Téléchargez LIVI Téléchargez LIVI

Endométriose : causes et traitement

L’endométriose est définie par la présence de tissu semblable à celui de l’utérus en dehors de l’utérus. Elle se manifeste principalement par des douleurs intenses au moment des règles altérant la qualité de vie. L'endométriose peut également conduire à une infertilité.

L’endométriose n'entraîne pas toujours de symptômes. Quand ils sont présents, les symptômes sont très variables d’une femme à l’autre.

Le plus fréquent est la présence d’une douleur anormalement intense durant les règles, résistante aux antalgiques usuels et pouvant entraver la vie quotidienne et professionnelle.
Les autres symptômes comprennent des douleurs lors des rapports sexuels, des douleurs intestinales lors de la défécation et des signes fonctionnels urinaires au moment des règles, une infertilité.

D’autres manifestations peu spécifiques peuvent accompagnées ces symptômes comme une sensation de fatigue.

L’endométriose signifie que du tissu utérin se trouve en dehors de l’utérus.
Il peut se localiser au niveau du bassin, des ovaires, de la vessie, de l’abdomen ou encore des intestins.

Ce tissu, correspondant à la muqueuse utérine, saigne au moment des règles tout comme celle localisée au niveau de l’utérus, sauf que ce sang n’est pas évacué. La taille des lésions d’endométriose est variable allant de simples petites taches à l’équivalent d’une balle de tennis.

La cause de l’endométriose n’est pas encore bien connue mais l’hérédité, l'environnement et le cycle ovarien semblent jouer un rôle dans la survenue de la maladie.

L’endométriose doit être traitée lorsque des symptômes sont présents, en l’absence de retentissement aucun traitement n’est nécessaire.

En cas de symptômes :

Les douleurs peuvent être prise en charge par des antalgiques comme le paracétamol ou des anti-inflammatoires non-stéroidiens mais leur efficacité peut se révéler décevante et leur utilisation au long cours est déconseillé.

C’est pourquoi, en l’absence de contre indication, un traitement hormonale par pilule oestro-progestative ou stérilet aux hormones peut vous être proposé en première intention. Ils auront pour effet de réguler le développement de la muqueuse utérine et donc des lésions d’endométriose.

D’autres traitements existent pouvant aller jusqu’à la chirurgie de retrait des lésions d’endométriose.

En complément des traitements médicamenteux, les traitements non médicamenteux peuvent vous aider comme l’acupuncture, l’ostéopathie ou encore le yoga.

Nous vous conseillons de consulter dès que vous présentez des symptômes d’endométriose.

Le diagnostic d’endométriose relève d’une consultation spécialisée avec un gynécologue et demande la réalisations d’examens complémentaires comme une échographie, une irm voir un examen de la cavité abdominale sous coelioscopie.

Les médecins sur LIVI peuvent suspecter ce diagnostic, ils vous reorienteront alors vers une consultation spécialisée.

Mis en ligne le :
7 juillet 2019
Conseil médical validé par :
Dr. Céline Guyomar,