Livi-logo
Livi-logo

SANTÉ DES FEMMES

Montée de lait : comment ça marche ?

Dernière mise à jour le:
Conseil médical validé par :
Direction médicale de Livi France
montée de lait
Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la montée de lait, l’apprentissage de l’allaitement pour la mère comme pour l’enfant, et les solutions des médecins sur Livi si vous rencontrez des obstacles.

Besoin d'un avis médical ?

Consulter un médecin

Le lait maternel présente de nombreux avantages et selon l’OMS, nourrir son bébé au sein est recommandé jusqu'à l'âge de 6 mois. Cependant, si vous ne souhaitez ou ne pouvez pas allaiter, cela est tout à fait possible sans impact négatif pour votre enfant, et ce grâce au lait infantile. Allaitement sur quelques semaines ou longue durée : découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la montée de lait, l’apprentissage de l’allaitement pour la mère comme pour l’enfant, et les solutions des médecins sur Livi si vous rencontrez des obstacles.

Qu'est-ce qu’une montée de lait et quand arrive-t-elle ?

Trois à cinq jours après l’accouchement, les modifications hormonales dans votre corps entraînent la fabrication de lait par les glandes mammaires. C’est ce qu’on appelle la montée de lait : vos seins sont alors plus tendus et gonflés. Essayez de mettre votre bébé au sein rapidement après sa naissance, et ne vous découragez pas si cela ne fonctionne pas bien au début : il est tout à fait normal de ne pas savoir s’y prendre et de douter de soi. La production de lait est le résultat de différents facteurs, notamment la stimulation mammaire par les tétées et les modifications hormonales.

À la maternité comme après votre retour à la maison, des professionnels de santé spécialistes de l’allaitement maternel peuvent vous conseiller et vous rassurer.

Comment nourrir un bébé avant la montée de lait ?

La production de lait commence dès la grossesse. Cependant au départ est sécrété un “pré-lait” appelé colostrum. Ce liquide épais et jaune est très riche et nutritif. Il est produit en petites quantités qui suffisent cependant aux premiers besoins vitaux de votre enfant : 20 à 60 ml les premiers jours. Ce liquide permet à votre bébé de s'entraîner à téter, à déglutir et à respirer avant que votre lait ne monte en plus grandes quantités.

Comment reconnaître la montée de lait ?

Il existe certains signes permettant de reconnaître une montée de lait :

  • augmentation du volume des seins ;
  • sensation de lourdeur et de tension au niveau de la poitrine ;
  • douleurs mammaires ;
  • apparition d’une légère fièvre dans certains cas.

Comment favoriser et stimuler la montée de lait ?

Si vous souhaitez allaiter, et afin que ce processus s’établisse dans les meilleures conditions possibles, il est important d'essayer la mise au sein dès les premières heures de vie de votre enfant. En général, les bébés vont naturellement vers le sein et développent instinctivement leur réflexe de succion.

Pour favoriser la montée de lait et la lactation, il est conseillé au début de mettre au sein son bébé régulièrement à chaque signe d’éveil.

Quels problèmes peut-on rencontrer lors de l’allaitement ?

L'allaitement est certes un processus naturel du corps, mais il est possible que vous rencontriez quelques difficultés à la maternité ou à votre retour à la maison. Apprenez à bien réagir et ne baissez pas les bras si vous souhaitez allaiter : il existe des solutions.

Les douleurs liées à l’allaitement

  • Mamelons douloureux : des douleurs ou des crevasses peuvent apparaître au niveau de vos mamelons. Un bon moyen de les éviter est de bien positionner la tête de votre bébé à chaque tétée.

  • Seins engorgés : une montée de lait importante peut provoquer un engorgement des seins. Ils peuvent alors devenir très tendus et sensibles. Un peu de fièvre peut également être associée à l’engorgement. Pour vous soulager, vous pouvez essayer de presser vous-mêmes vos seins afin d’en extraire un peu de lait avant chaque tétée et augmenter le nombre de tétées. Vous pouvez également utiliser un tire-lait. Il est également recommandé d’éviter de porter des vêtements trop serrés. Cela réduira l'engorgement, et vous pourrez ainsi faire téter votre enfant sans douleur.

  • Mastite : cette affection se traduit par une inflammation des seins doublée parfois d'une infection. Elle est souvent la conséquence d’un engorgement des seins trop important et/ou non traité. Il est nécessaire de consulter rapidement afin de traiter et d’adapter l’allaitement si nécessaire.

  • Contractions : ces contractions du post-partum, appelées “tranchées”, aident l’utérus à éliminer les résidus muqueux et sanguins suite à l’accouchement et à retrouver sa forme et sa tonicité d’origine. Elles surviennent le plus souvent au moment des tétées et sont liées à une hormone sécrétée pendant l'allaitement, l'ocytocine. Généralement, elles durent entre 3 et 7 jours, même si certaines femmes peuvent ressentir ce phénomène de contractions pendant trois semaines.

