Conjonctivite : causes et traitement

Une conjonctivite correspond à l’inflammation de la conjonctive, qui est la partie blanche du globe oculaire. Cette inflammation entraîne une rougeur de l’oeil.

Plusieurs causes peuvent expliquer une conjonctivite :

  • Une infection : virale ou bactérienne
  • Une allergie
  • Une irritation par la présence d’un corps étranger, entropion (paupière qui s’enroule avec cil qui rentre à l’intérieur), un orgelet ou chalazion
  • Une insuffisance de larmes ou une anomalie de son écoulement : sécheresse oculaire, fermeture du canal lacrymal (chez les nouveaux-nés), un ectropion (paupière qui s’affaisse ou s’enroule vers l’extérieur)
  • Un traumatisme direct ou une brûlure
  • Une maladie inflammatoire ou dermatologique.

Le diagnostic d’une conjonctivite est clinique et ne nécessite souvent aucun examen complémentaire.
Une conjonctivite correspond à une rougeur du blanc de l’oeil qui s’associe fréquemment à des picotements ou démangeaison, un larmoiement plus important, la présence de sécrétions parfois purulentes qui peuvent coller les paupières au réveil, et parfois une gène à l’exposition à la lumière.

La conjonctivite ne doit par contre pas s’accompagner d’une douleur oculaire, d’une diminution de l’acuité visuelle, d’un trouble de la motricité des yeux ou d’une restriction du champ visuel.

Comment se déroule l'enquête?

L’origine de la conjonctivite peut être suspectée à l’aide de faisceaux d’arguments dépendant de sa présentation ou du contexte.
La durée d’évolution, le caractère unique ou récidivant, la purulence des sécrétions, la concomitance d’autres symptômes du nez ou de la gorge ou de lésions dermatologiques associées, l’application d’un nouveau cosmétique, la présence d’un facteur local irritatif, le port de lentilles de contact sont des éléments orientant le diagnostic.

Le traitement dépend bien sûr de l’origine de la conjonctivite. La plupart des conjonctivites, fréquemment d’origine infectieuse, guérissent d’elle même car causées par un virus. Toutefois, en raison de la difficulté à la différencier d’une conjonctivite bactérienne, un traitement local antiseptique voire antibiotique est régulièrement prescrit. Une ordonnance avec des collyres anti-allergiques ou des larmes artificielles peut être faite. En cas de facteur favorisant anatomique ou irritatif et de récidives fréquentes, le traitement peut associer une prise en charge chirurgicale.

Durant le traitement, il est important d’éviter le port de lentilles de contact ou l’application de cosmétiques. Évidemment, continuer à frotter ses yeux n’est pas souhaitable.

La conjonctivite est la première étape d’une infection de l’oeil. Si l’infection s’aggrave, elle peut s’étendre à la cornée pour donner une kératite. Les signes d’appel pour une kératite sont une douleur oculaire importante accompagnée d’une diminution de l’acuité visuelle. Les kératites exposent à des risques de séquelles. En effet, l’axe de la vision passe directement par le centre de la cornée, l’infection peut ainsi modifier de façon irréversible son indice de réfraction ou sa transparence, avec des conséquences sur la vue.

Nos médecins LIVI peuvent vous aider avec des conseils et un traitement de l'inflammation oculaire. Si un examen physique est nécessaire pour l'évaluation, nos médecins vous orienteront vers un médecin généraliste ou un ophtalmologue..

Mis en ligne le :
16 janvier 2019
Rédigé par :
Dr. Samy M'Zari,

Consultez un médecin en vidéo