Livi-logo
Extinction de voix : de quoi s’agit il ?

Extinction de voix : de quoi s’agit-il ?

La voix se caractérise par une intensité, une hauteur et un timbre propre à chaque individu. Mais que se passe-t-il quand cette voix nous échappe ? L’extinction de voix correspond à une altération du timbre de la voix.

Informations générales sur l’extinction de voix

En langage médicale, on parlera de dysphonie pour désigner l’ensemble des troubles de la voix, au paroxysme desquels survient l’aphonie correspondant à l’extinction complète de la voix. Le plus souvent bénigne et transitoire, une modification de la voix si elle se prolonge ou si elle survient dans un contexte particulier peut être un signal d’alerte pour une maladie plus grave.

Symptômes

Une extinction de voix correspond à une modification de la voix qui devient plus grave, rauque, allant parfois jusqu’à la quasi disparition. L’extinction de voix peut s’accompagner, en fonction de sa cause, d’une toux le plus souvent sèche, de maux de gorge et de fièvre.

Causes de l'extinction de voix

La voix prend naissance au niveau du larynx, organe au sein duquel se trouve les cordes vocales. Les cordes vocales sont composées de muscles et recouvertes d’une muqueuse. Une position de fermeture modérée des cordes vocales associées aux vibrations de la muqueuse induite par l’air expiré permettent la production de différents sons. À savoir : Le larynx a également un rôle important dans deux grandes fonctions vitales que sont la déglutition (cordes vocales en position fermées) et la respiration (cordes vocales en position ouvertes).

Toutes atteintes de l’innervation des muscles, des muscles eux même ou de la muqueuse des cordes vocales peut entraîner un dysfonctionnement vocal.

La cause la plus fréquente d’extinction de voix est l’inflammation du larynx appelée laryngite. Elle peut être d’origine infectieuse, virale ou bactérienne. Elle peut également apparaître après un surmenage vocale (chant, cri..). Enfin elle peut être secondaire ou favorisée par un environnement irritatif : des allergènes, la fumée du tabac, des remontées acides dans un contexte de reflux gastro-oesophagien ou encore des vapeurs toxiques professionnelles.

D’autres dysphonies peuvent être liées à la présence des anomalies de la muqueuse des cordes vocales : nodule (épaississement de la muqueuse), kyste ou encore polype. Ces lésions peuvent être bénignes, parfois malignes. Un examen approfondi permettra de faire la part des choses. Plus rarement, des traumatismes externes (lésion du larynx) ou interne (après intubation ou chirurgie de la thyroïde), des maladies neurologiques ou encore des maladies infectieuses plus spécifiques (papillomavirus, syphilis, etc) peuvent conduire à une dysphonie.

Traitement de l'extinction de voix

Les mesures non médicamenteuses

Ce que vous pouvez faire, en cas d’extinction de voix :

  • mettre votre voix au repos, même le chuchotement répété pourra aggravé l’enrouement ;
  • humidifier l’air ambiant à l’aide d’un humidificateur ou tout simplement en posant un petit bol d’eau près du radiateur ;
  • boire abondamment, l’humidification du larynx soulagera l’inflammation ;
  • stopper un éventuel tabagisme ;
  • supprimer tout autre cause d’irritation laryngée à répétition (produits professionnels toxiques, surmenage vocale à répétition, etc).

Une laryngite peut être l’occasion d’entamer un sevrage tabagique, pour cela n’hésitez pas à vous faire aider par un professionnel de santé.

Les mesures médicamenteuses et autres prises en charge spécifiques

Le traitement sera ici celui de la cause.

En cas de laryngite virale, le traitement est avant tout symptomatique associant des anti-douleurs (paracétamol), plus ou moins un médicament à base de cortisone ou des aérosols. En cas de suspicion d’une surinfection bactérienne, un antibiotique est prescrit.

En cas de surmenage vocal à répétition ou chez les chanteurs professionnels ou amateurs, une prise en charge orthophonique peut être indiquée pour l’apprentissage des techniques évitant la fatigue vocale.

En cas de dysphonie fluctuante saisonnière en rapport avec un terrain allergique, un traitement par antihistaminiques avec un bilan allergique à distance peut être prescrit.

Dans les cas où la dysphonie est associée à la présence d’un reflux gastro-oesophagien, le traitement médical du reflux par médicaments spécifiques (anti acides et inhibiteurs de la pompe à protons) est recommandé.

Pour les autres cas une prise en charge spécialisée avec un médecin ORL (oto rhino laryngologiste) est nécessaire.

Quand devez-vous consulter un médecin ?

Si vous êtes jeune et en bonne santé, que la cause de l’extinction de voix est évidente (surmenage vocale, laryngite virale…), vous pouvez débuter les mesures non médicamenteuses, associées à la prise de doliprane en cas de douleur, dès que possible.

Vous devez consulter un médecin au plus vite en cas de :

  • extinction de voix persistante malgré un traitement bien conduit ;
  • extinction de voix survenant après une chirurgie du cou ;
  • extinction de voix avec douleur ou gonflement au niveau du cou ;
  • modification de la voix si vous êtes fumeur.

Vous devez consulter un médecin en urgence en cas de :

  • extinction de voix accompagnée d’une forte fièvre, d’une toux violente ou de difficultés respiratoires ;
  • extinction de voix totale chez un enfant.

Que peut faire Livi pour vous ?

Un médecin sur Livi peut identifier la cause de votre extinction de voix, vous conseiller et vous prescrire un traitement si nécessaire. Il vous orientera vers un spécialiste si nécessaire.

En savoir plus à propos de l'extinction de voix

Conseil médical validé par :

Dr. Céline Guyomar

Mis à jour le :