SANTÉ MENTALE

Syndrome de l’imposteur : de quoi s'agit-il ?

Dernière mise à jour le:
Conseil médical validé par :
Direction médicale de Livi France
syndrome de l'imposteur
Il vous arrive d’avoir l'impression de ne pas être à votre place, de douter, et de vous demander comment vous en êtes arrivé là ? Vous souffrez peut-être du syndrome de l’imposteur.

Besoin d'un avis médical ?

Consulter un médecin

Il vous arrive d’avoir l'impression de ne pas être à votre place, de douter, et de vous demander comment vous en êtes arrivé là ? Vous manquez de confiance en vous et en vos capacités ? Si ces doutes deviennent maladifs, vous souffrez peut-être du syndrome de l’imposteur. Aussi appelé syndrôme de l’autodidacte, ce trouble incite à nier la propriété de tout accomplissement, qu'il soit professionnel ou privé, et à vivre avec la peur constante d’être démasqué par son entourage. Les médecins sur Livi vous donnent les clés pour vous en libérer.

Qu'est-ce que le syndrome de l'imposteur ?

Le syndrome de l'imposteur est un sentiment auto-entretenu d'incompétence et de doute en sa personne et ses compétences, et qui persiste malgré les succès scolaires et professionnels. Il s'agit essentiellement d'un conflit entre la perception que l’on se fait des autres et la façon dont on se perçoit soi-même.

Pour contrecarrer cela, l’individu souffrant du syndrome de l’imposteur aura tendance à travailler plus dur que nécessaire pour se prouver qu’il mérite son succès. Cela lui permettra de se sentir digne de sa position et de se déculpabiliser d'avoir trompé les gens qui l'entourent. Ce constant appel au surpassement n’est cependant pas suffisant et continue donc d’alimenter ce trouble. À long terme, ce comportement peut conduire à un état d'anxiété, de culpabilité et parfois même à la dépression.

Combien de personnes touche-t-il ?

Le syndrome de l’imposteur est loin d’être marginal. On estime aujourd’hui que 70% des personnes à l’échelle mondiale seraient touchées au cours de leur vie par ce trouble. La crise du coronavirus a d’ailleurs révélé de nombreuses répercussions quant à ce sentiment d’imposture. Au Royaume-Unis, 85% des adultes actifs déclarent se sentir incompétents au travail depuis l’arrivée de la pandémie.

Les différents types de syndrome de l'imposteur

Le perfectionniste

Le perfectionniste, comme son nom l’indique, cherche à atteindre la perfection, et ce dans tous les aspects de sa vie. La moindre erreur lui apparaîtra comme un échec et le succès atteint en dépit de ces maladresses semblera immérité.

Le génie naturel

Le génie naturel s'appuie sur sa capacité innée à maîtriser tout ce qui se présente à lui. Il utilise son talent pour se sortir de toutes les situations, mais il ne manquera pas d'éprouver de la gêne ou de la honte en cas d'obstacle.

Le solitaire

Le solitaire cherche à réussir par ses propres moyens. Demander de l’aide ou le soutien des autres est pour lui un aveu de faiblesse ou un échec, alimentant ainsi les sentiments d'inadéquation et de dégoût de soi.

L'expert

L'expert se fie à aux connaissances inégalées qu'il a acquises lors de ses études et considère que s’il ne sait pas tout, c’est qu’il ne sait rien. Un échec ou une incertitude, même minime, peut donc lui donner l'impression d'être un imposteur et le faire culpabiliser.

Le super-héros

Le super-héros ne s’arrête jamais et cherche à repousser ses limites. Cependant, à long terme, cela peut lui sembler insuffisant, générant ainsi un sentiment de ne pas en faire assez.

Quelles sont les causes du syndrome de l'imposteur ?

La combinaison de multiples facteurs peut être responsable du développement d’un syndrome de l'imposteur :

  • la pression exercée par les parents pour obtenir d’excellents résultats scolaires et disciplinaires peut faire naître ce besoin d’en faire toujours plus ;
  • certains caractères peuvent être à l’origine du syndrome de l'imposteur : les profils à tendances perfectionnistes, ceux sujets aux problèmes de santé mentale, ou encore les personnes avec une faible estime de soi ;
  • la pression face à de nouvelles responsabilités ;
  • les préjugés sociétaux liés au genre et à l’origine peuvent aussi être responsables de ce syndrome.

Quel test pour diagnostiquer le syndrome de l’imposteur ?

Afin de diagnostiquer un potentiel syndrome de l’imposteur, un test baptisé l'Échelle de Clance a été théorisé. Il s'agit d'un test qui permet d’évaluer l'estime de soi à travers 20 situations différentes. N’hésitez pas à consulter un psychologue si vous pensez souffrir du syndrome de l’autodidacte.

Comment combattre le syndrome de l'imposteur ?

En faire toujours plus ne fera qu’alimenter ce cercle vicieux. Il est préférable de reconnaître vos sentiments d'inadéquation et d'essayer de les comprendre. Défier vos doutes et essayer de les surmonter peut renforcer votre confiance en vous. Éviter les comparaisons peut également vous aider à être plus à l'aise avec la personne que vous êtes, vos aspirations et vos réussites.

Si vous éprouvez des difficultés à surmonter votre syndrome de l’imposteur, essayez d’en parler avec un professionnel de santé.

Sur Livi, vous pouvez consulter un médecin généraliste ou un psychiatre pour bénéficier d’un accompagnement adapté à votre situation.

Obtenir de l'aide pour un trouble ou une maladie mentale

Vous souffrez d'un problème de santé mentale ? Sur Livi, obtenez de l'aide d'un médecin généraliste, ou d'un psychiatre. Consultez en ligne depuis votre ordinateur ou depuis l'application Livi.
Prendre rendez-vous

Autres articles

psychotherapie

Besoin de conseils et d'astuces santé ?

Une fois par semaine, recevez des informations de qualité pour prendre soin de votre santé.