MATERNITÉ

IVG : de quoi s’agit-il ?

Dernière mise à jour le:
Conseil médical validé par :
Direction médicale de Livi France
IVG

Besoin d'un avis médical ?

Consulter un médecin

L'Interruption Volontaire de Grossesse (IVG) est une procédure médicale qui permet en France à toute femme souhaitant mettre fin volontairement à une grossesse non-désirée de pouvoir le faire librement. Nos médecins généralistes et gynécologues vous expliquent tout ce que vous devez savoir sur cette procédure médicale.

Qu'est-ce que l'Interruption Volontaire de Grossesse (IVG) ?

L'IVG est un droit fondamental et un acquis majeur dans le droit des femmes venant après un long combat pour disposer de leur corps.

Il s’agit d’une procédure médicale qui permet, à toute femme majeure ou mineure, de mettre fin à sa grossesse de manière volontaire et légale. Elle est généralement effectuée dans les premières semaines de la grossesse, bien que la législation puisse varier selon les pays. En France, l'IVG est légale et encadrée par la loi. La loi Veil, adoptée en 1975, a ouvert la voie à la légalisation de l'IVG et garantit le droit des femmes à y accéder.

L’histoire contemporaine dans d'autres pays du monde nous montre qu’il s’agit d’un droit fragile et propice aux désinformations. Il est donc essentiel de poser les questions à des professionnels de santé formés à cette pratique sans retarder la prise en charge, afin que les délais soient respectés.

Les différentes méthodes d'IVG

En fonction de l'avancement de la grossesse et de la santé de la femme, il existe deux principales méthodes d'IVG :

  • l'IVG médicamenteuse ;
  • l'IVG instrumentale.

Chacune présente ses avantages et ses inconvénients, et le choix dépend de la préférence de la patiente et des recommandations médicales proposées par le médecin.

L’IVG médicamenteuse

L'IVG médicamenteuse s’appuie sur l'utilisation de médicaments pour mettre fin à la grossesse. Cette option peut être proposée dans les premières semaines de la grossesse et est prescrite par un médecin ou une sage-femme formé à l’IVG. Cette technique peut être réalisée à domicile, de préférence en présence d’un proche, ou en centre de soins sous la surveillance d’un professionnel de santé en 72 heures maximum.

L’IVG instrumentale

L'IVG instrumentale est une procédure qui nécessite l’intervention médicale d’un médecin ou d’une sage-femme afin d’aspirer le contenu de l’utérus. Elle peut être réalisée plus tardivement dans la grossesse et est généralement réalisée en ambulatoire dans un établissement de santé. Il s’agit d’une technique rapide et efficace, pouvant être réalisée sous anesthésie locale ou générale au besoin.

Jusqu’à quand peut-on réaliser une IVG ?

En France, la limite de temps pour recourir à une Interruption Volontaire de Grossesse varie en fonction de la méthode utilisée. En règle générale, l'IVG peut être réalisée jusqu'à la fin de la 14e semaine de grossesse, soit 16 semaines d'aménorrhée (absence de règles).

Comment se déroule une IVG ?

Voici les étapes générales à suivre dans le cadre d’une Interruption Volontaire de Grossesse :

La consultation d’information

La première étape consiste à prendre rendez-vous avec un médecin ou une sage-femme pour discuter de votre situation et de votre décision d'avoir recours à l'IVG. Si le médecin ne pratique pas lui-même l’IVG, il est dans l’obligation légale de vous communiquer le nom d’une structure ou d’un autre praticien réalisant cet acte. Cette consultation est l’occasion :

  1. D’établir une méthode de confirmation de grossesse

Avant de procéder à l'IVG, il est important de confirmer la grossesse. Le professionnel de santé peut réaliser ou prescrire un bilan sanguin et une échographie pour déterminer l'avancement de la grossesse.

  1. De vous informer

Le médecin vous expliquera la procédure, les différentes méthodes disponibles, et sera en mesure de répondre à vos questions. Il ou elle vous remettra un “dossier guide IVG” reprenant toutes ces informations.

  1. De vous proposer une consultation psychosociale

Cela vous permettra de bénéficier d’un espace bienveillant, d’un soutien psychologique, ainsi que de conseils personnalisés durant cette période qui peut être difficile à gérer. Cette consultation est facultative pour les majeures, mais obligatoire pour les mineures.

