Infection urinaire : Ce que vous devez savoir

infection-urinaire
Mis en ligne le : 18 nov. 2020

Les infections urinaires sont très fréquentes, un tiers des femmes présente au moins une infection urinaire dans sa vie. Des médecins ont répondu aux questions les plus récurrentes à ce sujet.

Avez-vous déjà ressenti une envie pressante d’aller uriner puis une sensation de brûlure en urinant ? Ce sont effectivement les deux symptômes les plus courants pour une infection urinaire. Bien qu’elle soit inconfortable et gênante, cette pathologie est très fréquente, notamment pour les femmes. Les hommes et les enfants sont généralement moins touchés par cette infection.

Voici une sélection des questions les plus couramment posées à propos des infections urinaires.

Qu’est-ce qu’une infection urinaire et quelles en sont les causes ?

Les infections des voies urinaires sont des infections courantes qui peuvent affecter la vessie, les reins et les voies qui y sont reliés. On distingue plusieurs infections urinaires différentes, de la plus simple à la plus sévères. On parle le plus souvent d’une cystite pour définir l’infection urinaire la plus courante, mais il existe également la cystite récidivante, la pyélonéphrite aiguë et l’infection urinaire masculine. Les différences entre ces infections sont détaillées dans une fiche médicale sur l’infection urinaire.

Ce n’est pas une maladie contagieuse et le plus souvent elle est due à nos propres bactéries, en particulier celles contenues dans notre tube digestif. En effet, une infection apparaît à la suite d’une multiplication d’une bactérie anormalement présente dans les voies urinaires. Cette bactérie provient dans la grande majorité des cas de la flore bactérienne naturelle de notre intestin.

Les bactéries peuvent pénétrer dans l’urètre en vous essuyant lorsque vous allez aux toilettes ou après des relations sexuelles. L’utilisation d’un diaphragme contraceptif, l’utilisation de préservatifs enrobés de spermicide ou un système immunitaire affaibli peuvent également être des facteurs de risque.

Bien que les hommes et les enfants puissent en souffrir, elles sont plus fréquentes chez les femmes. En effet, la femme possède un urètre plus court que celui de l’homme, ce qui facilite l’arrivée des bactéries jusqu’à la vessie. Ce qui rend la femme plus sujette aux infections urinaires.

Quels en sont les symptômes ?

Les principaux symptômes d’une infection urinaires sont les suivants :

  • douleurs en urinant (généralement décrite comme une brûlure intense) ;
  • miction plus fréquente ;
  • envie pressante d’uriner.

Bien souvent, en plus de ces symptômes, une infection urinaire provoque également de la fatigue et certaines personnes peuvent également constater la présence de sang dans les urines.

De plus, lorsque l’infection se complique et remonte au niveau des uretères et des reins, une fièvre, des frissons et une douleur lombaire apparaissent. Il existe dans ce cas un risque d’infection généralisée, c’est pourquoi toute infection urinaire compliquée doit être prise en charge rapidement.

Les infections urinaires peuvent-elles être dangereuses ?

La plupart des infections se trouvent dans la partie inférieure de l’urètre et ne sont généralement pas une source de préoccupation majeure. Mais il arrive, plus rarement, que les bactéries migrent vers les reins, pour provoquer une infection rénale. C’est à ce moment que l’infection urinaire devient dangereuse et que la situation nécessite une consultation médicale d’urgence.

Pour éviter une situation d’urgence, soyez attentifs à votre température, à d’éventuels signes de faiblesses comme un malaise, des frissons ou des douleurs dans le dos ou sur les flancs : cela peut être un signe d’infection rénale. Il est important de se faire traiter de toute urgence si vous présentez l’un de ces symptômes.

Une infection rénale peut être traité par antibiotiques mais nécessite un prise en charge rapide.

Combien de temps une infection urinaire dure-t-elle en général ?

Les infections urinaires simples sont souvent traitées par une antibiothérapie et disparaissent en principe en l’espace de quelques jours.
Mais parfois, elles reviennent. Lorsqu’il y a plus de 4 épisodes d’infections urinaires par an, on appelle des infections des voies urinaires récidivantes. Un traitement antibiotique préventif pourra être mis en place pour y remédier.

UTI

Comment diagnostiquer une infection urinaire ?

En général, l’interrogatoire d'un médecin permet rapidement d'évoquer le diagnostic d’infection urinaire. D’autres tests permettent de confirmer le diagnostic. Pour les femmes, un test d’urine (bandelette urinaire) permettra d'établir le diagnostic d’une infection urinaire. Pour les hommes, d’autres bilans sont souvent prescrit pour établir un diagnostic.

Comment traiter une infection urinaire ?

