossez pas les dents, ni ne les rincez avec de l'eau locale.
  • Ne consommer que de l’eau en bouteille ou faire bouillir votre eau pendant au moins 1 minute à gros bouillon ou encore la désinfecter grâce à des pastilles prévues à cet usage avant de la boire ;
  • Évitez de manger de la nourriture provenant de vendeurs ambulants ;
  • Évitez de vous baigner dans de l'eau contaminée ;
  • Évitez de manger des fruits et des légumes crus, sauf s'ils ont été nettoyés et épluchés par vos soins ;
  • Veillez à rester bien hydratés.

Quand faut-il consulter un médecin ?

Consultez immédiatement un médecin si les symptômes concernent un enfant de moins de 2 ans ou si vous présentez les symptômes suivants :

  • Une douleur intense dans l'abdomen ;
  • Du sang dans les selles ;
  • Des symptômes de déshydratation ;
  • Une fièvre supérieure à 38 °C ;
  • Des vomissements persistants pendant plus de 4 heures.

Ce que Livi peut faire pour vous

Vous pensez souffrir de la tourista ? Sur Livi, consultez un médecin généraliste ou un gastro-entérologue en ligne en cas de maladie digestive. Bénéficiez d’un diagnostic rapide ainsi que d’un traitement si nécessaire.

Conseil médical validé par :

Dr. Céline Guyomar

Mis à jour le :