SANTÉ DES HOMMES

Boutons sur le pénis : quelles en sont les causes ?

Dernière mise à jour le:
Conseil médical validé par :
Direction médicale de Livi France
bouton sur le pénis

Besoin d'un avis médical ?

Consulter un médecin

Vous avez remarqué l’apparition d’une tache, d’une grosseur ou d’une bosse sur votre pénis ? La plupart de ces réactions cutanées sont bénignes, mais il est toujours préférable de les faire examiner par un professionnel de santé. Les médecins généralistes et dermatologues sur Livi vous expliquent 10 des causes les plus courantes de boutons sur le pénis et vous prodiguent des conseils pour les traiter.

La découverte d'un bouton, d'une grosseur ou d'une bosse sur votre pénis peut être inquiétante, et il est important d'en trouver la cause. Si la plupart de ces tâches sont sans danger, elles peuvent aussi être le résultat d'infections sexuellement transmissibles (IST) ou révéler une pathologie sérieuse.

Afin de limiter les risques pour soi et autrui, il est important de consulter son médecin traitant ou de se rendre dans un centre de dépistage spécialisé en santé sexuelle si vous remarquez une quelconque anomalie sur votre pénis.

1. Papules perlées du pénis

Les papules perlées du pénis sont de petites billes de couleur chair qui se développent en une ou deux rangées au niveau de la base du gland formant une couronne perlées (sur la partie la plus large du gland). La cause de ces petites bosses n'est pas complètement identifiée, mais on sait qu’elles ne sont pas dues à des IST ou à une mauvaise hygiène. Assez courantes, on les observe chez 38% des hommes âgés de moins de 25 ans et elles peuvent affecter jusqu'à la moitié de la population masculine.

Ce qu'il faut faire : Il n'y a pas lieu de s'inquiéter de ce type de bouton : il ne provoque aucun symptôme et ne nécessite aucun traitement. Les papules perlées du pénis ne sont donc pas graves pour la santé de l’homme et ne présentent pas de danger en cas de contact sexuel.

2. Grains de Fordyce

Les grains de Fordyce sont des glandes sébacées qui ne contiennent pas de follicules pileux. Elles se présentent sous la forme de petites taches blanches ou jaunâtres qui peuvent se développer sur diverses parties du corps, notamment les lèvres et l'intérieur des joues. Elles peuvent également se développer sur le gland et la verge du pénis.

Ce qu'il faut faire : Totalement inoffensives, ces taches ne nécessitent pas de traitement.

3. Acrochordons

Les acrochordons, parfois appelés étiquettes de peau, sont des excroissances cutanées molles, de la couleur de la peau, qui se développent avec l'âge. On les trouve généralement sur le cou, les aisselles ou l'aine, mais elles peuvent aussi se développer sur le pénis.

Ce qu'il faut faire : Les acrochordons ne sont pas inquiétants, mais ils peuvent être retirés s'ils vous gênent ou à des fins purement esthétiques.

4. Dermatite

La dermatite de la zone génitale, ou "eczéma pénien", est une affection qui provoque des démangeaisons, une sécheresse et une décoloration de la peau. Le pénis peut également paraître squameux, cendré ou gris violet chez les personnes à la peau foncée et rouge chez les personnes à la peau claire.

Ce qu'il faut faire : Le principal traitement consiste à s'assurer que la peau de la zone concernée est bien hydratée et non irritée. Des crèmes à base de cortisone peuvent être utilisées dans certains cas pour aider à soulager les symptômes. Attention : il est fortement recommandé de consulter son médecin traitant pour obtenir un diagnostic complet plutôt que de pratiquer l’automédication.

5. Lichen plan

Le lichen plan est une éruption cutanée rouge-violacée et tachetée qui peut apparaître sur différentes parties du corps, y compris le pénis. Cette éruption peut être inconfortable et provoquer des démangeaisons.

Ce qu'il faut faire : Votre médecin traitant pourra vous prescrire une pommade apaisante. Dans certains cas, vous aurez besoin d'une courte cure de crème à base de cortisone pour soulager les symptômes.

