Livi-logo
Télécharger
Accueil
Comment se déroule une mammographie ?

Comment se déroule une mammographie ?

mammographie
Dernière mise à jour le:
dim. 10 oct. 2021
À l’occasion de la campagne “Octobre rose” de dépistage du cancer du sein, les médecins sur Livi vous proposent ce guide complet qui répondra à toutes vos questions sur la mammographie.

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent et représente 33 % des cas de cancers féminins. Toutefemme peut développer un cancer du sein, même sans prédisposition familiale : en effet, l’âge, surtout entre 50 et 74 ans, est un facteur de risque en soi. Le dépistage du cancer du sein permet de détecter et de traiter ces cancers à un stade précoce, et donc de mieux les guérir. La mammographie est l’examen de référence pour une détection et une prise en charge rapide du cancer du sein.

Qu’est-ce qu’une mammographie ?

La mammographie est une radiographie - ou “radio” - des seins, qui utilise des rayons X pour obtenir une image interne des tissus mammaires grâce à un appareil appelé mammographe. C’est l’examen qui sert à dépister un éventuel cancer du sein de façon précoce, et donc à soigner plus rapidement des cancers dits agressifs. En dehors du dépistage organisé du cancer du sein pour les femmes de 50 à 74 ans, la mammographie est un examen prescrit par le professionnel de santé, que ce soit votre médecin traitant, un gynécologue ou une sage-femme, dans le cadre d’un dépistage individuel plus précis ou après la découverte d’une anomalie pendant un examen clinique des seins.

L’examen des seins fait en effet partie des gestes médicaux exécutés par le professionnel de santé lors d’une consultation gynécologique. La première consultation peut avoir lieu dès qu’on en ressent le besoin, par exemple à l’apparition des règles ou lorsque l’on cherche un moyen de contraception. Un suivi médical régulier est ensuite conseillé pour vérifier que l’on est en bonne santé ou pour dépister certaines maladies.

Tout comme le frottis permet de dépister des anomalies cellulaires ou la présence d’un papillomavirus (HPV) qui pourraient conduire à un cancer du col de l’utérus, la mammographie permet de dépister les cancers du sein lorsqu'ils sont trop petits pour être vus ou sentis lors d’un auto-examen.

Lors de l’examen des seins, le professionnel de santé palpe, avec ses deux mains, les seins et les aisselles de la patiente en position assise et en position allongée. Cet examen ne fait pas mal, mais il peut être désagréable si vos seins sont douloureux, ce qui peut arriver au moment des règles. N’hésitez pas à le préciser : le professionnel de santé en tiendra compte. Vous pouvez également réaliser un auto-examen des seins.

À quel âge peut-on faire une mammographie ?

Il n’est pas nécessaire de réaliser une mammographie avant l’âge de 50 ans si vous êtes en bonne santé. En revanche, quel que soit votre âge, un examen clinique régulier des seins par un médecin est recommandé et vous sera systématiquement proposé lors d’une consultation gynécologique, en particulier à partir de 25 ans. Entre deux consultations, l’autopalpation peut vous permettre de détecter des symptômes qui pourraient vous alerter.

Une mammographie de contrôle est d’autre part proposée aux femmes qui ont entre 50 et 74 ans dans le cadre d’une campagne de dépistage organisé du cancer du sein. Ce dépistage est géré par l’Assurance Maladie mais si vous n’avez pas reçu ou avez égaré l’invitation au dépistage, n’importe quel médecin peut vous prescrire l’examen.

Après 75 ans, le dépistage du cancer du sein est moins systématique : des études montrent en effet que les anomalies détectées lors de mammographies après cet âge évoluent très peu vers des maladies graves.

À quelle fréquence faire une mammographie ?

Les femmes sont particulièrement exposées au cancer du sein entre 50 et 74 ans. C'est pourquoi, tout au long de cette période, elles bénéficient de mammographies de dépistage tous les 2 ans ou plus dans certaines situations, notamment en cas d’antécédents familiaux.

Certains cancers peuvent néanmoins apparaître entre 2 mammographies de dépistage, c’est pourquoi il est préférable de consulter au moins 1 fois par an votre médecin traitant ou votre gynécologue pour un examen clinique de vos seins, et de rester attentive pendant cet intervalle aux éventuels changements au niveau de vos seins. N'hésitez pas à consulter si vous constatez :

  • une boule ou une grosseur dans un sein ou une aisselle ;
  • une rougeur ou un aspect irrégulier de la peau de vos seins ;
  • une rétraction au niveau du mamelon ;
  • un écoulement anormal.

Si vous avez une grosseur ou remarquez d'autres signes, consultez votre médecin traitant. Si ce dernier n’est pas disponible, faites appel à un médecin sur Livi. Il vous orientera vers des examens complémentaires. Si vous avez des symptômes, il est possible que l'on vous demande de faire une mammographie ou une échographie.

