Livi-logo
Télécharger
Vous avez de la température ? Consultez un médecin généraliste en ligne sur Livi, obtenez un diagnostic médical ainsi qu'un traitement en cas de besoin.

MÉDECINE GÉNÉRALE

Comment prendre sa température ?

Dernière mise à jour le:

prise de température
Des frissons, un front chaud ? Vous ressentez des symptômes de fièvre et souhaitez prendre votre température pour vous en assurer ? Découvrez comment procéder afin de prendre sa température de manière efficace.

Besoin d'un avis médical ?

Consulter un médecin

Pourquoi prendre sa température ?

Mesurer sa température corporelle est une étape importante de tout diagnostic médical. Que vous la fassiez chez vous ou dans un cabinet médical, la prise de température permet de diagnostiquer l’apparition de fièvre.

Une température élevée pourrait révéler une infection virale ou bactérienne ou encore une inflammation non infectieuse comme un coup de chaleur ou une insolation.

Cela constitue donc une première étape importante afin d’établir un diagnostic et de décider d’un traitement adéquat en cas de besoin.

Avec quoi mesurer sa température ?

Il existe différents types de thermomètres. Chaque type se prête davantage à un mode de mesure.

Thermomètre à Gallium

Utilisés pour la prise rectale, buccale et axillaire, ces thermomètres en verre gradué comportent des métaux qui se dilatent en réaction à la chaleur corporelle. Les graduations sur le verre permettent ainsi de mesurer la température du corps.

Thermomètre électronique

Celui-ci peut également être utilisé pour mesurer la température rectale, buccale et axillaire. Un signal sonore retentit lorsque la prise de température est réalisée et cette dernière s’affiche alors sur l’écran.

Thermomètre frontal à cristaux liquides

Ce modèle prend la forme d’une bandelette adhésive qui, une fois placée sur le front, mesure l’énergie générée par le corps. En réagissant à la chaleur, la bandelette révèle une couleur qui varie en fonction de la température frontale.

Thermomètre à infrarouges

Les modèles à infrarouges permettent la prise de température au niveau de l’oreille pour les modèles auriculaires avec contact, du front ou des tempes, pour les modèles sans contact. La mesure des rayonnements infrarouges émis par le corps permet ainsi d’observer la présence ou non de fièvre.

Comment mesurer une température ?

Il existe différents moyens de la mesurer :

  • Sous le bras
  • Sur le front
  • Par voie rectale
  • Dans la bouche
  • Dans l'oreille

Il existe également différents thermomètres en fonction du mode de mesure choisi.

Sachez également que le meilleur moment pour prendre votre température se situe au réveil. On parle alors de température basale. Il s’agit de la température la plus basse de votre corps lorsque vous êtes au repos.

Chez la femme, la température basale peut varier en fonction des différentes étapes du cycle menstruel. Elle se situe en dessous des 37°C au sortir des règles et au-dessus de cette mesure lors de la période d’ovulation.

Sachez également qu’il n’existe pas toujours de relation entre l’importance de la fièvre et la sévérité de sa cause. Une grippe peut causer une forte fièvre alors que certaines infections du cœur ne causeront qu'une faible augmentation de la température.

Prendre sa température rectale

La prise rectale est le moyen le plus précis d’obtenir sa température corporelle. Pour ce faire :

  1. Lavez le thermomètre
  2. Insérez-le délicatement à l’entrée de la voie rectale, 2 cm suffisent. Il est important, au moment de l’insertion, de faire attention à ne pas causer de fissures anales ou de saignements. En cas de besoin, utilisez de l’eau froide ou un lubrifiant type vaseline pour faciliter l’insertion.
  3. Attendez quelques minutes. Si vous utilisez un thermomètre digital, attendez simplement que celui-ci se mette à sonner.
  4. Lavez et désinfectez le thermomètre une fois la prise réalisée.

Prendre sa température sous le bras

Il est possible de prendre sa température sous l’aisselle. Procédez ainsi :

  1. Lavez le thermomètre
  2. Placez-le au creux de votre aisselle.
  3. Serrez votre bras afin de le maintenir en place.
  4. Attendez quelques minutes en le gardant coincé au creux de l’aisselle ou bien jusqu’au signal sonore.
  5. Retirez-le et lisez la température affichée. Lavez-le de nouveau et désinfectez-le avant de le ranger.

