SANTÉ MENTALE

Bégaiement : comment en venir à bout ?

Dernière mise à jour le:
Conseil médical validé par :
Direction médicale de Livi France
begaiement

Besoin d'un avis médical ?

Consulter un médecin

Aujourd'hui en France, plus de 650.000 personnes sont bègues. Souvent source d’une grande souffrance psychologique, il est important de savoir détecter ce trouble moteur de la parole, et de le prendre en charge rapidement. Les médecins sur Livi vous expliquent tout ce que vous devez savoir sur le bégaiement.

Qu’est-ce que le bégaiement ?

Le bégaiement est un trouble simple du langage oral qui touche à la fluidité de la parole. Heureusement, il peut régresser rapidement après une prise en charge et une rééducation précoce adaptées. Il peut se manifester de façon plus ou moins visible selon les jours, les moments de la vie ou encore l'environnement. Il est également variable selon les individus. Il est important de noter que le bégaiement se présente uniquement dans une relation duelle, comme un dialogue entre deux ou plusieurs personnes. En effet, le bégaiement ne se manifeste généralement pas lorsqu’on se parle à soi-même ou quand on chante.

Comment reconnaître le bégaiement ?

La forme la plus habituelle de bégaiement est dite développementale. Elle commence généralement entre 3 ans et 7 ans et est plus fréquente chez les garçons. Le bégaiement peut prendre différentes formes, telles que :

  • le bégaiement clonique, qui se traduit par une difficulté ou une incapacité à prononcer certaines syllabes ;
  • le bégaiement tonique, qui consiste en un blocage de la parole sur un mot avec répétition d'une syllabe ou d'un son ;
  • le bégaiement tonico-clonique, c’est-à-dire l’association des bégaiements clonique et tonique ;
  • le bégaiement par inhibition, caractérisé par un moment d'absence avant de pouvoir prononcer un mot.

Il est aussi identifiable grâce à certaines manifestations physiques, telles que des grimaces ou des crispations au niveau du visage.

Quelles sont les causes du bégaiement ?

Les causes du bégaiement ne sont pas encore précisément identifiées, mais on sait aujourd'hui que ce trouble peut être héréditaire. Un enfant a trois fois plus de chance de développer un bégaiement si l’un de ces parents en souffre. Ce trouble peut aussi avoir des origines neurologiques entraînant un problème mécanique perturbant les différentes étapes du langage articulé, comme :

  • un excès de tonicité des muscles du larynx, qui se figent et bloquent les sons au niveau des cordes vocales ;
  • une sur-sollicitation des muscles des lèvres qui se contractent et font ”buter” les sons comme sur un obstacle.

Enfin, des facteurs psychologiques, comme l'anxiété, l'hypersensibilité, ou encore un choc émotionnel, peuvent également être à l'origine du bégaiement. Ainsi, des adultes peuvent déclencher un bégaiement soudain après un accident, un stress particulier ou un événement traumatisant, sans en avoir souffert auparavant.

Quelles sont les conséquences du bégaiement au quotidien ?

La communication est le moteur principal des relations humaines. Le bégaiement peut donc être source de handicap en impactant la vie personnelle, sociale et professionnelle. Difficile à vivre et à accepter, il peut entraîner un sentiment de honte, une perte de l’estime en soi et la peur de parler en public, conduisant la personne qui en souffre à un isolement.

Est-ce que le bégaiement se soigne ?

Ce trouble de la parole relève de différentes causes. À ce jour, aucun médicament ou traitement ne permet de le soigner. On parlera donc davantage de rééducation de la parole que de traitement. La prise en charge du bégaiement dépend à la fois de son type, de l'âge de la personne concernée et de ses antécédents familiaux. Plus le bégaiement est diagnostiqué et pris en charge tôt, plus les chances de disparition totale du défaut de prononciation sont importantes.

Que faire si son enfant bégaie ?

Si vous vous inquiétez des facultés de communication de votre enfant, n'hésitez pas à consulter votre médecin traitant, un ORL ou un orthophoniste, ces thérapeutes sont habilités à traiter ce trouble. Si besoin et en fonction de l’âge de l’enfant, les exercices de rééducation orthophonique peuvent être complétés par une prise en charge psychologique, telle qu’une thérapie cognitivo-comportementale (TCC), qui donne également de bons résultats dans le traitement du bégaiement.

Vous pouvez également promouvoir auprès de votre enfant certaines activités telles que le chant, la pratique du théâtre, ou même la lecture à voix haute : elles font disparaître temporairement le bégaiement, et peuvent lui montrer que son trouble n’est pas une fatalité. Plus le bégaiement est pris en charge de façon précoce, plus le traitement s'avère efficace. Si votre enfant en souffre, n’hésitez pas à consulter rapidement.

Que faire pour l’adulte ?

S’il n’existe pas de traitement médicamenteux contre le bégaiement, il est néanmoins possible de mettre en place certaines stratégies et techniques pour réussir à parler sans bégayer. Les adultes peuvent également bénéficier de séances d’orthophonie. En association, une psychothérapie peut aider la personne bègue à mieux se connaître et à identifier les causes psychiques et psychologiques de son bégaiement. Des séances d’hypnose peuvent également s’avérer efficaces pour certaines personnes. Pour les troubles les plus sévères et résistants aux séances d'orthophonie et à la thérapie, des stages intensifs dans des centres spécialisés permettent aux personnes bègues d’acquérir des outils stratégiques et techniques pour arrêter de bégayer ou au moins de maîtriser leur trouble.

Vous souhaitez consulter un psychologue ?

Quel que soit le trouble qui affecte votre santé mentale, il est conseillé de demander l’avis d’un professionnel afin d'éviter que vos symptômes persistent ou s’aggravent. Consultez un psychologue en ligne quand vous le souhaitez.

Consulter un psychologue

Autres articles

Cohérence cardiaque

Besoin de conseils et d'astuces santé ?

Une fois par semaine, recevez des informations de qualité pour prendre soin de votre santé.