Mon bébé ne prend pas correctement le sein

L’allaitement est un apprentissage pour la mère, mais aussi pour l’enfant, et il arrive parfois que le bébé ne tète pas correctement. Si l’enfant n’arrive pas à stimuler suffisamment les seins pour provoquer la montée de lait, vous pouvez l’aider en extrayant le lait vous-même, à la main ou à l’aide d’un tire-lait. A l’inverse il est possible que votre bébé n’arrive pas à téter correctement du fait d’une trop grande quantité de lait ou d’une puissance de jet trop importante. La position de la maman et du bébé est une étape essentielle pour un bon allaitement, elle peut et doit être modifiée si nécessaire afin de s’adapter au mieux à la maman et à l’enfant.

Je ne produis pas assez de lait maternel

La montée de lait fonctionne selon un cercle vertueux : plus les seins sont stimulés, plus la production de lait augmente. Si vous avez l’impression de ne pas produire suffisamment de lait, les tétées sont peut-être insuffisantes ou inefficaces. Essayez de mettre plus souvent votre bébé au sein. Rassurez-vous : tant que votre bébé prend correctement du poids et que ses selles sont normales, c’est qu’il se nourrit correctement quelque soit votre impression sur la quantité de lait que vous produisez. L’importance est donc de faire suivre et faire peser régulièrement votre bébé.

Mes seins fuient

Une fois les montées de lait enclenchées, il est possible que vous connaissiez des fuites de lait durant les premiers jours d'allaitement. Cela peut se produire lorsque vous allaitez : votre bébé tète d’un côté, et l'autre sein se met à couler. Mais cela peut aussi arriver si vos seins sont trop pleins (pas d’allaitement depuis plusieurs heures ou production de lait en quantité importante), en fonction de votre position (par exemple si vous dormez sur le ventre), ou si vous entendez un bébé pleurer.

Ces fuites peuvent être désagréables et embarrassantes, mais elles s'estompent généralement au bout de six semaines environ. Voici quelques conseils pour les limiter et éviter qu’elles ne perturbent trop votre quotidien :

  • allaiter à la demande ;
  • exprimer (tirer) votre lait manuellement ou à l’aide d’un tire lait. Le lait peut alors être conservé 4h à température ambiante, 48h au réfrigérateur et 4 mois au congélateur. Attention cependant : le lait décongelé ne doit jamais être recongelé ; il ne faut pas non plus le réchauffer au micro-onde, faites-le plutôt tiédir au bain-marie, au chauffe-biberon ou sous un filet d’eau chaude du robinet ;
  • porter des coussinets d'allaitement dans votre soutien-gorge, afin de ne pas tâcher vos vêtements ;
  • utiliser des coupelles d’allaitement lorsque les fuites sont trop importantes. Ces coupelles peuvent également permettre de recueillir le lait. Attention cependant : vous pouvez conserver le lait recueilli, mais uniquement s’il est collecté pendant l'allaitement. Il est à conserver dans un récipient stérile au réfrigérateur, et doit être utilisé dans les 24 heures. Évitez également de porter les coupelles plus de deux à trois heures d'affilée.

Si vous rencontrez des problèmes durant l’allaitement (douleurs, complications), si vous vous posez des questions ou avez besoin de conseils, n’hésitez pas à demander de l’aide aux professionnels de santé qui vous suivent (pédiatre, médecin généraliste, gynécologue ou sage femme). Vous pouvez également trouver des informations dans les centres de Protection maternelle et infantile (PMI), et il existe des spécialistes et consultants en lactation.

Comment stopper ou arrêter une montée de lait ?

Chez les femmes qui ne souhaitent pas allaiter ou qui ne pourraient pas le faire pour des raisons médicales, le meilleur moyen pour stopper la montée de lait initiale est de ne pas stimuler le sein par la succion de l’enfant ou le tire-lait. Le port d’un soutien gorge adapté et l’alternance de chaud/froid sur les seins peuvent également aider ainsi que certaines médecines alternatives (phytothérapie, acupuncture, voire homéopathie). Il existe des médicaments pour stopper la montée de lait, mais les effets secondaires étant non négligeables, ils ne sont que peu recommandés et généralement réservés pour des indications médicales s’il n’y a pas d’autre alternative.

Ce que Livi peut faire pour vous

Vous présentez des symptômes ou souhaitez simplement parler à un spécialiste pour obtenir un avis médical ? Avec Livi, obtenez un diagnostic médical en quelques minutes, 7j/7, ainsi qu'une ordonnance électronique valable en pharmacie. Consultation remboursable par l'Assurance Maladie.
Consulter un médecin

Autres articles

brulure estomac grossesse

Besoin de conseils et d'astuces santé ?

Une fois par semaine, recevez des informations de qualité pour prendre soin de votre santé.