Téléchargez LIVI Téléchargez LIVI

Mononucléose : causes et traitement

Découvrez les causes de la mononucléose et comment la traiter.

La mononucléose infectieuse est une maladie courante causée par un virus appelé virus d’Epstein Barr (EBV). Lorsque l’infection survient chez l’enfant, elle ne donne la plupart du temps pas de symptômes visibles et passe inaperçue.

A l’inverse, l’adolescent ou le jeune adulte contaminé pour la première fois développera dans 50% des cas une mononucléose infectieuse typique. Si les symptômes peuvent être impressionnant, la maladie n'est généralement pas grave et guérit spontanément.

La plupart des contaminations à EBV surviennent dans l’enfance, le tableau est alors peu spécifique et peut être confondu avec un simple rhume.

Chez l’adolescent ou le jeune adulte, la maladie se traduit par l’association de plusieurs symptômes:

  • Fièvre et grande fatigue extrême
  • Angine avec d’importantes difficultés à avaler
  • Volumineux ganglions au niveau de la gorge, des aisselles ou encore des aines
  • Foie et rate augmentés de volume

La mononucléose infectieuse dure, en général, 2 à 3 semaines mais une fatigue peut persister plusieurs semaines après l'arrêt de la maladie.

La mononucléose infectieuse est causée par le virus d’Epstein Barr. Le virus se transmet le plus souvent par contact direct avec la salive d’une personne infectée.

C’est pour cette raison que la mononucléose a été surnommée la maladie du baiser. La période d'incubation, c'est-à-dire le délai entre l'infection et l'apparition des symptômes, est d'environ quatre à dix semaines.

90% des personnes âgés de plus de 40 ans ont déjà été infectés par le virus.

Il n'y a pas de traitement spécifique de la mononucléose infectieuse. En particulier, les antibiotiques n’ont pas d’efficacité en raison de l’origine virale de la maladie.

Le meilleur traitement est le repos, un médicament contre la fièvre et les douleurs et une bonne hydratation.
Exceptionnellement, en cas d’ impossibilité à s’alimenter ou d’autres complications de la maladie, vous pouvez être hospitalisé.

Il n’existe pas de vaccin contre la mononucléose, mais une fois que vous avez été infecté par le virus, votre corps développe une immunité à vie contre la maladie.

Si vous présentez des symptômes de mononucléose, il faut consulter un médecin afin d’être examiné.

Si le diagnostic de mononucléose a été fait et que vous ressentez une douleur au niveau du ventre, vous devez consulter en urgence car cela peut être un signe de rupture de rate. C’est une complication rare, mais grave de la maladie.

  • Evitez les efforts importants au cours des quatre semaines suivant la maladie.

  • Evitez les contacts rapprochés (baisers, échange de verre ou de brosse à dents) avec les personnes qui vous entourent afin de ne pas leur transmettre la maladie.

Si vous pensez avoir la mononucléose, un de nos médecins pourra vous conseiller et vous orienter vers une consultation physique si nécessaire.

Mis en ligne le :
16 janvier 2019
Conseil médical validé par :
Dr. Céline Guyomar,