Téléchargez LIVI Téléchargez LIVI

Lumbago : causes et traitement

Le lumbago correspond à l’apparition brutale d’une douleur intense au niveau du bas du dos. Il survient généralement après un effort qui peut être intense et inhabituel comme le port d’une charge lourde au cours d’un déménagement, ou au contraire léger et banal comme se pencher en avant au dessus du lavabo. L’intensisté de la douleur n’est pas un signe de gravité et les symptomes régressent, en général, en moins d’une semaine. C’est la première cause de lombalgie aigue (douleur de dos d’une durée inférieure à 6 semaines) chez les personnes entre 30 et 60 ans.

Le lumbago correspond à l’apparition soudaine d’une douleur isolée de la partie basse du dos (région lombaire), pouvant s’étendre aux fesses. Un effort de soulèvement, un trajet prolongé en voiture, mais également un simple “faux mouvement”, peuvent conduire à un lumbago. La douleur est généralement augmentée lors des efforts de toux ou de défécation et est, initialement, soulagée par le repos en position allongée. Une raideur s’installe au niveau lombaire empêchant tout mouvement du dos et entrainant une sensation de blocage. La raideur est parfois accompagnée d’une déviation passagère de la colonne vertebrale. La fonction des membres inférieurs doit être normale.

La douleur aigue et la sensation de craquement initial ressentis au cours du lumbago seraient secondaires à une déchirure partielle des structures entourant les disques intervertébraux (amortisseurs situés entre chaque vertèbres) lors d’une mise en tension inapropriée de la colonne vertebrale. Cette lésion entraine une contraction violente et persistante des muscles du bas du dos, dits paralombaires, dont résulte la raideur du dos.

En cas de lumbago, un traitement par un anti-douleur, adapté à votre douleur vous sera prescrit. Il peut être accompagné d’un médicament anti inflammatoire dit non steroidien et éventuellement d’un décontracturant musculaire. Le repos au lit n’est pas recommandé mais si la douleur l’impose il doit être de courte durée (2/3 jours). Vous devez reprendre au plus vite et progressivement les activités du quotidien, la guérison musculaire passant par la mobilisation et non par le repos.
En cas de douleur persistante, une prise en charge par un kinésithérapeute pourra être envisagée.

En cas de survenu d’un lumbago, vous devez consulter au plus vite afin d’être soulagé.

Vous devez consulter en urgence en cas :
• De signes neurologiques (trouble de la marche, fuites urinaire ou anale, troubles sensitifs au niveau de la zone de l’entrejambe)
• De fièvre
• De traumatisme récent
• De douleur thoracique associée
• D’antécédents de cancer

En l’absence de signes de gravité, le médecin LIVI pourra établir le diagnostic de lumbago et vous envoyer une ordonnance afin de soulager vos douleurs au plus vite.

En revanche, si des signes de gravité sont présents, le médecin vous reorientera en consultation physique.

Mis en ligne le :
3 février 2019
Conseil médical validé par :
Dr. Céline Guyomar,