Où faire une mammographie ?

L’examen mammographique est prescrit sur une ordonnance médicale par un professionnel de santé. Ce dernier vous orientera vers un cabinet de radiologie ou vers le service de radiologie d’une clinique ou d’un hôpital. Si vous avez entre 50 et 74 ans, vous recevrez tous les deux ans par courrier une invitation à réaliser une mammographie qui tiendra lieu d’ordonnance, ainsi qu'une liste des radiologues agréés pour prendre rendez-vous. Il vous suffira de remettre ce courrier au radiologue le jour de l'examen.

Faut-il une ordonnance ?

À l’heure actuelle, il n’est pas nécessaire d’avoir une ordonnance pour réaliser une mammographie. Cependant, pour bénéficier du remboursement à 70% de cet examen par la Sécurité sociale, il doit être réalisé dans le cadre du parcours de soins coordonnés, c’est-à-dire être prescrit par votre médecin traitant déclaré. Si l’ordonnance n’est pas émise par votre médecin traitant mais par un autre médecin généraliste, les frais seront couverts par l’Assurance maladie seulement à hauteur de 30%. Les mammographies effectuées dans le cadre du dépistage organisé du cancer du sein entre 50 et 74 ans sont gratuites.

En France, les prescriptions d'actes paramédicaux, comme les mammographies, ne sont pas soumises à un délai de réalisation : il n'existe pas de durée de validité pour votre ordonnance. Cependant, le cancer du sein pouvant se développer rapidement, il est fortement recommandé de faire les examens le plus rapidement possible après la prescription, afin d'avoir les résultats et conclusions médicales et d’envisager un traitement si nécessaire.

Quel est le prix d'une mammographie ?

Il existe deux types de mammographies : la mammographie unilatérale et la mammographie bilatérale. Si vous souhaitez réaliser une mammographie en dehors du cadre de dépistage organisé, par exemple si vous avez moins de 50 ans, cela peut vous coûter en moyenne entre 40€ et 70€ en fonction de l’examen choisi. Dans certaines situations, une échographie des seins est nécessaire pour compléter la mammographie, par exemple lorsque la densité des seins ne permet pas d'interpréter correctement la mammographie, ou que cette dernière a révélé certaines anomalies à surveiller. Ces examens complémentaires sont pris en charge par votre caisse d'Assurance Maladie aux conditions habituelles de remboursement.

Est-ce que la mammographie fait mal ?

La mammographie n’est pas un examen douloureux, mais chaque femme peut avoir un ressenti différent : lors de l’examen, les seins sont maintenus entre deux plaques dans le but d’obtenir une image nette des tissus tout en utilisant le moins de radiation possible. Ainsi, il se peut que vous ressentiez une gêne, un inconfort ou une sensation de compression désagréable lors de la mammographie. Rassurez-vous : cette compression dure moins d’une minute, le temps pour le radiologue de prendre les clichés nécessaires.

Comment s’y préparer ?

Afin de minimiser cette sensation désagréable, il est recommandé de prévoir la mammographie dans les quinze jours suivant le début de vos règles si vous n’êtes pas ménopausée : c’est à ce moment de votre cycle menstruel que vos seins sont les moins sensibles.

Pour que l’examen se déroule dans les meilleures conditions possibles, voici quelques recommandations : le jour même, n’appliquez pas de crème, de poudre ou encore de parfum ou de déodorant sur la peau de votre poitrine ou sous les aisselles : ces produits peuvent gêner la réalisation de l’examen et interférer dans l’interprétation des résultats ; Choisissez un vêtement pouvant s’enlever facilement : vous devrez ôter le haut de votre tenue durant toute la durée de la mammographie ; Tout objet métallique devra être enlevé lors de l’examen : il est donc préférable de ne pas porter de bijoux ; Le cas échéant, n’oubliez pas d’apporter tous les clichés et comptes rendus d’examens précédents (mammographies, échographies, IRM, résultats de biopsies, etc.) Cela permettra au médecin de comparer les images et de constater l’évolution de la santé de vos seins.

Comment se déroule-t-elle ?

Toute mammographie commence d’abord par un entretien avec le radiologue, afin de connaître votre profil et vos antécédents médicaux. Si vous êtes enceinte ou pensez l’être, il est essentiel de le signaler afin que le radiologue puisse prendre toutes les précautions nécessaires à la protection du fœtus contre les radiations. Vous serez ensuite invitée à entrer dans la salle d’examen, où l’on vous demandera de vous dévêtir jusqu’à la taille, et de vous positionner près du mammographe. L’examen se déroule généralement debout : si vous ressentez le besoin de vous asseoir, n’hésitez pas à l’indiquer au radiologue avant l’examen.

