SANTÉ DES FEMMES

Maux du début de la grossesse

Dernière mise à jour le:
Conseil médical validé par :
Direction médicale de Livi France
maux de grossesse

Besoin d'un avis médical ?

Consulter un médecin

Lors du premier trimestre de la grossesse, le corps se transforme et vit un véritable chamboulement. Au cours de ces premiers mois, vous pouvez être touchée par différents maux dits “de grossesse”. Bien que la plupart soient bénins, certains peuvent être invalidants.

Chaque grossesse est différente ! Peut-être que vous ressentirez plusieurs de ces symptômes (la liste ci-dessous n’est malheureusement pas exhaustive), ou aucun si vous avez de la chance. En tout cas, ils ne sont pas des indicateurs du bon déroulé de votre grossesse ou de l’état de santé du fœtus.

Les nausées

Près de 80 % des femmes enceintes traversent une période de nausées, qui s’arrête généralement autour de la 16ème semaine d’aménorrhée. S’il n’y a pas de recette miracle, vous pouvez quand même tester les astuces suivantes :

  • fractionnez vos repas : pour éviter les nausées, il est conseillé d’avoir le ventre ni trop plein, ni trop vide tout au long de la journée. N’oubliez pas de bien vous hydrater ;
  • évitez de manger trop gras mais surtout écoutez-vous ! Si un aliment vous révulse, ne vous forcez pas, suivez vos envies ;
  • misez sur le gingembre : il est pour certaines un véritable allié durant cette période. Vous pouvez le consommer sous toutes ses formes : râpé, cuisiné, en infusion, et même en gélules ;
  • essayez l’acupuncture : c’est est une alternative qui a fait ses preuves pour lutter contre les nausées du premier trimestre. Sachez d’ailleurs qu’il existe des sages-femmes acupunctrices ;
  • reposez-vous ! La fatigue et le stress favorisent l’apparition de nausées.

Quotidien, charge mentale, travail… Essayez d’identifier les leviers sur lesquels vous pouvez agir et les personnes qui peuvent vous soutenir.

Si vous avez tout essayé et que ce symptôme s’avère trop handicapant, un traitement médicamenteux peut vous être proposé par un professionnel de santé.

Certaines femmes connaissent également des vomissements très importants qui génèrent une perte de poids, des difficultés à s’alimenter, des carences ou encore des vertiges. Si vous vous reconnaissez dans ces symptômes, consultez rapidement votre sage-femme, votre médecin traitant, ou rendez-vous aux urgences de votre maternité. Il peut s’agir d’une pathologie de la grossesse appelée hyperémèse gravidique.

La constipation

Outre les nausées, un autre mal peut venir perturber votre confort digestif : la constipation.

En effet, la grossesse s’accompagne de modifications hormonales, comme une augmentation de la progestérone. Cette dernière a un effet relaxant sur les fibres de l’intestin ce qui entraîne un ralentissement du transit. Ballonnements ou constipation peuvent dès lors s’inviter dans votre grossesse. Quelques bonnes habitudes peuvent vous aider à limiter ces troubles :

  • comme pour les nausées, une bonne hydratation (2 litres d’eau par jour) est nécessaire. Favorisez une eau riche en magnésium, idéale pour lutter contre la constipation et la fatigue ;
  • les fruits et légumes riches en fibres (fruits secs, légumineuses) et céréales complètes (riz, pain, avoine…) ont des effets régulateurs du transit qui pourront vous aider ;
  • se retenir d’aller aux toilettes favorise la constipation. Essayez si cela est possible de vous rendre aux toilettes dès que le besoin s’en fait sentir ;
  • gardez une activité physique régulière et adaptée à votre grossesse. Le simple fait de marcher davantage peut améliorer votre transit intestinal.

De la même manière qu’un traitement peut être mis en place pour pallier les nausées et les vomissements, des médicaments peuvent soulager une constipation trop sévère.

Le sommeil

Les somnolences au cours de la journée ainsi que la modification des rythmes de sommeil sont elles aussi liées à l’augmentation de la progestérone, qui a un effet sédatif. Pour autant, le sommeil des femmes enceintes est souvent altéré en début de grossesse : nausées, reflux, envie fréquente d’uriner, sont autant de causes qui peuvent perturber vos nuits. Voici nos conseils pour un repos de qualité :

  • instaurez des rituels : horaires fixes du coucher, arrêt des écrans, lecture,
  • méditation guidée…
  • encore une fois, soyez à l’écoute des signaux envoyés par votre corps : ne luttez pas lorsqu'apparaissent les premiers signes de fatigue (bâillements, paupières lourdes...) ;
  • dépensez-vous avec une activité physique adaptée et si votre emploi du temps le permet. Octroyez-vous également 20 minutes de repos au cours de la journée.

Ces premiers mois peuvent être éprouvants. Ne ressentez aucune culpabilité si vous supportez difficilement ces maux de grossesse. Ne négligez pas non plus les impacts psychologiques qu’ils peuvent avoir. Si votre expérience du premier trimestre est mitigée, ou difficile, n’ayez pas honte d’en parler à vos proches ou à un professionnel de santé.

*Cet article vous est proposé par notre partenaire MaySanté.

MAY est une application de e-santé qui vous accompagne dans votre parentalité et le bien-être de vos enfants. Sur MAY, des professionnels de la santé de l’enfant répondent à vos questions 7j/7.*

Maysanté

Ce que Livi peut faire pour vous

Vous présentez des symptômes ou souhaitez simplement parler à un spécialiste pour obtenir un avis médical ? Avec Livi, obtenez un diagnostic médical en quelques minutes, 7j/7, ainsi qu'une ordonnance électronique valable en pharmacie. Consultation remboursable par l'Assurance Maladie.

Consulter un médecin

Autres articles

récupérer après l'accouchement

Besoin de conseils et d'astuces santé ?

Une fois par semaine, recevez des informations de qualité pour prendre soin de votre santé.