Téléchargez LIVI Téléchargez LIVI

Scarlatine : causes et traitement

Découvrez les causes et traitements de la scarlatine.

La scarlatine est une maladie infectieuse provoquée par une bactérie particulière de type streptocoque. Cette bactérie libère des toxines entraînant une éruption cutanée caractéristique.
Elle touche, le plus souvent, les enfants à partir de 2 ans en période hivernale. La scarlatine est très contagieuse, heureusement, dans la majorité des cas son évolution est favorable.

La maladie débute par une forte fièvre associée à une infection bactérienne à streptocoque, classiquement, au niveau de la gorge. On retrouve alors une angine (inflammation des amygdales) ou une pharyngite (inflammation du pharynx) douloureuse. De volumineux ganglions peuvent être palpés sous la mâchoire. Parfois, l’infection bactérienne initiale se situe au niveau de la peau.

Dans les deux jours suivant cette infection, une éruption cutanée survient. Elle se caractérise par l’apparition en 24 à 48h de tâches rouges débutant sur le thorax et le cou, s’étendant vers les membres inférieurs et supérieurs. Les tâches ont la particularité d’être plus foncées au niveau des plis de flexion (aine, creux axillaires, cou). Les zones de la peau atteintes deviennent rugueuses au toucher.

Au cours de la scarlatine, la langue revêt différents aspects. D’abord recouverte d’un enduit blanchâtre, elle devient rouge framboise dans les jours qui suivent.
La scarlatine est accompagnée d’une altération de l’état général. Des douleurs abdominales avec nausées et vomissements sont possibles.

Les complications de la scarlatine comprennent, d’une part les complications locales liées à l’infection par la bactérie (abcès au niveau des amygdales, otite ou infection cutanée étendue), d’autres part les infections dites “post streptococciques” (rhumatisme articulaire aigu et atteinte rénale). Ces dernières complications sont devenues rarissimes dans les pays occidentaux du fait de l’accès au traitement par antibiotiques.

La scarlatine fait suite à la libération par une bactérie de toxines dites “erythrogènes”, provoquant l’éruption cutanée. Elle survient, donc, dans un contexte d’infection préalable par la bactérie (par les amygdales ou le pharynx le plus souvent, plus rarement la peau).

La scarlatine est contagieuse et se transmet par contact direct avec le malade via les gouttelettes de salive, mais également par contact indirect via des objets ou les mains contaminées. Notez que la bactérie survit 1 à 2 heures seulement sur les surfaces souillées. La durée d’incubation est de 2 à 5 jours. La durée de contagiosité est de 48h après le début du traitement par antibiotique. En l’absence de traitement antibiotique, elle est de 2 à 3 semaines.

En cas de scarlatine, un traitement antibiotique est instauré. Il permet la guérison de l’infection bactérienne, évite les complications et réduit la contagiosité de la maladie.
Une éviction scolaire de 48h après le début du traitement antibiotique est cependant nécessaire.

Il n’existe pas de vaccin contre la scarlatine.

Si votre enfant ou vous même présentez une éruption cutanée associée à une forte fièvre, il est indispensable de consulter un médecin le plus rapidement possible.

Les médecins LIVI peuvent, grâce à la visioconférence, faire le diagnostic de scarlatine. Ils pourront vous prescrire le traitement antibiotique nécessaire.

https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/saup_professionnels/fichiers/erruptions_cutanees_st_justine.pdf

http://invs.santepubliquefrance.fr/publications/2008/scarlatine_2007/rapport_scarlatine_2007.pdf

http://campus.cerimes.fr/media/campus/deploiement/pediatrie/enseignement/eruptions_febriles/site/html/3_6.html

Rédigé par :
Dr. Céline Guyomar,