Sachez cependant que la température axillaire est moins précise que la température rectale. Cela s’explique par le fait que le thermomètre peut plus facilement entrer en contact avec l’air extérieur. Ce contact peut ainsi fausser les résultats.

Prendre sa température par la bouche

Pour effectuer la mesure par la bouche : 2. Lavez le thermomètre. 3. Placez-en l’extrémité sous votre langue. 4. Laissez quelques minutes s’écouler ou attendez jusqu’à ce que le signal sonore se fasse entendre. 5. Vous pouvez alors le retirer. N’oubliez pas de le laver et de le désinfecter après chaque utilisation.

Là aussi, bien que cette méthode soit plus facile d’accès, elle reste moins fiable que la prise rectale. La mesure peut être faussée par la respiration ou l’ingestion récente d’aliments.

Prendre sa température par l'oreille

La prise de la température par l’oreille se réalise au niveau du tympan et se réalise à l’aide d’un thermomètre auriculaire à infrarouges. La marche à suivre est la suivante :

  1. Placez un embout propre sur votre thermomètre.
  2. Tirez l’oreille vers le haut et vers l’arrière de manière simultanée. Cela permettra de dégager le tympan en redressant le canal auditif sur celui-ci.
  3. Insérez-le délicatement dans le conduit de l’oreille.
  4. Prenez la température.
  5. Jetez l’embout après utilisation.

Cette méthode comporte des limites. Un bouchon de cérumen pourrait compliquer l’accès au canal de l’oreille ou fausser le résultat. Elle est également déconseillée pour les enfants de moins de deux ans, leur conduit auditif étant trop petit.

Prendre sa température frontale

Enfin, il est possible de la mesurer en orientant l’appareil sur son front ou sa tempe. La mesure frontale ou temporale s’effectue à l’aide de thermomètres à cristaux à coller sur le front ou bien en utilisant un thermomètre à infrarouge sans contact.

Bien que simple, cette méthode est bien moins précise que les précédentes. Là encore la mesure peut être affectée par l’air ambiant ou bien encore par la présence de cheveux entre l’appareil et la surface du front. Elle pourra cependant confirmer la présence d’une forte fièvre. En cas de fièvre moins importante, la mesure se révèlera plus aléatoire.

Que déduire de sa température ?

Une fois que vous avez relevé votre température, voici comment en interpréter les résultats :

  • La température corporelle normale est de à 36,6°C à 37°C
  • La fièvre est considérée comme légère entre 37,7°C et 37,9°C, on parlera alors de fébricule.
  • Une fièvre modérée se situe autour des 38-39°C.
  • La fièvre est élevée lorsque la température dépasse les 39°C.

Gardez en tête que le résultat obtenu dépend de la méthode que vous avez employée.

Si vous observez une mesure anormale, il est recommandé de consulter un médecin. Si la fièvre en elle-même n'est pas grave, l’infection à son origine peut l’être. Elle peut par exemple être un des symptômes de la covid 19.

Sur Livi, consultez un médecin en ligne et obtenez un diagnostic ainsi qu’un traitement adapté en cas de besoin.