Une mammographie dure environ 15 minutes et se compose de plusieurs étapes :

Les deux seins sont examinés l’un après l’autre. Vous placez d’abord un sein sur la plaque du mammographe, puis une seconde plaque vient l’aplatir de haut en bas. C’est cette compression qui permet d’obtenir une bonne qualité d'image avec le moins de radiations possible. Elle n’est pas douloureuse et dure moins d’une minute, le temps pour le technicien de réaliser les clichés. Pendant cette phase, vous ne devez pas bouger afin d’assurer la netteté des images prises. Dès que l’image est enregistrée, la compression se relâche automatiquement. Puis l’appareil pivote à 45 ° afin d’examiner votre sein de côté et d’obtenir une deuxième image en diagonale. La mammographie peut aussi être complétée par un cliché de profil ou centré sur une région particulière du sein. Les images sont ensuite développées dans une autre pièce, où l’on vérifie leur qualité. Cela peut prendre quelques minutes, pendant lesquelles vous devez patienter dans la salle de radiologie au cas où il serait nécessaire de reprendre un cliché.

Une fois la mammographie terminée :

Le radiologue vous examine et vérifie l’aspect extérieur des seins, puis il les palpe ainsi que les aisselles, afin d’identifier d’éventuelles anormalités (tuméfactions, ganglions…). Après confirmation du médecin, vous pouvez vous rhabiller. Il analyse ensuite les clichés en salle d’interprétation, et vous les remet, ainsi qu’un compte-rendu. Ces documents sont aussi envoyés au médecin qui vous a prescrit la mammographie, afin qu’il en prenne connaissance.

À noter que si vous avez réalisé l’examen dans le cadre du dépistage organisé, les clichés font systématiquement l’objet d’une deuxième lecture. Celle-ci, effectuée par un autre radiologue, sert à confirmer les résultats de la mammographie.

Comment comprendre les résultats d'une mammographie ?

Le radiologue vous communique donc les premiers résultats dès la fin de votre consultation. Les résultats définitifs vous sont envoyés par courrier ainsi qu’au médecin vous ayant prescrit la mammographie dans un délai d’environ deux semaines : ce dernier pourra vous expliquer vos résultats plus en détail lors d’une prochaine consultation.

Les résultats d’une mammographie sont classée en 6 catégories dites ACR (American College of Radiology) et utilisées internationalement :

  • ACR = 0 : la mammographie n'est pas interprétable ;
  • ACR = 1 : la mammographie est normale ;
  • ACR = 2 : la mammographie révèle une ou plusieurs anomalies d’aspect bénin qui ne nécessitent pas de surveillance particulière ou d’examen complémentaire ;
  • ACR = 3 : la mammographie révèle une anomalie probablement bénigne mais nécessitant un suivi rapproché à 4 et 6 mois ;
  • ACR = 4 : la mammographie révèle une anomalie suspecte et nécessite une biopsie ;
  • ACR = 5 : la mammographie révèle une anomalie évocatrice d’un cancer et nécessite une biopsie.

Que faire en cas d’image suspecte ?

Après la mammographie de dépistage et en cas d’anomalie, votre médecin pourra vous prescrire d’autres examens pour établir un diagnostic définitif, comme une échographie, une ponction (prélèvement de quelques cellules de l’anomalie pour analyse) ou encore une biopsie (prélèvement d'un fragment de l’anomalie pour analyse). Après chaque mammographie, il faut donc conserver vos clichés ainsi que le compte-rendu et les apporter lors de vos prochains dépistages afin de pouvoir évaluer l'évolution de la situation.

Si le diagnostic de cancer du sein est confirmé, des examens seront nécessaires pour établir le stade et la classification du cancer, ainsi que la meilleure méthode de traitement. Certains types de cancer du sein sont plus faciles et rapides à traiter que d’autres, et les équipes médicales prennent en compte de nombreux critères pour choisir le traitement le plus adapté, comme votre âge, votre état de santé physique et mentale, ou encore le type de cancer ainsi que son état d’avancement.

À tout moment, les professionnels de santé sur Livi sont là pour vous guider et vous aider. N’hésitez pas à solliciter du soutien auprès de vos proches ou encore d’un psychologue : cela peut vous aider à mettre des mots sur vos doutes ou inquiétudes, et vous serez ainsi bien entourée durant cette période.

Vous souhaitez réaliser une mammographie ?

Sur Livi, un médecin généraliste ou un gynécologue peut vous accompagner dans le dépistage du cancer du sein.
Consulter un médecin en ligne
Conseil médical validé par :

Direction médicale de Livi France

Mis à jour le :

Autres articles