DERMATOLOGIE

4 astuces pour lutter contre les poils incarnés

Dernière mise à jour le:
Conseil médical validé par :
Direction médicale de Livi France
poil incarné

Besoin d'un avis médical ?

Consulter un médecin

Après l’épilation de la barbe, du maillot, ou de toute autre partie du corps, des poils incarnés peuvent faire leur apparition. Peu esthétiques et généralement douloureux, il est possible qu’ils génèrent des infections s’ils ne sont pas enlevés correctement. Pour éviter les dégâts, nos dermatologues vous dévoilent leurs astuces pour retirer efficacement un poil incarné et limiter sa récidive.

Qu’est-ce qu’un poil incarné ?

Un poil incarné est un poil qui pousse sous la peau. Après être sorti de son follicule pileux (petit canal qui conduit le poil jusqu’à la peau), le poil ne parvient pas à percer le derme pour montrer le bout de son nez à la surface. Au lieu de cela, il continue à pousser sous la peau, en s’entortillant sur lui-même. On peut également parler de poil incarné quand un poil sort à la surface de l’épiderme avant de se replier sur lui-même et de percer la peau en sens inverse. Il est possible de voir apparaître des rougeurs et un bouton là où le poil devait sortir. Ce phénomène peut également s’accompagner de démangeaisons gênantes ainsi que de douleurs.

Quelles sont les causes d’apparition des poils incarnés ?

C’est essentiellement lors de la repousse que des poils incarnés peuvent faire leur apparition. Plusieurs causes peuvent expliquer ce problème de peau : Le type de poil : les personnes ayant le poil crépu ou frisé seront plus facilement touchées par les poils incarnés, car ils auront tendance à s’entortiller plus facilement et changer de direction sous la peau.

  • Les peaux épaisses et sèches : une peau sèche ou avec une couche cornée épaisse verra facilement ses pores de la peau bouchés par des squames (ou peaux mortes). Le poil aura plus de difficulté à percer le derme.

  • Les rasages à 2 lames ou plus : la première lame tire le poil vers l’arrière afin que les autres le coupent au plus ras possible, sous la peau. La nouvelle pousse n’aura plus de direction prédéfinie pour atteindre la surface de l’épiderme. Cela est d’autant plus vrai quand le rasage est effectué à rebrousse-poil.

  • Les épilations qui arrachent le poil (épilateur électrique, cire) : en arrachant le poil, le nouveau poil n’aura plus aucune direction de repousse définie et pourra ainsi faire comme bon lui semble.

  • Les vêtements serrés : ils favorisent l’assèchement et l’épaississement de la peau et peuvent aussi influencer le sens de pousse du poil.

Où peut-on avoir un poil incarné ?

Il existe différentes zones à risque d’apparition de poil incarné. Chez l’homme et la femme, la zone intime est particulièrement sujette à ce phénomène. Même si le pubis féminin est plus souvent concerné à cause de l’épilation du maillot et le frottement des sous-vêtements, les hommes peuvent aussi observer des poils incarnés autour du pénis après une séance d’épilation.
La barbe est également une zone de prédilection, les poils étant épais et le rasage fréquent. Bien évidemment, on peut aussi observer des poils incarnés au niveau des jambes et des aisselles, souvent soumis au rasoir ou à la cire.

Quelles sont les complications possibles ?

Si le poil incarné est enlevé sans prendre de précautions, il peut entraîner rougeurs et inflammations. La peau va alors gonfler, devenir douloureuse et des petites boules (kystes et furoncles) peuvent naître sur la peau . Si l’inflammation et l’infection s'aggravent, un abcès peut se former. A posteriori, il pourra laisser une cicatrice qui augmentera davantage les risques d’apparition d’un prochain poil incarné.

Un poil incarné peut-il partir seul ?

Reconnu comme corps étranger, il est possible que la peau fasse sortir naturellement le poil après quelque temps. Cela pourra être facilité par un bon traitement de la peau. Mais cela peut prendre du temps et rien ne prédit à l’avance que la peau peut, ou non, s’en charger elle-même.