Le recueil du consentement

Il n’existe plus de délai de réflexion légal, mais il est nécessaire de revenir voir le praticien qui réalisera l’IVG au plus vite en tenant compte des délais légaux de l’IVG. En France, l’IVG peut être réalisée jusqu’à la fin de la 14ème semaine de grossesse ou 16 semaines après la fin de vos dernières règles. Cette deuxième consultation est quant à elle l’occasion :

  • de confirmer votre volonté d’avoir recours à l’IVG en rendant un certificat de consentement par écrit au professionnel de santé ;
  • de fixer votre choix de la méthode en fonction de l’avancement de la grossesse et de votre état de santé ;
  • de commencer à parler de la contraception envisagée par la suite, ou de tout autre sujet concernant la santé sexuelle.

La réalisation de l’IVG

Selon la méthode choisie, l'IVG sera réalisée à domicile, dans un établissement de santé, en soin ambulatoire ou avec une hospitalisation de courte durée.

La consultation de suivi

Après l'IVG, un suivi médical est obligatoire pour vérifier que tout s'est bien passé et pour vous apporter le soutien dont vous avez besoin sur le plan physique et psychologique. Cette consultation permet de s’assurer que la grossesse est bien interrompue et qu’il n’existe pas de complications.

C’est ici aussi l’occasion de parler de la contraception envisagée, et d’aborder les sujets de santé sexuelle qui vous concernent.

Qui peut avoir recours à une IVG ?

En France, l'accès à l'IVG est autorisé pour toutes les femmes, qu’elles soient majeures ou mineures.

Pour les femmes mineures, il est tout à fait possible de débuter une procédure d’IVG, il sera cependant demandé d’être accompagné d’un des parents, ou si cela n’est pas possible ou non souhaité, d’une personne majeure de son choix qui n’aura rien à signer. Les femmes mineures doivent également remettre une attestation de consultation psychosociale.

L’IVG est-elle prise en charge ?

En France, l’Interruption Volontaire de Grossesse est prise en charge à 100% par l'Assurance Maladie (Sécurité sociale). Cela signifie que pour les femmes bénéficiant du système de santé français, l'IVG est sans aucune avance de frais.

Pour les femmes mineures, la procédure d’IVG peut être faite de manière totalement gratuite et anonyme, afin de ne pas apparaître sur le relevé de frais de soin des parents ou assurés principaux.

La prise en charge de l'IVG comprend les frais liés aux consultations médicales, aux examens préalables, aux médicaments et à l'intervention elle-même, que ce soit pour l'IVG médicamenteuse ou l'IVG instrumentale.

Quelles sont les conséquences possibles de l'IVG ?

L'IVG peut avoir des répercussions physiques et émotionnelles sur la femme qui y a recours. Il est essentiel de comprendre ces conséquences afin d'assurer un suivi approprié et un soutien adéquat.

Avant de procéder à l'IVG, les femmes ont droit à un accompagnement médical et psychologique. De même, un suivi post-procédure est important pour assurer la récupération physique et émotionnelle.

Si vous souhaitez avoir recours à une Interruption Volontaire de Grossesse ou bénéficier d’un suivi psychologique suite à l’IVG, nos médecins généralistes, gynécologues, psychiatres et psychologues sont à votre écoute sur Livi.

Ce que Livi peut faire pour vous

Vous présentez des symptômes ou souhaitez simplement parler à un spécialiste pour obtenir un avis médical ? Avec Livi, obtenez un diagnostic médical en quelques minutes, 7j/7, ainsi qu'une ordonnance électronique valable en pharmacie. Consultation remboursable par l'Assurance Maladie.

Consulter un médecin

Autres articles

a quel age bebe parle
Maternité – 26 juin 2023

À quel âge bebe parle-t-il ?

Nos médecins généralistes et pédiatres vous expliquent les différentes étapes du développement du langage chez les bébés et les facteurs qui l'influencent.

En savoir plus

Besoin de conseils et d'astuces santé ?

Une fois par semaine, recevez des informations de qualité pour prendre soin de votre santé.