Érythème fessier

Qu'est-ce que l’érythème fessier ?

L’érythème fessier désigne une inflammation de la peau des fesses et des organes génitaux chez le bébé. Le plus souvent d’origine irritative et causé par la macération de la peau au contact prolongé des couches, il peut également être d’origine infectieuse (bactéries, virus, champignons) ou inflammatoire (eczéma de contact, psoriasis). 

C'est l'un des problèmes cutanés les plus courants chez les nourrissons et les enfants, puisqu’il touche près d’un bébé sur trois. L’érythème fessier survient principalement chez les bébés, bien que toute personne portant régulièrement des couches puisse développer cette affection. 


Les lésions d'érythème fessier concernent bien sur les fesses, mais le bas de l'abdomen, les parties génitales et le haut des cuisses peuvent également être touchés. 


Quelles sont les causes de l’érythème fessier ?

L'érythème fessier peut avoir plusieurs causes. 

La principale est l'exposition prolongée à l'urine et aux selles qui peuvent attaquer la peau suite à leur dégradation en ammoniac. Cela concerne surtout les bébés dont la peau est particulièrement sensible et fragile. 

Une infection fongique de type candidose peut également survenir en raison de l'humidité sous la couche et de la macération qui en résulte. Il est enfin possible que l’infection soit due à une bactérie si les conditions sont réunies, on parlera alors d’impétigo.

Les causes inflammatoires comme une dermatite atopique, le psoriasis ou un eczéma de contact, sont une autre famille d’érythème fessier. 

Enfin, des causes beaucoup plus rares peuvent être liées à des maladies générales ou des carences. 


Quels sont les facteurs favorisants ?

De nombreux facteurs peuvent favoriser l’apparition d’un érythème fessier :

  • le port de vêtements serrés ou de couches qui frottent sur la peau ; 

  • une fréquence de changement de couches trop basse ;

  • un nettoyage des fesses insuffisant ;

  • l’utilisation de couches peu absorbantes comme les couches lavables ;

  • une diarrhée ;

  • l’utilisation de produits de soins irritants comme les lingettes sans rinçage, certaines lotions ou poudres ;

  • une affection préalable de la peau comme de l'eczéma ;

  • un traitement antibiotique chez la mère ou l’enfant, en modifiant la qualité et la quantité des selles du bébé.

Quels sont les symptômes de l’érythème fessier ?

En général, la peau des fesses, des organes génitaux et du haut des cuisses apparaît rouge et chaude au toucher, des cloques ou de petites érosions peuvent se former à un stade plus avancé et les contours de l'éruption sont le plus souvent bien définis.
Votre enfant peut également être plus grognon qu’à son habitude et manifester des pleurs au moment des changements de couches et des soins qui l’accompagnent.

Si les symptômes suivants apparaissent, votre enfant peut avoir besoin d'une intervention médicale :

  • l'inflammation est étendue ou semble s'aggraver ;

  • l’éruption cutanée est accompagnée de fièvre, de saignements, de démangeaisons ou de suintements ;

  • la présence de furoncles ou de cloques s'étend au-delà de la région de la couche.

Comment prévenir l’érythème fessier ?

Quel traitement en cas d’érythème fessier ?

Le traitement de l'érythème dépend de sa cause :

  • en cas d'érythème lié à l’irritation, la mise en place des mesures précédemment citées doit suffir ; 

  • en cas d'érythème secondaire à une infection candidosique, votre médecin pourra vous prescrire une crème antifongique :ces crèmes, comme la terbinafine, doivent être utilisées pendant deux à quatre semaines ;

  • en cas d'érythème inflammatoire lié à un eczéma ou à un psoriasis, une crème à base de cortisone, comme l'hydrocortisone, peut être utile : c’est généralement un traitement court et qui nécessite quelques précautions, mais le mieux est de bien suivre les conseils de votre médecin traitant.


De plus, comme toujours, lisez la notice avant d’utiliser un produit et vérifiez avec un professionnel de santé que ce produit convient à votre bébé.


Comment favoriser la cicatrisation ?

Pour favoriser la cicatrisation, faites tout votre possible pour laisser la peau de bébé à l’air libre. Vous pouvez par exemple laisser votre bébé sans couche ni pommade pendant de courtes périodes, comme lors de la sieste, ou utiliser une couche plus grande que d'habitude. Il faut généralement quelques jours pour que la situation s'améliore, mais si elle persiste malgré un premier traitement prescrit par votre médecin, il est possible que ce dernier vous adresse avec votre bébé en consultation avec un dermatologue.

Ce que Livi peut faire pour vous

Sur Livi, consultez un médecin généraliste, un dermatologue ou un pédiatre en ligne en cas de problème de peau ou de maladie infantile. Bénéficiez d’un diagnostic et recevez une ordonnance électronique en cas de besoin.

Conseil médical validé par :
Dr. Céline Guyomar