Téléchargez LIVI Téléchargez LIVI

Goutte : causes & traitement

La goutte touche 1 à 2% des adultes dans les pays occidentaux, plus souvent les hommes que les femmes. Découvrez tout sur cette maladie.

La goutte et une maladie chronique due au dépôt de microcristaux d’acide urique dans les articulations, sous la peau et au niveau des reins.

L’acide urique est un déchet de la dégradation de protéines de type purines, il est normalement éliminé par le rein. Les cristaux d’acide urique se forment lorsque le taux d’acide urique est anormalement élevé dans le sang de manière chronique. Cette augmentation chronique du taux d’acide urique est due soit à une surproduction, soit à une insuffisance d’élimination.

Au niveau articulaire, le dépôt des cristaux peut entraîner une inflammation très douloureuse que l’on appelle crise de goutte.

A terme, la répétition des crises de goutte dégrade les articulations entraînant un handicap physique et altèrent la qualité de vie.

La goutte est, de plus, associée à un risque augmenté de maladies cardiovasculaires et rénales. C’est pourquoi il est important de ne pas négliger sa prise en charge.

La goutte peut se manifester de plusieurs façons :

  • La crise de goutte

C’est une douleur articulaire intense qui concerne le plus souvent le gros orteil, mais peut toucher le genou ou encore le coude. L’articulation devient brusquement douloureuse, rouge, chaude et gonflée. Il est alors très difficile de la bouger. La crise de goutte peut être accompagnée de fièvre. En l’absence de traitement, la douleur disparaît généralement en 3 à 10 jours. Les crises ont tendance à récidiver, ce qui abîme peu à peu définitivement l’articulation.

  • Le tophus goutteux

Le tophus correspond à une masse plus ou moins dure résultant du dépôt sous-cutané de cristaux d’acide urique entraînant une réaction tissulaire inflammatoire. Les tophi apparaissent dans les formes évoluées de la goutte. Ils se localisent le plus souvent autour des articulations et sur les oreilles.

  • La colique néphrétique secondaire aux calculs d’acides uriques

C’est une douleur intense latéralisée au niveau du bas du dos irradiant vers le ventre et les organes génitaux. Elle est due à la présence de cristaux d’acides uriques au niveau du rein entraînant des calculs rénaux bouchant les voies urinaires.
L’atteinte rénale de la goutte peut à long terme détériorer le rein et entraîner une insuffisance rénale.

La goutte est due à une augmentation chronique du taux d’acide urique dans le sang.

L’acide urique est un des déchets de la dégradation des protéines de type purines. Ces protéines peuvent être apportée dans l’organisme via l’alimentation ou fabriquée par l’organisme lui même.

L’acide urique est normalement éliminé du corps humain par le rein. Mais certaines personnes présentent une diminution, d’origine génétique, de l’élimination de l’acide urique augmentant sa présence dans le sang de manière chronique.

Associée à un apport excessif alimentaire de purines ou à d’autres causes de diminution de l’élimination de l’acide urique, ces personnes ont toutes les chances de présenter une crise de goutte.

En effet au dessus d’un certain seuil d’acide urique dans le sang, celui-ci forme des cristaux qui sont responsables des symptômes de la goutte.

La crise de goutte résulte, par exemple, du passage de cristaux d’acide urique dans le liquide articulaire, déclenchant une réaction inflammatoire de l’articulation appelée arthrite.

Les facteurs favorisants l’apparition de crise de goutte sont souvent :

  • Des excès d’apport alimentaire :

    • Charcuterie, abats
    • Alcool, bière sans alcool, sodas
    • Fructose,
    • Crustacés
  • Une diminution de l’élimination, causée par:

    • Des médicaments: diurétiques, faible dose d’aspirine, cytolytiques, cyclosporine
    • Une deshydratation

En cas de crise de goutte, le traitement comprend des mesures non médicamenteuses que vous pouvez instaurer avant même de consulter un médecin:

  • repos articulaire
  • glaçage de l’articulation douloureuse à raison, par exemple, de 3 fois 20 minutes par jour. Toujours penser à mettre une interface entre la glace et la peau (torchon, serviette...) afin de ne pas occasionner de brûlures cutanée.

Un traitement médicamenteux par AINS (anti inflammatoire non stéroïdiens) et/ou
dans le cas d’une première crise, une ponction articulaire sera idéalement pratiquée lorsque cela est techniquement possible.
En plus de l’effet de soulagement de la douleur, elle permettra d’établir le diagnostic avec certitude grâce à l’analyse du liquide articulaire.

Dans un second temps, un traitement dit hypouricémiant au long court sera discuté en fonction du taux d’acide urique présent dans votre sang, de la récidive des crises et de votre âge. Par ailleurs, une adaptation du mode vie afin de limiter la survenue des crises et de diminuer les facteurs de risque cardio-vasculaire qui peuvent être associés (surpoids, hypertension artérielle, diabète, cholestérol augmenté) est indispensable.

La recherche de facteurs déclenchant de la crise permet de les éviter et de limiter la récidive des crises.

Nous vous conseillons de consulter un médecin au plus vite dès l’apparition d’une douleur articulaire.

Nous vous conseillons de consulter en urgence en cas:

  • de douleur intense,
  • de douleur articulaire associée à une fièvre,
  • d'impossibilité totale de bouger l’articulation,
  • de présence d’une plaie infectée autour d’une articulation douloureuse.

En cas de premier épisode de douleur articulaire, le médecin LIVI vous orientera vers une consultation physique, car un examen clinique est indispensable afin d’établir un diagnostic.

Si une crise douloureuse typique survient alors que le diagnostic de goutte est connu, un médecin LIVI peut vous prescrire un traitement d’urgence pour vous soulager.

Vous serez ensuite invité à consulter votre médecin traitant pour un suivi adapté de votre pathologie.

Mis en ligne le :
5 juin 2019
Rédigé par :
Dr. Céline Guyomar,