Autres articles

groupes sanguins
Médecine Générale – 20 juin 2022 
Quels sont les différents groupes sanguins ?
Qu’est-ce que le groupe sanguin et à quoi sert-il de le connaître ? Les médecins sur Livi vous expliquent tout ce que vous devez savoir sur les différents groupes sanguins.
coup de soleil
Médecine Générale – 17 juin 2022 
Coup de soleil : comment l’apaiser ?
Si le soleil est source de bonne humeur et de bien-être mental, il est important, pour préserver sa peau, de s’exposer sans risque. Les médecins généralistes et dermatologues sur Livi vous expliquent comment apaiser un coup de soleil et les bons gestes à adopter pour préserver son épiderme. Qu'est-ce qu'un coup de soleil ? Le coup de soleil se caractérise par une brûlure plus ou moins sévère de la peau survenant après une exposition aux rayons ultraviolets (UVB) du soleil. Les UVB représentent 5% des UV. Ils sont arrêtés par les nuages et le verre, mais peuvent pénétrer l’épiderme. À l’inverse des UVA, ils peuvent être responsables de brûlures appelées coups de soleil (ou érythème solaire) causées par une exposition trop prolongée au soleil. Comment savoir si le coup de soleil est grave ? Un coup de soleil peut provoquer des brûlures de la peau plus ou moins graves. Brûlure au premier degré Les symptômes d’une brûlure au premier degré sont : des rougeurs causées par une vasodilatation des vaisseaux cutanés superficiels de la peau ; une douleur ; une sensation de chaleur ; une potentielle desquamation (peau qui pèle). Brûlure au au second degré superficiel Les symptômes d’une brûlure au second degré superficiel sont : une peau rosée ; une douleur avec prurit (démangeaisons) ; une sensation de chaleur ; une desquamation de la peau ; des gonflements ; des cloques contenant un liquide clair (phlyctènes). Brûlure au second degré profonde Les symptômes d’une brûlure au second degré profonde sont : des douleurs intenses causées par la destruction de l’épiderme et du derme superficiel ; la peau est rouge claire à blanche ; les cloques sont rompues. Dans le cas d’une brûlure au second degré profonde, il est urgent de consulter un professionnel de santé. L’exposition au soleil peut chez certaines personnes avoir des conséquences irréversibles sur la santé telles qu’une réaction allergique ou des cancers cutanés. Dans les cas les plus graves, les UVB peuvent s’avérer mortels. Pourquoi faut-il se protéger ? Les rayons du soleil peuvent avoir des effets destructeurs sur la peau allant de l'érythème solaire à l’accélération du vieillissement cutané et dans les cas les plus graves, ils peuvent mener aux cancers cutanés. Cancer de la peau L'exposition solaire est le premier facteur de cancers cutanés (65.000 cas chaque année en France). En effet, près de 70 % des mélanomes (la forme la plus grave de cancer de la peau) seraient dus à l’exposition solaire. À titre préventif, réalisez des auto-examen de votre peau, de vos grains de beauté ou repérez les nouvelles tâches pouvant apparaître sur votre épiderme. Répétez l’opération plusieurs fois par an, notamment si vous êtes une personne à risque. L'auto-examen doit être réalisé à l’aide d’un miroir en pied afin d’avoir une vision globale du corps (dos inclus). N’oubliez pas de lever les bras. Pour détecter un éventuel changement de forme, de couleur, de taille ou d’épaisseur de vos grains de beauté, n’hésitez pas à les prendre en photo. Cela vous permettra de garder une trace et de vous rendre compte plus facilement d’un changement potentiel. En cas de risque de cancer de la peau, de modifications visibles lors de votre auto-examen, ou d’apparition de tâches nouvelles, prenez rendez-vous avec un dermatologue. Les personnes à risque (ayant des antécédents de cancer de la peau familial ou personnel, personnes immunodéprimées, personnes ayant de nombreux grains de beauté...) doivent dans l’idéal avoir un examen avec un dermatologue au moins une fois dans leur vie, la fréquence recommandée des prochains examens sera donnée par le dermatologue (habituellement une fois par an). Chez l’enfant La peau des enfants est fragile et nécessite une attention particulière. Des règles supplémentaires sont à mettre en place quant à l’exposition des tout petits au soleil : évitez les expositions au soleil avant 17h et équipez-vous d’un parasol pour rester au maximum à l’ombre afin de limiter les risques liés aux coups de chaleur ou de soleil ; appliquez une protection solaire SPF 50 à votre enfant toutes les deux heures et après