Comment enlever un poil incarné ?

Un pansement d’eau oxygénée

Connue pour ses propriétés antiseptiques, vous pouvez appliquer un pansement imbibé d’eau oxygénée diluée dans 10 volumes d’eau sur le poil incarné durant plusieurs heures, voire une nuit dans la mesure du possible. Au réveil, le poil ramolli remontera bien plus facilement à la surface de façon naturelle. Si vous n’avez pas d’eau oxygénée diluée dans 10 volumes d’eau sous la main, posez une compresse d’eau chaude sur la zone. La chaleur humide ouvre les pores et assouplit le poil, ce qui l’aidera à percer la peau plus rapidement.

Un masque d’argile verte

Si le poil est accompagné d’un bouton et de quelques rougeurs, il est tout à fait possible d’étaler une couche épaisse d’argile verte sur ce dernier, et de la laisser agir une dizaine de minutes, à la manière d’un masque pour le visage. Les propriétés de l’argile auront tendance à stimuler indirectement la pousse du poil vers la sortie.

Un gommage de la peau en douceur

Si le poil est incarné à cause de pores bouchés par des peaux mortes, un gommage léger de la peau pourrait la débarrasser de tous ces squames, et ainsi faciliter la pousse du poil vers l’extérieur. En revanche, il ne faut jamais épiler la zone où se situe ce fameux poil incarné, cela ne pourrait qu’empirer la situation.

L’application d’huiles essentielles

Certaines huiles essentielles, comme celle d’arbre à thé, ont des propriétés anti-inflammatoire et antibactérienne pouvant aider à limiter l’inflammation et réduire le risque de développement de bactéries au niveau du poil incarné. Pour cela, mettez quelques gouttes d’huile essentielle diluées dans l’huile végétale de votre choix sur un coton-tige avant de l’appliquer doucement sur la zone touchée. Attention, les huiles essentielles sont des composés concentrés et ne sont pas sans danger. Elles doivent être utilisées avec précaution et avec l’accord d’un professionnel de santé.

Comment prévenir l’apparition de poils incarnés ?

Mieux vaut prévenir que guérir ! Pour éviter l’apparition de poils incarnés une routine peut être mise en place :

  • gommer la peau avant l'épilation : en retirant les peaux mortes, il y a moins de risque d’apparition de poil incarné ;

  • désinfecter le matériel utilisé pour l’épilation afin d’éviter l’introduction de germes sous la peau ;

  • utiliser une crème post-épilation, et de manière générale, surveiller à la bonne hydratation de la peau à l’aide de crème hydratante contenant de l’urée ;

  • adopter une bonne technique de rasage ou d’épilation : il est important de passer le moins de fois possible sur une même zone, de ne jamais se raser à sec, et de toujours s’épiler ou se raser dans le sens du poil pour ne pas contrarier le sens de pousse naturel ;

  • éviter les vêtements trop serrés.

Quand faut-il consulter pour un poil incarné ?

L’avis d’un professionnel de santé n’est pas nécessaire du moment que le poil n’est pas infecté. En revanche, lors d’une infection ou suite à l’apparition d’un kyste, nos médecins vous conseillent de consulter un médecin généraliste ou un dermatologue qui sauront vous aider.

Sur Livi, il vous est possible de consulter un médecin généraliste ou un dermatologue en ligne en cas de maladie de peau. Vous pourrez dès lors bénéficier d'un diagnostic ainsi que d'un traitement adapté, en fonction de vos symptômes.

Vous souffrez d'un problème de peau ?

Sur Livi, consultez un médecin généraliste ou un dermatologue en ligne et obtenez un diagnostic médical pour vos problèmes de peau ainsi qu'une ordonnance en cas de besoin.

Consulter un dermatologue

Autres articles

bouton dans le nez

Besoin de conseils et d'astuces santé ?

Une fois par semaine, recevez des informations de qualité pour prendre soin de votre santé.