6. Molluscum contagiosum

Le molluscum contagiosum est une infection cutanée causée par un virus qui provoque des lésions en dômes ou perlées sur la peau et qui se développent en grappes. Ces taches ont une petite fossette distinctive en leur centre. Elles ne sont pas forcément douloureuses, mais elles peuvent provoquer des démangeaisons et peuvent apparaître sur n’importe quelle partie du corps, y compris sur le pénis et l'aine.

Cette maladie est contagieuse et peut être transmise facilement à d'autres personnes par contact direct avec la peau, en touchant des objets contaminés et par contact sexuel. L'affection peut être considérée comme une IST si la tache se trouve sur les organes génitaux et que la personne est toujours sexuellement active.

Ce qu'il faut faire : Si vous pensez souffrir d’un molluscum contagiosum, parlez-en rapidement à votre médecin traitant. L'affection peut s'améliorer d'elle-même, mais l’application de crèmes ou de gels spécifiques accompagnées d’un traitement, comme la cryothérapie par exemple, peuvent vous aider.

7. Verrues génitales

Les verrues génitales, également appelées condylomes, sont une IST causée par le virus du papillome humain (VPH) qui provoque des excroissances indolores, petites et charnues sur la verge, le gland ou sous le prépuce du pénis. Il s'agit d'une IST courante qui se transmet par l'activité sexuelle.

Ce qu'il faut faire : Si vous pensez souffrir de verrues génitales, vous devez cesser toute activité sexuelle et vous rendre rapidement dans un centre de dépistage. Les traitements consistent en l’application de traitement chimique sous forme de crème ou de gel, la brûlure des verrues à l’aide d’azote liquide ou une intervention chirurgicale pour les retirer. Il n’existe pas de traitement antiviral pour supprimer le virus à l’origine des lésions, mais votre corps peut combattre le virus avec le temps.

8. L'herpès génital

L'herpès génital est une IST causée par le virus de l'herpès simplex (HSV), qui provoque de petites cloques, des plaies ou des lésions de couleur grise ou blanche autour du pénis. Les lésions peuvent être douloureuses ou provoquer des démangeaisons. Vous pouvez également ressentir une sensation de brûlure autour de votre pénis.

Ce qu'il faut faire : Il n'existe pas de traitement définitif contre le virus qui reste à vie dans le corps, mais la maladie peut être prise en charge par des médicaments antiviraux permettant de faire régresser la poussée. Les préservatifs servent également à prévenir toute propagation du virus.

9. Syphilis

La syphilis est une IST causée par une bactérie qui entraîne la formation d'ulcères blancs ou décolorés et indolores sur ou autour du pénis.

Ce qu'il faut faire : La syphilis peut être traitée facilement par un traitement antibiotique. En l’absence de traitement, elle peut entraîner des complications graves. Il est important que vous consultiez votre médecin, qu’il s’agisse de votre généraliste ou d’un professionnel exerçant dans un centre de santé sexuelle.

10. Cancer du pénis

Il s'agit d'un type de cancer très rare qui touche la peau du pénis et le prépuce. Il peut provoquer une excroissance ou une plaie qui ne guérit pas, des saignements, une éruption cutanée et des changements de couleur de la peau du pénis ou du prépuce. Les autres symptômes comprennent une perte de poids involontaire, une sensation de fatigue, une bosse à l'aine et des douleurs d'estomac.

Ce qu'il faut faire : Si vous présentez l'un de ces symptômes, consultez un médecin généraliste dès que possible.

Quand dois-je parler à un médecin ?

Consultez un médecin si vous présentez l'un de ces symptômes ou si vous remarquez une grosseur ou un bouton sur votre pénis.

En cas d’anomalie sur votre pénis, vous devez cesser toute activité sexuelle jusqu'à ce que vous en ayez parlé à votre médecin traitant afin d’écarter tout risque de transmission d’IST.

Vous vous inquiétez pour votre santé sexuelle ?

Vous avez des inquiétudes suite à des relations sexuelles non protégées ou concernant votre santé sexuelle en général ? Prenez rendez-vous avec un médecin pour obtenir des conseils, de l’aide ou une ordonnance en ligne pour un dépistage d'IST.

Consulter un médecin en ligne

Autres articles

smegma

Besoin de conseils et d'astuces santé ?

Une fois par semaine, recevez des informations de qualité pour prendre soin de votre santé.