chaque baignade ou faites lui porter un t shirt anti-UV ; équipez-le d’un chapeau et de lunettes de soleil avec un indice de protection « UV 400 » ou « 100 % UV protection » ; faites boire votre enfant autant que possible pour limiter les risques de déshydratation. Que faire en cas de coup de soleil ? En cas de brûlures au premier degré ou au second degré superficielle, vous pouvez apaisez vous-même le coup de soleil en adoptant les bons gestes : arrêtez toute exposition au soleil dès lors que la brûlure apparaît. Si cela n’est pas possible, couvrez votre peau avec des vêtements larges en coton et utilisez une protection solaire avec SPF 50 pour protéger votre épiderme (visage et corps) ; hydratez-vous un maximum en buvant abondamment de l’eau ; dans la mesure du possible, ne consommez pas d’alcool, afin d’éviter une potentielle déshydratation ; nettoyez les zones touchées par le soleil avec un savon doux ; surveillez votre température corporelle afin de vous assurez que vous ne souffrez pas d’une insolation ; si vous avez des maux de tête, prenez du paracétamol en respectant les dosages indiqués. Si vous constatez une desquamation, n’arrachez pas les peaux mortes. En cas d’apparition de petites cloques, ne les percez en aucun cas. Combien de temps dure un coup de soleil ? La durée d’un coup de soleil est variable en fonction du degrés occasionné par la brûlure : Une brûlure au premier degré, sans cloques, guérit en moyenne en une semaine et ne laisse par la suite aucune marque sur la peau. Si la brûlure est plus intense, elle évolue vers une desquamation (peau qui pèle). Une brûlure au deuxième degré superficiel avec cloques, cicatrise spontanément en deux semaines sans séquelle majeure. Elle peut cependant laisser des taches foncées, qui disparaîtront avec le temps. Une brûlure au deuxième degré profond peut mettre jusqu’à un mois avant de guérir totalement. Des cicatrices peuvent apparaître. Comment ne pas peler ? Après un coup de soleil, il est possible que la peau souffre de desquamation, autrement dit, qu’elle pèle. La desquamation s’accompagne généralement de déshydratation. L’équilibre entre les lipides et l’eau se rompt, incitant ainsi l’organisme à accélérer l’élimination des cellules mortes. La couche supérieure de la peau (l’épiderme) se détache alors sous forme de squames fins afin qu’une autre couche de peau se régénère à la place. Il est possible d’éviter ce phénomène en adoptant des gestes simples. Exfoliez votre peau avant une exposition au soleil en effectuant un gommage corporel. Le gommage permet d’éliminer les peaux mortes et vient ainsi purifier la peau. Appliquez une protection solaire avec SPF (idéalement 50) avant chaque exposition et répétez l’application toutes les heures pour protéger votre peau des rayons UV. Hydratez votre peau chaque jour avec un soin nourrissant (baume, crème, huile, lait) pour nourrir intensément votre peau. Si vous avez attrapé un coup de soleil, appliquez une crème indiquée dans le traitement des érythèmes secondaires, des brûlures du premier et du second degré et toute autre plaie cutanée non infectée sur la zone brûlée. Utilisez de l’aloe vera si vous souhaitez apaiser votre peau. Grâce aux lipides et aux minéraux qu'il contient, l'aloe vera a une action anti-inflammatoire et protectrice. Si toutefois votre peau pèle, pas de panique : cette phase de régénération épidermique ne dure que quelques jours. Comment éviter les coups de soleil ? S’exposer au soleil n’est pas sans risque. Afin d’éviter les coups de soleil, il est indispensable : d'appliquer une protection solaire avec SPF (idéalement 50) toutes les deux heures et après chaque baignade. Évitez également les huiles bronzantes qui ne protègent pas des rayons UV ; d’éviter les expositions entre 12h et 16h. C’est en effet sur cette plage horaire que les rayons ultraviolets (UV) sont les plus intenses engendrant ainsi coup de soleil, insolation et déshydratation ; de limiter le temps d’exposition pour protéger votre peau et l’aider à se régénérer ; de s’hydrater pour maintenir votre corps à la bonne température et éviter la déshydratation. Quand faut-il consulter ? Si vous souffrez d’une brûlure au premier ou au second degré superficiel, et si cette dernière est peu étendue, vous pouvez vous-même la prendre en charge. En revanche, en cas de brûlure au second degré profond, il est indispensable de consulter rapidement un médecin. Sur Livi, des médecins généralistes sont disponibles 7j/7 de 7h à minuit.