Livi-logo
Télécharger
Apnée du sommeil : l’identifier et la traiter
apnée du sommeil

Apnée du sommeil : l’identifier et la traiter

L'apnée du sommeil correspond à la survenue de pauses respiratoires pendant le sommeil. Découvrez les causes de l'apnée du sommeil et comment la traiter si vous en souffrez.

Qu'est-ce que l'apnée du sommeil ?

Comme expliqué précédemment, l'apnée du sommeil correspond à la survenue de pauses respiratoires pendant le sommeil. Ces épisodes d’arrêt respiratoire n’ont pas de gravité en soi, mais ils détériorent la qualité du sommeil. L'apnée du sommeil modérée à sévère, c’est-à-dire comprenant de nombreux arrêts respiratoires par heure, peut entraîner à long terme une hypertension artérielle et des maladies cardiovasculaires.

Symptômes de l'apnée du sommeil

Les symptômes les plus courants chez les personnes atteintes par ce syndrome sont :

  • Des ronflements sonores
  • Une respiration difficile
  • Une fatigue importante la journée

Les personnes présentant un syndrome d’apnée du sommeil peuvent souffrir de fatigue, d’endormissement, de maux de tête et de troubles de la concentration pendant la journée. Cette somnolence diurne est une conséquence directe des troubles du sommeil causés par ce syndrome.

Cause de l'apnée du sommeil

Il existe deux types d'apnée du sommeil.

L'apnée du sommeil la plus courante, dite obstructive, survient lorsque les muscles du pharynx se relâchent au cours du sommeil. Cela provoque l’obstruction des voies aériennes dans lesquelles passe l’air pour aller aux poumons. L’autre type d’apnée du sommeil, dite centrale, est beaucoup plus rare. Elle est due à un défaut de communication entre le cerveau et les muscles respiratoires. Ces derniers ne reçoivent pas suffisamment d’information ce qui provoque des arrêts passager de leur contraction.

Quel que soit le type d’apnée, la conséquence est une baisse du niveau d'oxygène dans le sang qui active rapidement les centres respiratoires du cerveau. Il se produit alors un bref réveil de la personne pour reprendre son souffle. La plupart du temps, ces micro réveils passent inaperçus. Une personne atteinte d’apnée du sommeil peut présenter plus de 30 épisodes d’apnée du sommeil par heure.

Il existe plusieurs facteurs favorisant l’apnée du sommeil, parmi les plus fréquents:

  • Le surpoids ou l’obésité : l’accumulation de graisse autour du cou augmente l’obstruction des voies aériennes lorsque les muscles sont relâchés.
  • L’âge : la fréquence d’apnée du sommeil augmente avec l’âge.
  • L’alcool et les médicaments tels que les somnifères : ils aggravent le relâchement musculaire du pharynx pendant le sommeil.
  • Le tabac : les fumeurs souffrent trois fois plus d'apnée du sommeil que les non-fumeurs.

Quel traitement pour les apnées du sommeil ?

Le premier traitement de l’apnée du sommeil consiste à supprimer les facteurs favorisant en modifiant son mode de vie: perte de poids si vous êtes en surpoids, limitation de la consommation de somnifères et d’alcool le soir, arrêt de la consommation de tabac.

Si cela ne suffit pas, il existe d'autres options de traitement: les orthèses mandibulaires et le traitement par ventilation nocturne à pression positive, encore appelée CPAP (Continuous Positive Airway Pressure). Il consiste en la mise en place, pour dormir, d’un masque relié à une machine envoyant en continue de l’air sous pression positive maintenant, ainsi, les voies respiratoires ouvertes pendant la nuit.

Remboursement du traitement

Le traitement par Pression Positive Continue est remboursable par l’assurance maladie sous certaines conditions :

  1. Le médecin prescripteur initial doit être un médecin formé aux pathologies du sommeil.
  2. Le médecin doit établir une demande d’entente préalable au remboursement qui sera validée par l’assurance maladie et renouvelée tous les ans. La demande de renouvellement pourra être effectuée par le médecin traitant.

Pour bénéficier du maintien de prise en charge, le médecin prescripteur doit constater une efficacité du traitement ainsi qu’une utilisation minimale de 4 heures par nuit sur une période de 24 heures.

Faire un test d'apnée du sommeil ?

Beaucoup de personnes souffrant d'apnée du sommeil ignorent en être atteintes. Pourtant, en raison du retentissement de l’apnée du sommeil sur la vie quotidienne à court terme (trouble de la vigilance la journée) et à long terme (risque cardio vasculaire), il est important que la maladie soit diagnostiquée et traitée.

C’est pourquoi, si vous présentez des symptômes d’apnée du sommeil, il vous est conseillé de consulter un médecin au plus vite.

En cas de suspicion d’apnée du sommeil, votre médecin pourra alors vous rediriger vers un centre spécialisé afin d’effectuer un test appelé polysomnographie.

Comment Livi peut vous aider ?

S’ils suspectent un syndrome d’apnée du sommeil, nos médecins pourront vous conseiller et vous adresser à un centre spécialisé où seront réalisés des examens complémentaires et un bilan du sommeil.

Conseil médical validé par :

Dr. Céline Guyomar

Mis à jour le :