Ulcère digestif: symptômes et traitements

L’ulcère digestif est une lésion de la paroi de l’estomac ou de la première partie de l’intestin appelée duodénum.

Il fait suite à l’agression de cette paroi par l’acidité du liquide gastrique. Cette agression est principalement favorisée par la présence d’une bactérie au niveau de l’estomac, helicobacter pylori. Découvrez ci-dessous les conseils médicaux des médecins sur Livi pour traiter l'ulcère digestif.

L’ulcère digestif est une pathologie fréquente mais son incidence a fortement diminué ces vingt dernières années, grâce à la mise en cause et au traitement efficace des infections par helicobacter pylori.

La gravité de la maladie est due au risque de complications de l’ulcère. Il peut entraîner une hémorragie digestive grave, une perforation de la paroi digestive ou une obstruction digestive. Au niveau de l’estomac uniquement, l’ulcère peut se transformer en cancer.

la majeure partie des patients ayant un ulcère digestif n’ont pas de symptômes initialement.

L’ulcère peut cependant se manifester par des douleurs du creux épigastrique, situé au niveau du ventre sous la pointe du sternum. Ces douleurs, à type de crampe ou de sensation de faim douloureuse, surviennent à distance des repas et sont généralement soulagées par l’alimentation. D’autres symptômes sont possibles comme des troubles de la digestion, des vomissements, une perte de sang lors d’un effort de vomissement ou dans les selles, signe d’une complication hémorragique.

Les complications de l’ulcère

La complication la plus fréquente est l'hémorragie digestive. Son importance est variable allant d’une petite perte de sang, mais qui sur le long terme peut entraîner une anémie, à une hémorragie aiguë grave nécessitant des soins urgents.

Vient ensuite la perforation de la paroi digestive, le liquide gastrique se répand alors dans la cavité abdominale entraînant une infection à ce niveau.
Enfin plus rarement, la présence d’un ulcère du duodenum peut conduire au rétrécissement de l'intestin et à une occlusion digestive. L’ulcère de l’estomac peut quant à lui se transformer en cancer.

L’ulcère digestif est le résultat d’un déséquilibre entre les facteurs d’agression (acidité) et les mécanismes de défenses de la paroi de l’estomac ou de l’intestin.

Ce déséquilibre est secondaire à des facteurs génétiques et environnementaux parmi lesquels:

  • l’infection digestive par une bactérie particulière, l’helicobacter pylori. Acquise pendant l’enfance par transmission principalement orale, la bactérie reste à vie dans notre tube digestif. En France, on estime que 15 à 30% de la population est porteuse de cette bactérie, 10% de cette population développera un ulcère digestif;

  • la prise de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène, ketoprofène, diclofenac…) et d’aspirine. Un ulcère digestif est retrouvé chez 15 à 30% des utilisateurs au long cours de ce type de médicaments.

  • le tabac et l’alcool,

  • le stress chronique.

L’ulcère digestif est confirmé par la réalisation d’une endoscopie gastro duodénale, introduction par la bouche d’une caméra dans le tube digestif permettant de visualiser la paroi digestive et de réaliser des prélèvements.

La présence d’helicobacter pylori est alors systématiquement recherchée sur les prélèvements. En cas de résultat positif,un traitement spécifique sera mis en place. Il comprend actuellement l’association de 2 à 3 antibiotiques et d’1 inhibiteur de la pompe à protons (réducteur de la production d’acidité gastrique) pour une durée de 10 à 14 jours.
En l’absence d’helicobacter pylori, un traitement par inhibiteur de la pompe à protons seul est instauré pour 4 semaines.

A distance de l'arrêt du traitement, un contrôle de l'éradication de l’helicobacter pylori est indispensable. Il sera réalisé grâce à un test respiratoire dit à l’urée marqué.

En cas de complications hémorragiques ou de perforation, la prise en charge de l’ulcère est chirurgicale.

Vous vous conseillons de consulter un médecin en cas de:

  • maux de ventre récurrents,
  • sensation de faim douloureuses,
  • trouble de la digestion: inconfort digestifs, nausées, ballonnements.

Vous devez consulter en urgence en cas de:

  • maux de ventre persistants,
  • selles noires,
  • vomissements sanglants,
  • difficulté à avaler,
  • de perte de poids inexpliquée.

Prévention:

Elle consiste à traiter une éventuelle infection par helicobacter pylori et à éviter ce qui peut aggraver l’ulcère de l’estomac: arrêt du tabac, limitation de la consommation d’alcool, prise en charge du stress, limitation de l'automédication par anti-inflammatoire non stéroïdien et aspirine.

Un médecin Livi peut suspecter le diagnostic d’ulcère gastro-duodénal mais celui ci doit être confirmé par une consultation avec un médecin spécialiste gastro-enterologue et la réalisation d’examens complémentaires.
Les médecins sur Livi vous reorienterons de manière adaptée en fonction de vos symptômes.

Mis en ligne le:
9 juin 2020
Conseil médical validé par:
Dr. Céline Guyomar,