La plupart des infections urinaires se traitent facilement. Elles peuvent disparaître sous quelques jours en buvant beaucoup d’eau et en urinant régulièrement pour éliminer les bactéries. Un traitement antibiotique peut s’avérer nécessaire, bien que dans certains cas graves, un traitement hospitalier peut être indispensable.

Pour soulager la douleur en attendant la disparition des symptômes, vous pouvez prendre du paracétamol et placer une bouillotte d’eau chaude sur votre ventre ou sur le bas du dos.

Attention, ne prenez pas d’ibuprofène ni d’aspirine en cas d’infection rénale. Cela pourrait aggraver le problème. Avant toutes initiatives, demandez l’avis de votre médecin traitant, ou s’il n’est pas disponible, à un médecin sur Livi.

Pourquoi fait-on souvent des infections urinaires ?

Certaines femmes sont génétiquement et anatomiquement prédisposées à faire des infections urinaires récurrentes. Généralement, si une personne de votre famille en fait régulièrement, il est probable que vous en souffriez également au cours de votre vie. Les risques varient en fonction de l’âge.

Certains facteurs augmentent-ils le risque d’infections urinaires ?

Avant la ménopause, les facteurs de risque les plus courants sont les rapports sexuels, qui sont réputés accroître le nombre de bactéries dans la vessie. C’est la raison pour laquelle les médecins conseillent souvent aux femmes d’uriner après tout rapport sexuel. Pour optimiser l’élimination des bactéries, uriner une première fois après le rapport sexuel, puis une seconde fois une heure après.

L’utilisation de spermicides peut également causer des infections urinaires chez la femme car ils perturbent l’équilibre de la flore vaginale.

Comment prévenir les infections urinaires ?

De nombreuses règles d’hygiène peuvent vous aider à réduire le risque d’infection urinaire.

Voici les principaux gestes de prévention :

  • Boire beaucoup d’eau afin de diluer les bactéries présentes dans la vessie (au mois 1,5 litre par jour) ;
  • Ne pas se retenir d’aller uriner car uriner trop peu régulièrement favorise la prolifération des micro-organismes ;
  • Eviter les douches vaginales et privilégier les nettoyages externes uniquement pour ne pas perturber la flore vaginale ;
  • Utiliser un savon au pH neutre ;
  • Porter de préférence des sous-vêtements en coton ;
  • Traiter une constipation éventuelle ;
  • Pour les femmes, après avoir uriner, s’essuyer d’avant en arrière pour éviter la migration des germes contenus dans les selles.

Quant au jus de canneberge en prévention, aucune preuve scientifique ne prouve que cela réduirait les risques d’infections urinaires. Mais puisqu’en boire ne fait aucun mal, vous pouvez en utiliser sans crainte pour soulager vos symptômes.

L’infection urinaire chez l’enfant

Les infections urinaires chez l’enfant sont plus rares que chez les adultes, mais comme les filles sont plus souvent touchées que les garçons. En effet, à 6 ans, 7% des filles et 2 % des garçons ont présenté au moins une fois une infection urinaire.

En grandissant, il est possible de prévenir les infections urinaires chez l’enfant de la même façon que chez l’adulte en l’incitant régulièrement à boire et de s’assurer qu’il va bien uriner regulièrement. Les enfants ont parfois tendance à oublier ou repousser le moment où il faut aller aux toilettes lorsqu’ils sont à l’école. Insistez donc sur la nécessité d’aller uriner régulièrement et de vous prévenir s’il ressent la moindre gêne lorsqu’il urine.

Si l’infection urinaire de votre enfant se déclenche et touche les reins, c’est la forme d’infection urinaire la plus grave, on parle de pyélonéphrite. Elle se reconnaît comme chez l’adulte par la présence de fièvre élevée entre 38,5° et 40° accompagnés des frissons et d’une grosse fatigue. Cette infection nécessite une prise en charge d’urgence. Un traitement antibiotique rapide est nécessaire.

Des examens complémentaires peuvent être recommandés pour écarter d’éventuelles complications ou une malformation sous-jacente.

infection-urinaire-chez-l-enfant

Quand faut-il consulter un médecin ?

Dès l’apparition des symptômes, notamment une brûlure lorsque vous urinez, vous devriez consulter un médecin. Si vos symptômes ne s’améliorent pas en 72h ou si vos symptômes réapparaissent après le traitement, il est recommandé de consulter à nouveau.

Si vous avez des symptômes comme de la fièvre, des frissons, des douleurs abdominales… Il est recommandé de consulter d’urgence un professionnel de santé.

Un médecin sur Livi pourra déterminer un diagnostic d'infection urinaire, vous conseiller et vous prescrire un traitement en cas de cystite aiguë simple. En cas de cystite aiguë compliquée ou de pyélonéphrite, il pourra vous orienter vers une prise en charge adaptée.

Téléchargez l'application Livi

Mis en ligne le:
18 nov. 2020

Autres articles