Comment rassurer vos enfants face au Covid-19

père qui frappe à la porte de son enfant
Mis en ligne le : 30 avr. 2020

Si cette nouvelle vie en période de Covid-19 effraie vos enfants, voici quelques conseils d’experts qui pourront vous être utiles.

Si la propagation du Covid-19 a pu vous stresser ou vous déstabiliser, sachez que les niveaux de crainte ressentis par vos enfants sont probablement beaucoup plus intenses. Certains d’entre eux réussiront à les extérioriser. D’autres ne montreront rien.

Alors que certains des plus jeunes vont retourner à l’école à la mi-mai, il est primordial de pouvoir répondre à leurs craintes et leurs angoisses. Les jeunes enfants, plus particulièrement, ont plus de mal à exprimer ou comprendre leurs peurs et peuvent donc nourrir des inquiétudes, à cause de cette « nouvelle maladie » dont tout le monde parle.

Évaluer leur niveau de peur : ne faites pas de suppositions

Pour autant, avant d’aborder le sujet avec votre enfant il est important d’évaluer à quel point le coronavirus le préoccupe, afin d’éviter de lui imposer des craintes qu’il n’a pas.

Posez-lui des questions pour identifier ce que l’enfant a pu entendre, notamment via des canaux comme la télévision ou sur le web. Que ce soit à travers des reportages à la télévision ou via des conversations entre adultes, les enfants ne retiennent que des extraits d’histoires et ne savent pas toujours comment digérer ces nouvelles informations. Ce manque de compréhension peut potentiellement accroître l’angoisse car, pour les enfants comme pour les adultes, le stress émane de l’incertitude.

L’un des meilleurs moyens de soulager l’anxiété de vos enfants est de s’assurer qu’ils se sentent informés. S’ils ont déjà quelques connaissances à propos du virus, évaluez leur niveau de compréhension et essayez d’identifier précisément ce qui les préoccupe. Ensuite, vous pourrez les aider à remettre les choses dans leur contexte et les leur expliquer de manière adaptée.

Rester simple

Pour réussir à préserver la santé mentale de vos enfants, les médecins LIVI recommandent de vous assurer qu’ils se sentent compris, valorisés et en sécurité. Il est essentiel de rassurer votre enfant. N’hésitez pas à répondre aux questions avec sincérité, tout en remettant certains éléments en perspective.

S’ils ont peur pour leurs grands-parents, rappelez-leur que les règles du confinement et les gestes barrière sont là pour les protéger et les maintenir en sécurité. Répondez à leurs questions avec honnêteté sans pour autant entrer dans des détails statistiques.

Faire attention à la manière dont on parle du virus avec d’autres adultes

En tant que parent, il est primordial de surveiller sa manière de se comporter et ce que les enfants peuvent retenir lorsqu’ils entendent une discussion entre adultes. Il faut éviter d’afficher son désespoir ou de perdre le contrôle, car les enfants ont peur quand ils voient leurs parents perdre pied. Ils ont besoin de voir de l’espoir. Leur faire savoir que vous êtes là et que vous prendrez soin d’eux sera d’une grande aide.

Les enfants remarqueront votre nervosité et votre anxiété. Par conséquent, essayez d’être attentif à vos réactions et de comprendre ce qui déclenche vos angoisses.

Rendre les choses concrètes

Responsabilisez vos enfants en leur donnant des conseils pratiques, en leur explicitant les gestes barrière, pour qu’ils soient en mesure de prendre soin d’eux-mêmes. Parlez-leur de l’importance de l’hygiène et d’avoir les mains propres. On retrouve un grand nombre de vidéos sur Internet qui expliquent comment se laver les mains correctement et de manière ludique.

Montrez-leur que vous prenez des précautions et que vous suivez les recommandations sanitaires à la lettre : cela les rassurera de savoir que vous vous montrez proactif, quand il s’agit de préserver la sécurité et le bien-être de chacun.

Comment expliquer la nécessité de distanciation sociale

Les enfants, par nature, sont généralement pleins de vie, très actifs et moins concernés par le respect des limites de distance physiques individuelles. La distanciation sociale peut s’avérer difficile, notamment pour les plus petits.

Évitez de rendre la distanciation sociale bizarre ou effrayante. Le terme n’aura aucun sens aux oreilles des jeunes enfants, préférez parler de “distance physique” que de “distanciation sociale”, utilisez donc des phrases qu’ils seront en mesure de comprendre. Parlez-leur de la manière dont ils peuvent préserver la santé des autres, notamment en évitant de trop s’approcher d’eux.

Nos vies devenant de plus en plus virtuelles, les enfants plus âgés auront plus de chances de tomber sur des informations en ligne. Il vous sera difficile de les empêcher de lire des rumeurs et des fausses informations qui circulent sur Internet. Encouragez les enfants plus âgés à prendre du recul sur ce qu’ils voient en ligne et à vous poser des questions lorsque l’une d’elles leur paraît plus étrange.

Constituez une liste de sites et plateformes fiables, pour qu’ils se sentent impliqués. Discutez ouvertement des raisons pour lesquelles certaines choses que l’on voit, notamment sur les réseaux sociaux, peuvent s’avérer fausses.

Préservez le bien-être psychologique de vos enfants pendant le confinement

Même si les opportunités de sortie sont limitées pour le moment, il peut être intéressant de stimuler les enfants à l’aide de jeux créatifs et en sollicitant leur imagination.

Il est aussi important d’expliquer que la société fait d’immenses efforts pour compenser la situation si particulière dans laquelle nous vivons, cela leur donnera de l’espoir et le sentiment qu’ils ne sont pas tout seuls dans cette situation. En créant une certaine routine, pour que les enfants plus âgés puissent poursuivre leur scolarité et continuer leur apprentissage en ligne, vous entretiendrez un sentiment de normalité.

Si le mal être de votre enfant s’installe durablement ou s’aggrave, nous vous invitons à prendre contact avec votre médecin traitant ou avec un professionnel de santé pour avoir un avis médical.

Mis en ligne le :
30 avr. 2020